undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

320
4,0 sur 5 étoiles
Dévoile-moi: Série Crossfire - Tome 1
Format: Format KindleModifier
Prix:7,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

155 sur 159 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 mai 2013
Nous les femmes, nous sommes un peu "zinzines" d'adorer (en général) ce genre de littérature qui raconte des histoires très hautement improbables dans la vraie vie !

Des mecs comme Gideon Cross ou Christian Grey (car oui ça ressemble un peu à "50 nuances" ... ): franchement les nanas, vous croyez que ça existe pour de vrai et pour nous lol ???

Beaux, terrrrrrrrrriblement beaux, sexys, et hétéros qui n'attendaient que nous, (évidemment :-D) juste un peu machos comme il faut -mais pas trop quand même-, riches, jeunes, intelligents, remplis de pouvoir, et qui se mettent en 4 pour nous "pauvres petites choses" que personne avant EUX n'avait jamais vues ni aimées à ce point là, adorées et vénérées ... Et puis cadeaux somptueux, bouquets de roses, bijoux, restos ultra chicos, appartements exceptionnels avec vues imprenables sur Manhattan ou autres mégalopoles inoubliables ... Jets privés, chauffeurs et limousines ... Tempérament sexuel hautement débridé (jamais en panne, hein, les mecs) et capables de nous faire jouir -dès la première fois !!!- 15 fois de suite à la chaîne (Ah ! Quelle veine elles ont leurs nanas !)... Des Dieux quoi ;-)))

Bon mais ça les filles, faut être très claires : çA EXISTE PAS !!!

Les "vrais" mecs, (ceux qui nous sont réservés quoi) -en général-, ça bouffe de la pizza + bière devant un match de foot du PSG ou de l'OM avec d' horribles copains, ça a une mère archi chieuse, ça rechigne à faire les courses et nous aider au ménage, ça passe 9 soirées sur 10 sur le net à se marrer avec des potes jusqu'à plus d'heure, ça met 10 minutes (voire 5) au mieux à nous faire l'amour le samedi soir, -et ça se met généralement à ronfler direct après-, ça nous fait très très rarement l'amour 10 fois de suite en une nuit (même en deux, même en trois), et nos orgasmes ils se comptent au mieux par semaine, au pire par trimestre (ou même encore pire ...) mais rarement "à la chaîne" en une seule nuit :(

Je noircis volontairement le tableau hein, mais je pense sincèrement que les mecs de nos vies à nous ressemblent d'avantage à "José" de "scènes de ménages" Scènes de ménages - Saison 1 - Coffret 4 DVD qu'à Christian Grey ou Gidéon Cross ;-))))

Ceci dit, j'ai vraiment bien aimé ce premier tome en riant en mon fort intérieur de ma bêtise et naïveté malgré mon âge qui dépasse -très- largement celui d'une ado, et pour la peine, j'ai commandé le deuxième tome ! (Et je viens de pré-commander le troisième !)

Irrécupérables je vous dis les nanas ! Ah si seulement nos mecs pouvaient lire ces bouquins eux aussi pour nous comprendre un peu mieux ! Et qu'au lieu de nous demander si leur dernière chemise est repassée, ou "Qu'est ce qu'on mange ce soir ?", ils mettaient de temps à autre un genou en terre en nous offrant, comme ça, pour rien, une douzaine de roses rouges ...

On peut toujours rêver pas vrai ? Ces livres sont là pour ça et celui ci ne déroge pas à la règle. Je l'ai préféré à 50 nuances, car il est (de mon point de vue) mieux écrit, et l'héroïne est un tout petit peu moins nunuche :)))

Bonne Lecture Mesdames. Rêvez bien !

Joce (ma maman)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
191 sur 205 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J’avais une certaine appréhension à entamer ce livre après avoir terminé « Cinquante Nuances de Grey ». Je dirais que j’ai eu le nez d’avoir commencé ce dernier avant « Dévoile-Moi ».

J’avais beaucoup aimé « Cinquante Nuances », ne vous trompez pas, malgré ses gros défauts ce livre a vraiment quelque chose mais en commençant « Dévoile-Moi », je me suis retrouvée dans un univers proche et différent à la fois. Dès les premières pages, le roman se démarque par une écriture plus fluide, plus riche et plus adulte. Eva Tramell est aux antipodes d’Ana, l’héroïne de Fifty Shades/Cinquante Nuances. Finalement les deux femmes n’ont qu’un trait en commun : avoir rencontré un homme riche, sexy en diable et puissant.

