EUR 26,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

D-Day et la bataille de Normandie Broché – 27 mai 2009


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 26,40
EUR 25,02 EUR 7,90
Fournitures diverses
"Veuillez réessayer"
EUR 17,00

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

D-Day et la bataille de Normandie + Stalingrad + La Seconde Guerre mondiale
Prix pour les trois: EUR 45,20

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

"D-Day et la Bataille de Normandie est le premier livre d'« historical narrative » à l'anglo-saxonne sur ces trois mois de guerre totale [...]. C'est donc à une reconstitution entièrement nouvelle et à rebours des mythes dominants qu'il [Antony Beevor] convie le lecteur, en maniant comme personne le zoom, tantôt au plus près de l'action sur le terrain pour montrer, tantôt en altitude pour expliquer."
39/45 magazine
 

"Oui, un grand récit épique et humain."
M. F. M., La Croix


"Un panzer éditorial qui enfonce tout sur son passage. Une histoire-bataille à l'anglo-saxonne, terriblement efficace, une fresque haletante, monumentale."
Grégoire Kauffmann, Figaro magazine

"Un ouvrage magistral sur le Débarquement et la bataille de Normandie par l'un des meilleurs spécialistes de la Seconde Guerre mondiale."
Eric Roussel, Figaro littéraire

"Le livre tire sa force du principe narratif retenu par l'auteur. Alternant considérations générales et anecdotes, Antony Beevor plonge le lecteur dans la fumée des combats ou dans la boue humide des pâturages normands."
L'Histoire

 

Présentation de l'éditeur

    Le Débarquement allié en Normandie, le 6 juin 1944, passe à juste titre pour un des grands tournants de la Seconde Guerre mondiale – à tel point que dans l’esprit de beaucoup de Français le reste de la guerre ne fut qu’une formalité. Or, il n’en est rien. Si le Débarquement fut un de ces moments où se forgent les légendes, la bataille qui s’ensuivit, connue sous le nom de bataille de Normandie, fut autrement plus longue, difficile, émaillée d’atrocités – et décisive. En effet, une défaite alliée aurait eu des conséquences géopolitiques majeures pour l’Europe, car rien alors n’aurait pu empêcher l’Armée rouge de pousser jusqu’à l’Atlantique. Or, Antony Beevor révèle, pour la première fois, à quel point le désordre, l’improvisation, les erreurs stratégiques et tactiques, l’impréparation de leurs troupes faillirent coûter leur victoire aux Alliés. Seule leur écrasante supériorité aérienne leur permit de l’emporter – mais à quel prix, notamment en vies civiles françaises et en morts accidentelles dans leurs propres rangs !

   D-Day et la bataille de Normandie est le premier livre d’« historical narrative » à l’anglo-saxonne sur ces trois mois de guerre totale publié en France depuis Le Jour le plus long, de Cornelius Ryan, qui date de 1959. Antony Beevor a pu consulter des archives rendues publiques aux États-Unis et en Angleterre en vertu des délais de prescription, mais aussi des documents inédits allemands, français et canadiens, et retrouver nombre d’enregistrements originaux, dont les « débriefings » des soldats américains enregistrés à chaud par le service d’information des armées, ce qui lui a permis de croiser les témoignages et d’approcher au plus près le vécu des combattants sur le terrain. C’est à une reconstitution entièrement nouvelle et à rebours des mythes dominants qu’il nous convie, en maniant comme lui seul sait le faire le « zoom » : tantôt au plus près de l’action sur le terrain pour montrer, tantôt avec du recul pour expliquer.



Détails sur le produit

  • Broché: 638 pages
  • Editeur : Calmann-Lévy (27 mai 2009)
  • Collection : Sciences Humaines et Essais
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2702140165
  • ISBN-13: 978-2702140161
  • Dimensions du produit: 15,4 x 4,4 x 24 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (47 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 42.264 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

