• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Dépêches du Vietnam a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Dépêches du Vietnam Broché – 21 novembre 2013

3.5 étoiles sur 5 19 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,00
EUR 19,93 EUR 14,69

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Dépêches du Vietnam
  • +
  • Il était une fois une guerre
Prix total: EUR 29,70
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Une lecture à conseiller.

(Vingtième Siècle 2014-10-01)

... un ton et un ensemble d'informations et d'analyses que l'on n'a pas l'habitude de lire sur cette guerre, surtout venant de ces cercles intellectuels.

(Guerres-et-conflits.com 2013-11-19)

Pour le reporter John Steinbeck, le Vietnam était une guerre juste. Il dut déchanter.

(L'Express 2013-11-27)

Cette correspondance imaginaire lui permet d'adopter un ton vivant, informel, parfois précis, jusqu'au technique...

(Le Figaro Littéraire 2013-12-12)

Une découverte. Une bombe.

(Le Figaro magazine 2014-01-10)

Sans complaisance, Steinbeck, diminué physiquement, affirme son soutien à la guerre menée par son pays.

(Historia 2014-02-06)

Il en a tiré des textes, denses, profonds, humains.

(L'Alsace 2014-02-14)

La lecture de ces dépêches, d'une qualité littéraire exceptionnelle, est stupéfiante.

(Les Echos 2013-12-10)

La valeur de ces textes est multiple. Ils exposent un point de vue, aujourd'hui anachronique et dévalué par la défaite américaine, de ceux qui ont cru en la vertu démocratique de cette intervention.

(Libération 2013-12-05)

Il reste aujourd'hui ces quelques textes passionnants sur une guerre ahurissante...

(FOB 2013-11-10)

Présentation de l'éditeur

Dépêches du Vietnam rassemble la dernière série de reportages de guerre de John Steinbeck. Inédit en France, cet ouvrage reprend les chroniques écrites à partir de 1966 pour le magazine Newsday par celui qui reçut le Prix Pulitzer en 1940 pour les Raisins de la Colère et le prix Nobel de littérature en 1962.

John Steinbeck, à 64 ans, est déjà un homme malade et fatigué – il mourra deux ans plus tard – quand il part pour couvrir le conflit qui mine l'Amérique. Mais il a beau bien connaître la guerre – il a suivi les boys en Europe en 1943 pour le New York Herald Tribune et a été blessé en Afrique du Nord – il est dérouté par ce qu'il découvre: une guerre qui ne comporte « ni front, ni arrières », écrit-il. Embarquant sur les vedettes qui sillonnent les deltas, volant à bord des hélicoptères Huey, il retrouve également son fils, futur écrivain lui-aussi, qui a choisi de s’engager. Est-ce l’une des raisons pour lesquelles Steinbeck, dans ses dépêches, soutient la guerre menée par l’Amérique? S’il émettait des réserves en privé sur cette dangereuse aventure, il serre les rangs derrière la politique suivie par le président Lyndon Johnson, ce que lui reprocheront beaucoup d’intellectuels. Lui le défenseur des faibles et des opprimés, « l’écrivain social » qui en son temps fut soupçonné d’être communiste est devenu belliciste mais est surtout « désespéré que ces merveilleuses troupes n’apportent pas une victoire rapide. »