Eva, commence, son nouveau boulot à New-York: secrétaire dans une agence de publicité. C’est sur son lieu de travail qu’elle rencontrera un homme d’une beauté renversante et d’un charisme presque suffocant. Au détour d’une réunion, et après quelques recherches sur le net elle comprendra qu’elle a affaire au riche homme d’affaire Gideon Cross.

Sans détour aucun, et après quelques rencontres fortuites dans l’ascenseur de l’immeuble où elle travaille, il lui proposera la plus indécente des propositions : coucher avec lui.

Attrape-Moi Si Tu Peux

Eva, bien que subjuguée par cet homme, fera tout pour le fuir. Entre le jeu du chat et de la souris, la passion finira par les rattraper pour les happer dans un cercle infernal mêlé de sexe et de jalousie. Elle veut le fuir à tout prix, il veut la rattraper. Il est prêt à tout pour cela mais quand deux êtres comme eux cachent de profondes blessures pas tout à fait guéries, cela donne une relation en dent de scie, totalement explosive qui les prend au dépourvue, mais il est trop tard pour revenir en arrière.

Une lecture totalement Addictive et Assumée

J’avoue avoir été à bout de souffle en finissant le livre. Je l’avais commencé hier matin et je l’ai terminé hier soir très tard. Je ne pouvais pas lâcher Eva et Gideon comme ça. Ces deux êtres que tout semblait opposer mais qui au final étaient si proches m’ont subjugué. Leur relation tortueuse et passionnelle m’a totalement prise aux tripes. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu une romance avec une telle passion dévorante. Et tout cela servit par une écriture parfaite de la part de Sylvia Day.

Même si au départ, elle a voulu prouver qu’on pouvait faire mieux que Fifty Shades, et même si les ingrédients du premier ont été repris pour son récit, elle s’en ai totalement démarquée avec des personnages plus travaillés plus murs et une tension telle que le lecteur ne peut qu’être totalement happé par la relation mouvementée de ses deux héros. Et puis Eva est blonde… alors apparemment Gideon avait, avant elle, une préférence pour les brunes. Là j’ai senti un peu le pied de nez fait à « Cinquante Nuances » puisque Christian Grey, semblait, avant Ana, préférer les blondes.

Des Personnages attractifs pour une Intrigue des Plus Passionnelle

L’intrigue se résume à la relation entre Eva et Gideon mais cela ne m’a pas dérangé. j’avoue que je tournais les pages avec la peur de les voir se déchirer pour de bon avec leur passé respectif trop lourd a supporter. La question fondamentale que le lecteur pourra se poser à la fin du roman est : Seront-ils assez fort pour surmonter tous leurs démons ?

Eva, est le genre d’héroïne que j’adore : elle a ses qualités et ses défauts. Elle est intelligente et sait mener sa barque. Mais un pend de sa barrière de protection tombera en même temps qu’elle se rendra compte qu’elle aime cet homme qui aurait du la faire fuir.

Au premier abord Gideon a tout pour lui : beau, riche, charismatique, il a les femmes à ses pieds. Pourtant dès qu’il croise le regard d’Eva Tramell, il ne peut s’empêcher de la vouloir, de la désirer au delà du raisonnable. La lutte sera dure et il comprend bien vite qu’elle ne se rendra pas comme ça. C’est ainsi qu’au fur et à mesure des rebuffades d’Eva à son encontre, Gideon commence à se dévoiler, et bientôt la carapace si chèrement acquise vole en éclat pour laisser un homme blessé, désabusé et torturé.

Mais que peut-il bien se passer entre deux être, deux éclopés, pour reprendre le terme d’Eva, qui tentent d’avoir une relation presque normale ?

Peut-on éviter l’amour et l’attirance qui vous pousse l’un à l’autre ?

Entre désir, sexe, passion et destruction, Eva et Gideon tenteront de mieux se comprendre pour mieux s’apprivoiser mais le chemin vers la rédemption sera long, dur, et paver d’incertitudes.

Alors, me direz-vous , et le sexe dans tout ça ?

Je vous le dis tout de suite, il n’y a pas de BDSM dedans. La relation entre Gideon et Eva bien que dans un premier temps, purement sexuelle, évoluera vers autre chose de plus profond et de plus tortueux. Tout ce qu’ils voulaient éviter finalement, mais peut-on éviter l’amour et l’attirance qui vous pousse l’un envers l’autre ?