22 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vik50 sur 26 août 2009
Format: Broché
Un excellent livre consacré à la plus grande opération de débarquement de la Seconde Guerre mondiale.
Contrairement à la plupart des ouvrages sur le sujet, le livre d'Antony Beevor consacre une large part au vécu et au ressenti des populations libérées, souvent dans la douleur, et à celui des soldats du front.
La stratégie alterne avec les anecdotes locales, ce qui rend la lecture plus passionnante encore.
Un seul (petit) bémol : la traduction est inégale, souvent très claire, parfois un peu approximative quant aux termes purement militaires.
Cela ne gâche pas la qualité de l'ouvrage, qui se présente déjà comme une référence.
Le petit plus : le livre de Beevor est l'un des seuls à décrire les terribles souffrances endurées par la population Normande, qui a payé sans aucun doute le plus lourd tribut à la libration de notre pays.
Bravo et merci Monsieur Beevor !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par bir-hacheim TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 24 mars 2010
Format: Broché Achat vérifié
J'avais beaucoup de prévention concernant cet ouvrage. Une histoire de plus de cet événement majeur par un auteur souvent critiqué en France.
Bizarrement, je n'avais jusqu'ici, pas encore lu l'un des ouvrages de cet historien britannique, auteur de quelques best-sellers de ces dernières années: Stalingrad, Berlin 1945 et la guerre d'Espagne pour citer ses ouvrages majeurs.

Et bien, je viens de sortir de la lecture de ce "D-Day et la bataille de Normandie" très satisfait ! Je comprends que le style d'écriture à l'anglo-saxonne puisse parfois agacer les puristes de l'histoire militaire car Beevor, à l'instar d'un John Keegan, passe régulièrement de la narration de fond des faits historiques aux anecdotes localisées. Mais pour ma part, il s'agit d'une démarche à la fois efficace (pour les best sellers !) mais aussi impliquant directement son lecteur. De fait, je considère qu'Anthony Beevor fait partie de ces historiens écrivains qui visent à faire aimer l'histoire à un large public ! Et il en faut !
Lire la suite ›
8 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Justice sur 13 septembre 2009
Format: Broché
Après Stalingrad, Berlin et la Guerre d'Espagne, A Beevor nous livre une relecture d'un des tournants décisif de la seconde GM : Le débarquement et la bataille de Normandie.
Son premier mérite est d'ailleurs de relater l'événement dans sa continuité, de manière concise et très complète. Une nouvelle fois, il parvient à restituer l'atmosphère de la bataille au lecteur, ou la plus abjecte barbarie côtoie l'abnégation et l'esprit chevaleresque. Il jongle entre les considérations stratégiques d'état major et le vécu des simples combattants, sans oublier les destructions massives et la souffrance des civils, le sacrifice de la Normandie est particulièrement souligné. Bien que la qualité de la traduction soit faillible, le chapitrage par endroits maladroit, son texte est passionnant de bout en bout.
Pas de révélations dans ce récit, seulement le rappel abondamment illustré de faits connus, avec tout de même certaines nuances dans l'analyse. Ainsi si l'écrasante supériorité matérielle des alliés est rappelée, notamment dans le domaine aérien, les erreurs de commandement et de nombreuses improvisations malheureuses expliquent une part de l'indécision qui prévalu pendant près de 2 mois.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
28 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jules Alexandre Théophraste de Corvée de Ch...., dit "Dupond" TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 21 juin 2009
Format: Broché Achat vérifié
Les ouvrages de Beevor sont toujours précis et agréables, en alternant vision globale des opérations et détails vécus qui permettent d'entrer dans le théatre des opérations.
Il est surtout éclairant sur plusieurs points:

1) le rôle de la Résistance française: elle a collecté la plupart des renseignements nécessaires aux opérations et va jouer un rôle militaire important en coupant les communications allemandes et en attaquant directement les forces allemandes, exécutant plusieurs officiers importants. Sans parler de l'aide des civils aux soldats perdus et blessés, notamment les parachutistes tombés dans les marais.

2) Le rôle des Forces Françaises Libres, notamment les navires qui ont assuré un pilonnage efficace des plages.

3) L'attitude hostile des Américains: Pour Roosevelt, conseillé par Jean Monnet, hostile à la France Libre depuis Juin 40, il s'agissait d'une "invasion" et de mettre la France sous leur coupe. Elle contraste avec celle des Anglais, de Churchill notamment, qui défendit toujours les intérêts français, notamment en tentant d'éviter les bombardements américains à 10 000 pieds qui furent meurtriers pour la populations française. Au total, les Américains ont tué 60 000 civils français, plus que d'Allemands! Le comportement ordurier des GIs à Paris est décrit pour la première fois.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?