EUR 7,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Déportée en Sibérie : Pri... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Déportée en Sibérie : Prisonnière de Staline et d'Hitler Poche – 17 mars 2004

4.7 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 17 mars 2004
"Veuillez réessayer"
EUR 7,50
EUR 7,50 EUR 14,03

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Déportée en Sibérie : Prisonnière de Staline et d'Hitler
  • +
  • Déportée à Ravensbruck : Prisonnière de Staline et d'Hitler
  • +
  • Milena...
Prix total: EUR 22,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

En 1926, à 25 ans, Margarete Buber-Neumann entre au parti communiste allemand. Après avoir fui le nazisme avec son compagnon Heinz Neumann, l'un des leaders du Parti, le couple se retrouve à Moscou. Mais, en 1937, Heinz est arrêté et Margarete, jugée à son tour " déviationniste ", est condamnée à cinq ans de travail forcé dans un " camp d'amélioration " en Sibérie. Un " geste d'amitié " de Staline à Hitler, en 1940, lui vaut d'être livrée à la Gestapo, et internée au camp de concentration pour femmes de Ravensbrück. Après la guerre, le témoignage de Margarete Buber-Neumann au procès Kravchenko devait faire sensation. C'était la première fois qu'un témoin digne de foi venait attester l'existence des camps de déportés politiques en Sibérie.

Biographie de l'auteur

Margarete Buber-Neumann : Née en 1901 à Postdam, elle fut arrêtée et envoyée en Sibérie puis, en 1940, livrée à la Gestapo et internée au camp de Ravensbrück. Libérée en 1945, elle vivra à Francfort où elle décédera le 6 novembre 1989.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Achat vérifié
Dans cette première partie, Margarete Buber-Neumann revient sur la période 1936 jusqu'à 1940 de sa vie. Compagne d'un leader communiste lors de la prise du pouvoir par Hitler, ils furent tous deux obligés de quitter l'Allemagne et se réfugier en URSS.
Suite à une des nombreuses folies de Staline pendant son règne, les anciens amis communiste réfugiés furent soudainement déclarés ennemis de l'URSS, et furent condamnés pour diverses raisons, absurdes et inventés, à des peines de camps d'internement en Sibérie.
Son arrestation, puis son séjour au camps Sibérien de KARAGANDA (fontière de la Mongolie) jusqu'à sa remise aux autorités allemande, composent le premier tome de son histoire.
Ce témoignage sur sa période d'internement en URSS est trés précis, ponctués de nombreuses rencontres et d'évènements qui rendent le récit trés passionnant. On ne peut qu'étre étonnés à chaque découverte des faits et de se demander comment de telles choses à cette époque pouvaient étre possible.
Il est rare d'avoir un témoignage comme celui-ci, sur le coté soviétique des camps pendant cette période de guerre et en plus la mème épreuve lui arrive lorsqu'elle est rendue aux autorités allemande en 1940.
Je ne peut que conseiller les 2 tomes de son histoire et admirer la force et le courage de cette femme hors du commun.
Remarque sur ce commentaire 26 sur 26 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
c'est un livre auto-biographique de madame Buber .Il relate une tragique mésaventure située entre goulag et camp de concentration ;au départ elle croyait en son ideal mais les deux systèmes populistes véritables machines a broyer les consciences et les personnalités ont cherche a la réduire a néant .Il ne sont pas parvenus a leurs fins; mais combien d'individus n'ont pas eu la force et aussi cette chance qu'a eu Madame Buber (les victimes des deux systèmes nazi et communiste se comptent par millions).
Remarque sur ce commentaire 6 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Ce livre qui retrace le terrible et indispensable témoignage de Margarete Buber-Neumann, est fondé sur l'incroyable et effroyable histoire qu'elle a vécu et subi, suite à son arrestation arbitraire lors de la Grande Terreur en U.R.S.S. de 1937-1938 (750 mille personnes exécutées en moins de 2 ans), ainsi que de la comparaison entre les deux grands régimes totalitaires du 20ème siècle : Communisme et Nazisme.

En effet, Mme. Buber-Neumann a été dans un premier temps arrêtée par la police politique soviétique (N.K.V.D.) en 1938, pour être déportée en Sibérie au camp de concentration Soviétique (Goulag) de Karaganda, puis ensuite être livrée dans le cadre du PACTE GERMANO-SOVIETIQUE à la Gestapo, et enfin, déportée à nouveau dans le camp nazi de Ravensbrück.

Margarete Buber-Neumann compare, dans ce livre, ses inhumaines et avilissantes conditions de détentions en tant que prisonnière et esclave dans les différents camps de concentration, aussi bien Staliniens que Nazis.

Ce témoignage fondamental de Mme. Buber-Neumann, devrait, comme celui de Mme. Evguénia S. Guinzbourg, et tant d'autres, servir d'ouvrage de référence et de réflexion à tous ceux qui se revendiquent d'une idéologie en tant que "vérité absolue" quelle qu'elle soit, conduisant à l'extermination d'environ 100 millions de civils innocents dans le cas du Communisme et d'environ 25 millions de civils innocents dans celui du Nazisme !

P.S. : Ce commentaire concerne les tomes 1 et 2.
Lire la suite ›
2 commentaires 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?