Le sexe est très présent dans le récit, et bien même si le livre se veut et se revendique comme « érotique » et très imagé, avec des termes et des scènes parfois très crus, il n’en reste pas moins qu’il se fait presque voler la vedette par l’évolution, plus profonde, au fil des pages de la relation entre Eva et Gideon. Le sexe sert tour à tour à bien plus de choses qu’un simple assouvissement animal et compulsif.

Un très gros et douloureux Coup de Coeur

Vous l’aurez compris, je l’ai adoré ce roman ! Ça faisait vraiment longtemps que deux personnages ne m’avaient pas autant chamboulés l’esprit. De plus, même si Eva et Gideon en sont les principaux acteurs, on retrouve un panel de personnages secondaires bien présent, qui donne une touche beaucoup plus vivante et interactive à l’histoire. Entre Mark, le patron d’Eva, sa mère super-protectrice, Cary le meilleur ami et les « amies » de Gideon… Je vous jure, je crois qu’il est bien difficile de ressortir indemne de tout ça !

Donc, voilà, je l’ai terminé et je reste un peu sur ma faim car j’ai déjà envie de savoir comment évolueront nos deux torturés de tourtereaux ! Il est donc évident que pour moi il s’agit d’un très gros coup de cœur même s’il fait un petit peu mal… ^^.
66 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
63 sur 69 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 12 novembre 2012
Le temps étant aux romance érotiques, je ne pouvais pas faire l'impasse sur celui-ci qui est plutôt apprécié des lectrices. J'ai eu, je l'avoue, un peu de mal à donner mon avis car je suis assez mitigée à la fin de ma lecture.Avant toute chose, je précise que je ne ferai aucun parallèle avec Fifty Shades car pour moi ces deux histoires n'ont strictement rien à voir!
Pour faire simple, je vais seulement énuméré les éléments qui m'ont plu et ceux que j'ai moins aimé , car un point négatif était tout de suite contré par un point positif, et vice versa comme pendant un match de tennis où chaque joueur tente une percée dans le jeu de l'autre.

Un début de partie classique:
Le point de départ de l'histoire est assez classique dans le sens où l'on découvre l'héroïne, Eva , au moment où elle vient s'installer à New York avec son meilleur ami, gay, Cary , et trouve un boulot dans la Crossfire. Elle va y faire la connaissance du beau businessman Gideon Cross. Rien de nouveau dans le monde de la romance contemporaine, et on finirait presque par se lasser de ce schéma.Leur première rencontre se traduit donc par un coup de foudre mutuel qui enlise nos 2 héros dans une passion dont ils ne vont pas pouvoir sortir! On a donc tous les ingrédients de ce type de romance et on est à la fois rassuré et à la fois demandeur de nouveauté!

Les jeux s'enchaînent rapidement:
On a à peine le temps de voir le jeu de séduction entre les héros se mettre en place, que le joueur Gideon donne sa première attaque et jete tout de go un "je veux coucher avec toi" à son adversaire alors que celle ci est encore dans sa phase d'entraînement. Encore une fois, soit on est déçue de l'approche trop... cavalière de Cross, soit on est emoustillée par son audace.Eva ayant un jeu beaucoup moins expérimenté que celui de Gideon, elle se sent inévitablement attirée par lui et va lui donner toutes les possibilités pour gagner ce match.

Deux joueurs d'attaque:
Là où Dévoile moi nous séduit il faut le dire, c'est dans la psychologie des personnages.Eva est une jeune femme loin d'être naïve et inexpérimentée, elle sait ce qu'elle veut et surtout ce qu'elle ne veut pas! Son passé douloureux l'a rendu forte et fragile à la fois, et sa relation avec Gideon va la pousser dans ses retranchements et l'obliger à accepter de ne pas être la seule à décider de ses actes. Elle veut plus que tout être maîtresse de sa vie, et plus particulièrement de sa sexualité, et le côté dominant de Gideon va la déstabiliser.Sa relation avec son meilleur ami Cary, est très touchante. Tous les deux sont des rescapés de la vie, et leur réconfort mutuel est bon à lire. Face à elle, Gideon: grand, beau, brun, yeux bleus, classieux mais sportif, son palmarès est impressionnant autant au niveau professionnel que personnel. Alors évidemment on craque tout de suite pour ce héros charismatique et son jeu particulier, mais certains de ses comportements nous font nous poser des questions. On comprend rapidement que son passé est lourd d'un poids qu'on voudrait ne même pas imaginer, et on se demande comment deux personnages aussi "cassés" pourront être heureux ensemble. Ce qui fait qu'on a envie de voir la fin du match et on espère une chose impossible au tennis, un match nul.