Le traducteur

Traducteur prolifique des grands noms de la littérature anglo-saxonne (Bret Easton Ellis, Ernest Hemingway, Jack Kerouac, Francis Scott Fitzgerald…), Pierre Guglielmina a récemment traduit aux Belles Lettres, de Francis Scott Fitzgerald, Une vie à soi (Goût des idées, 2011).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par mlingnieur TOP 500 COMMENTATEURS le 28 octobre 2015
Format: Broché Achat vérifié
j'aurais peut-être dû lire ça il y a un petit demi-siècle ? il faut retenir que ça n'est en aucun cas un livre d'histoire, juste des réactions journalistiques à chaud.
je fais partie de cette génération qui a "aimé" notre guerre d'indo, une affaire d'hommes et de camaraderie (schoendoerffer, lartéguy ou hougron) et pas du tout la sale guerre du viet-nam des américains, et si tant est qu'il y ait des guerres propres, napalm, drogue, tapis de bombes etc etc.
nos anciens d'indo, certes un peu alcoolos et riches de leur palu et autres amibes, ont plus ou moins réussi à se reconvertir...souvent dans la gendarmerie, enfin la maréchaussée de papa ! les vétérans du viet-nam ont plutôt constitué une génération perdue.
et je n'aime pas, mais alors pas du tout le parti éditorial : transformer ces dépêches en lettres à une morte, ça me gêne profondément.
je tenterai certainement une nouvelle lecture.... dans un autre demi-siècle !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 22 décembre 2013
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
John Steinbeck (1902-1968), prix Pulitzer pour "Les raisins de la colère" auteur tant apprécié également dans Des souris et des hommes, défenseur du New Deal de Roosevelt, démocrate engagé qui pour cela fut taxé de communiste par les conservateurs américains, engagé dans l'OSS (ancêtre de la CIA) pendant la seconde guerre mondiale, ami personnel du Président Lyndon Johnson, décide de supporter l'engagement américain au Vietnam. Il s'y rend comme correspondant de guerre avec l'aval des autorités. Son fils cadet est un soldat engagé lui-même au Vietnam et son fils aîné est à l'entraînement militaire aux Etats-Unis en vue d'y être affecté. John Steinbeck part avec son épouse entre décembre 1966 et avril 1967. Ses dépêches du Vietnam sont les témoignages écrits d'un homme libre à l'esprit chevaleresque.

Le lecteur intéressé par la guerre du Vietnam que je suis (une quarantaine d'ouvrages commentés sur ce site) a été conquis par l'intégrité intellectuelle de l'auteur. Il saisit avec intelligence les instants, les situations, dans leur complexité et sait les mettre en lumière. Ses dépêches sont instructives sur bien des points de tactique militaire, de la sociologie, de la politique, de la guérilla, du communisme et de sa stratégie terroriste.
Lire la suite ›
2 commentaires 5 sur 7 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par EagleOne COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 4 février 2014
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
L'éditeur "Belles Lettres" a fait les choses correctement, c'est à dire que la parution de ces "chroniques" d'époque est accompagné d'un appareil (préface et notes) qui permet de remettre en perspective ces dépêches, comprendre le point de vue de leur auteur, ou tout simplement préciser un détail qui pourrait échapper au lecteur.
John Steinbeck, auteur des "Raisins de la Colère", était un proche du président Johnson, fermement convaincu du bien fondé de l'engagement américain au Viet-Nam et dégouté par les manifestants pacifistes. Pendant plusieurs mois, il eut l'occasion de se rendre en Asie du Sud Est, bénéficiant dans un premier temps d'un accès au Sud-Vietnam (et accompagné par des officiers un peu partout) puis séjournant ensuite dans des pays limitrophes.
Ces chroniques décrivent un certain nombre de faits observés sur le terrain, mais ils permettent aussi de sentir l'évolution d'un auteur qui, dans un premier temps débarque avec ses convictions et qui, au fil des expériences, voit ses idées évoluer sur le sujet.
Remarque sur ce commentaire 2 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Eric Blair TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 4 janvier 2014
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
A travers ses lettres de voyage, adressées à une pseudo correspondante au Journal Newsday, Steinbeck entend rendre compte de la réalité de la guerre du Vitenam, avec la ferme intention de montrer qu'elle est juste.
Les lettres se lisent agréablement et les remarques très personnelles de leur auteur montrent une volonté de bien faire. Un certain désenchantement perce de temps en temps et la postface souligne que Steinbeck serait revenu dans un état d'esprit inverse de son départ: avec la ferme conviction que les USA ne pouvaient gagner la guerre. Cela dit, cette opinion ne transparait pas dans les lettres qui restent comme autant de carte postale et illustrent plutôt l'idée que le "touriste" militaire, bien qu'ayant été sur place (fierté de Steinbeck), ne peut avoir qu'un point de vue partiel du conflit. D'autant plus que le circuit a été organisé dans un cadre officiel.

L'ouvrage reste un document témoignage, non pas sur la guerre du vietnam en tant que telle, qu'il vaut mieux aller chercher dans un ouvrage à vocation historique, mais sur Steinbeck.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?