Un jeu un peu répétitif:
Là où mon intérêt a un peu flanché c'est sur l'un des points, voire LE point intéressant du livre, c'est à dire les scènes de sexe. Au vu des deux adversaires on aurait imaginé une partie plus palpitante, plus osée, plus audacieuse, et finalement les points gagnants s'enchaînent les uns après les autres, sans vraiment d'intensité, et on entre vite dans un jeu de fond de cours un peu lassant. On attend une bonne attaque-volée mais qui ne vient pas. Le train train entre eux s'installe vite et c'est bien dommage.

Des erreurs techniques:
Qui a t'il de plus dangereux dans un match que de cumuler les fautes directes? Et bien nos deux héros en font un peu les frais. Eva elle nous irrite à s'accrocher à Gideon, pour l'instant d'après le fuir dès qu'il fait ou dit ce qu'il ne faut pas. Gideon lui nous fatigue un peu à la longue à être submergé par ses émotions et supplier sans cesse Eva de ne pas le quitter. Certes on fond pour son côté fragile et on a envie de le guérir de ses démons mais il affiche un peu trop sa fragilité justement ce qui casse un peu son personnage de dominant.

Une fin de partie qui n'en est pas une:
Ce que j'ai bien aimé dans cette histoire, c'est l'intrigue sur le passé de Gideon. Je ne sais pas où elle va nous mener mais il est clair que c'est une des raisons qui font que j'ai vraiment envie de lire la suite. La fin m'a un peu surprise et j'espère que le tome 2 va démarrer sur les chapeaux de roues. Le match n'est pas terminé, loin de là!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 30 décembre 2012
Eva est une belle jeune femme forte et indépendante. Elle vient s'installer à New York pour démarrer une nouvelle vie et commencer un nouveau travail. Un jour, elle rencontre par hasard un homme qui est à la fois sublime, sombre et sexy en diable ! Une réaction viscérale la saisi. Cet homme l'attire autant qu'il l'effraie... Eva, avec son douloureux passé, va devoir faire un choix : le fuir ou prendre le risque de tomber entre ses griffes...

« Dévoile-moi » est un livre que l'on peut classer dans un nouveau genre qui est très tendance en ce moment : les romances teintées d'érotisme. Ayant essayé ces deux genres, je dois dire que le mélange des deux m'a conquis. Il y a une véritable histoire, une intrigue, de l'amour, du romantisme aussi, mais également du sexe. Certaines scènes sont torrides mais nous sommes toujours dans le domaine de la littérature. Le langage est direct mais on ne tombe jamais dans le cru ou le vulgaire (chose en général très appréciable pour le lectorat féminin).

J'ai beaucoup aimé l'écriture de Sylvia Day. Son texte est fluide. L'histoire d'amour entre les deux personnages principaux est très prenante.

Eva et Gideon, qui sont des personnages riches et assez complexes, sont très bien détaillés par l'auteure. Eva est jeune, belle, très forte par certains aspects et en même temps, très fragilisée par son passé. Gideon lui peut avoir un tempérament de feu lorsqu'il est mis en confiance, ou redevenir glacial dès qu'il remet son masque de businessman intouchable. Lui aussi à des blessures profondes, qui apportent à son personnage des faiblesses.

Pour conclure, j'ai adoré cette histoire d'amour aussi passionnée que tumultueuse. La pointe d'érotisme ne gâche rien, bien au contraire. Si vous aimez ce nouveau genre, ou que vous souhaitez vous y mettre, essayez « Dévoile-moi », vous ne le regretterez pas ! (A titre d'information, le tome 2 de cette trilogie « Regarde-moi » sortira au printemps 2013).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 février 2014
Commentaire copié collé pour les 3 premiers tomes donc avis globale pour ce début de saga.

J'ai adoré les 2 premiers tomes un peu moins le 3 eme car au bout du compte on en a un peu marre des dialogues toujours identiques, les problèmes toujours les mêmes, etc.
Mais on a quand même envie de les lire, et j'arrive a la fin du troisième et je sais déjà que je commanderai le 4eme.
Je trouve qu'il n'y a pas assez d'actions, pas assez de rebondissements, j'ai lu cette saga après les 50nuances que je trouvais plus riche en énigmes etc ...J'ai vu que les droits ont été acheté pour l'adaptation à la tv j'ai hâte de voir ce que cela peut donner à l'écran ;) car les personnages sont vraiment attachants avec leurs casseroles qu'ils traînent.

Voilà je recommande la lecture car plus elle avance plus elle deviens addictive !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
30 sur 35 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 11 septembre 2013
Après les 50 nuances, véritable révélation "livresque" m'incitant à lire ce nouveau type de lecture, je découvre Mrs Sylvia Day avec sa série CROSSFIRE..

J'avoue m'être dit aux premières pages, 2 points ouvrez les guillemets :

Elle abuse un peu..Que de similitudes avec Grey... Eva tombe aussi lors de leur première rencontre...Gideon est richissime, incroyablement beau et à de très sérieurs problèmes classés X tout comme Christian... Quand j'ai lu qu'il avait été écrit avant les 50 nuances...j'ai un peu révisé ma copie...

Et d'ailleurs, la similitude s'arrête là... car l'auteur, son style d'écriture et même la trame dépasse largement les 50 nuances et de très loin...

Je suis vraiment addict et je me suis régalée...: du rythme, des rebondissements, de l'amour, des scènes so hot ...Parce que la langue de bois, ça suffit !!!!...

Yep !! les filles il est temps de faire notre "coming out" !!! On achète non seulement ce genre de livre précisement :

1/ pour le rythme sentimentalo-érotique (les petites scènes coquines en version décodée)..et celles qui les déplorent...je ris doucement sous ma cape...
2/on s'identifie et on se dit sans aller jusqu'au fantasme (quoique...un petit peu quand même ) qu'elle a trop de la chance !!!
3/on aimerait bien transformer notre chéri (qui, c'est vrai, cherche encore mais n'arrive pas à trouver dans le dictionnaire la signification du mot "romantique") en mec-bombesque-blindex-amoureux comme Eva.

Mais finalement, même si les ronflements perturbent notre lecture assidue, on retombe quand même sur nos pattes et accessoirement on s'accroche à notre n'amoureux en relativisant car ok il est juste à tomber ce Gideon mais il a de sérieux soucis le coco...

Parce que nous on veut bien le joli plat de présentation, les suaves émanations et le goût exquis mais pas les casseroles à laver ou le lave-vaiselle hors service ...qu'il se traîne...

J'enchaîne donc la suite de la série avec beaucoup d'impatience ....
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 juillet 2014
Le grand reproche que je fais à son homologue en la matière n'est pas présent dans la série Crossfire. Les personnages sont plus réels, on se retrouve plus dans des personnages qui ont de vraies similitudes avec les gens de tous les jours.
Je l'ai, comme beaucoup, lu après 50 nuances, pour le style, le sexe, la psychologie des personnages, je n'ai pas été trop déçue, je l'ai lu rapidement en savourant plus le côté rationnel de l'histoire.

Cependant, je reconnais un meilleur style d'écriture, c'est un peu moins "je t'aime, moi non plus", plus adulte, plus mature aussi, j'ai hâte de lire la suite et j'espère qu'elle me réserve des surprises !
Seule ombre réelle au tableau : Gideon, j'aime pas ce prénom :p
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
24 sur 28 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 avril 2013
Après avoir longtemps entendu parler de ce livre, comme étant nettement mieux que 50 nuances de Grey que j’ai littéralement adoré, plus travaillé, plus approfondi et mieux écrit, c’est avec une certaine impatience que j’ai entamé les premières pages.
Le début s’annonçait plutôt prometteur, nous présentant une Eva sympathique, même s’il y a un gros décalage entre la narration et les émotions d’Eva. En effet, quand cette dernière est bouleversée, pleur, elle trouve le moyen de nous décrire l’appartement de Gidéon dans les moindres détails avec référence à l’appui.
La rencontre avec Gidéon m’a laissée plus que perplexe. En effet, ce dernier étant le PDG d’une multinationale, il se permet d’intercepter Eva, de la tutoyer et de lui demander si elle couche avec quelqu’un. Pour moi, c’est assez improbable et manque beaucoup trop de subtilité.
Nous entrons ensuite, dans une sorte de « séduction » ou devrais-je dire « négociation » entre les deux personnages où Eva ne cesse ne nous rabâcher qu’elle meure d’envie de se faire prendre par Gidéon qui à un charisme exceptionnel, dont je n’ai pas vu la couleur une seule seconde… Quoi qu’il en soit, ils choisissent de s’en tenir à la relation sexfriend et finissent par céder à leur désir mutuel. À ce stade, je cherchais encore la tension sensée nous tenir en haleine. Comment peut-on dire que c’est mieux écrit que 50 nuances de Grey au vu de la vulgarité et du manque évident de sensualité dans cette scène ?
Après cette scène fatidique donc, la relation est passée en moins de 5 secondes de plan Q à relation sérieuse et durable, sans que le lecteur comprenne ce soudain revirement…
À partir de ce moment-là, ce livre n’a été que sexe, sexe et sexe, nous offrant des scènes sans saveur, qui n’apportent absolument rien à l’histoire, mais comblent les vides, coupent les dialogues quand on aimerait avoir quelques explications…
On sent que les personnages n’agissent pas de leur plein gré, les réactions ne sont pas naturelles et le scénario n’a ni queue ni tête. La vie d’Eva est des plus inintéressantes et je me suis vu soupirer et lever les yeux au ciel plus d’une fois. Des longueurs de A à Z, même quand il s’agit de sexe, justement.
L’auteur s’acharne à trouver de fausses embuches au couple pour que le lecteur croie qu’il bat de l’aile, mais malheureusement pour elle, je n’y ai pas cru une seule seconde ! De la photo de presse prise avec une autre fille à l’ex-fiancée, Gidéon règle ses problèmes à coup de boutoir parce qu’Eva en a besoin… autant pour le lecteur, j’avais cru lire « romance érotique » pas « livre pornographique sans scénario» Et quand l’auteur s’essaye au BDSM en tentant de nous instaurer une relation Dominateur / Soumis, qui est abordée dans un dialogue qui tombe comme un cheveux sur la soupe qui n’a encore une fois ni queue ni tête et que Gidéon balance que c’est un dominateur, la j’ai bien cru que j’allais mourir de rire. Ah bon ? Après ces centaines de scènes de sexe, j’aurais dû m’en rendre compte, non ? Avais-je mal lu ou l’auteur a une définition erronée de ce type de comportement ?
Parlons de la romance d’ailleurs, je l’avoue j’ai eu quelques crises de fou rire au vu de l’absurdité de certaines scènes… Eva offre des cadeaux plus que bidon, de la photo d’elle en bikini qui envoie des bisous, à des bouquets de fleurs accompagnés de petites cartes clichées, de la bague… Bref, encore une fois un manque évident de crédibilité
Eva devient très vite fatigante et est clairement très très bête, sans parler de Gidéon qui est un vrai psychopathe pervers et qui va même reproduire la chambre d’Eva à l’identique dans son propre appartement, en s’inspirant des photos qu’il a prises dans son sommeil. Et il ose dire que comme ça, elle ne pourra plus s’enfuir si elle veut être tranquille, elle n’aura qu’à s’enfermer dans cette pièce. Eva, loin de prendre peur, voit ça comme un geste attentionné.
Un autre point, m’ayant fait dresser les cheveux sur la tête, c’est qu’Eva a été victime d’abus sexuel de l’âgé de 10 ans à 14 ans et va être bouleversée à peine 5 minutes quand Gidéon essaye de la violer pendant son sommeil. S’en suivent encore et encore des scènes de sexe qui ne mènent nulle part…
Vous l’aurez compris, j’ai littéralement détesté ce livre, dont l’auteur a repris la majorité des petits détails présents dans 50 nuances de Grey, mais les incorporant de façon maladroite, pas subtile et risible au possible. Une pâle copie où les personnages sont creux, leur psychologie ne tient pas la route et est très contradictoire sur beaucoup de points, quant au scénario, c’est simple, il n’y en a pas.
En résumé, ce livre est une grosse blague qui n’a servi qu’à surfer sur la vague 50 nuances de Grey pour faire du fric !
55 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 janvier 2015
Super livre ! Jai adore ! Encore mieux que 50 nuances de grey , le1er tome me donne vraiment envie de lire la suite ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 décembre 2013
Après avoir "dévoré" 50 nuances, j'ai voulu lire un autre roman du même type ... au départ, un peu déçu car pas mal de points en commun avec Ana et Christian. mais finalement, après quelques chapitres, les deux romans s'éloignent l'un de l'autre. ce roman est, selon moi, mieux écrit. oui il y a des moments érotiques, mais l'histoire prime! les passages érotiques sont là pour agrémenter la lecture, pour pimenter la lecture mais l'histoire est tellement prenante et addictive que ce n'est pas ce qui me reste le plus en mémoire... à la fin de ce tome je n'avais qu'une impatience : entamer le deuxième dès sa parution!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé