Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

DE LA SINCERITE ENVERS SOI-MEM Broché – 31 décembre 2039


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

« La sincérité, c'est l'abandon à soi-même, l'obéissance au cours naturel de mon émotion, une pente aisée, l'accès complaisant à ma facilité intérieure. Elle ne me demande aucun effort ; je l'exercerai comme on se détend.Pourtant il est plus juste de dire : la sincérité est un perpétuel effort pour créer son âme telle qu'elle est. Rien de plus menteur que le spontané.Ce sont mes secondes pensées qui sont les vraies ; celles qui m'attendent, celles jusqu'où je ne vais pas. Il n'y a pas que les autres qui pensent en moi ; au plus profond de moi, une basse et continuelle méditation : c'est mon âme ;  elle est faible et comme idéale ; elle existe à peine, je la sens comme un monde possible et lointain ». Dans cet essai qu'il était grand temps d'exhumer, Jacques Rivière nous enseigne l'importance de ne pas se fier à son premier mouvement ; de ne pas céder à la paresse naturelle de son âme.C'est l'inquiétude qui mène ici la plume d'un homme en proie au doute, plume toute pénétrée d'accents mystiques qui n'est pas sans rappeler celle de Kierkegaard. Mais elle nous semble plus pudique, plus humaine, plus sincère peut-être.D'une lucidité impitoyable, l'auteur s'en va traquer ses plus minuscules lâchetés, la source la plus insignifiante de ses mensonges les plus anodins.  Sa vérité, l'homme ne la tient jamais une fois pour toutes : c'est un art, l'art d'être soi-même et de savoir le dire.Vertu de l'âme, vertu de la langue. Jacques Rivière (1886-1925) a dirigé La Nouvelle Revue française de 1919 jusqu'à sa mort. Il fut l'ami d'Alain-Fournier, avec qui il échangea une abondante correspondance avant de devenir son beau-frère. 120 pages, 10 €.978-2-84990-317-9

Biographie de l'auteur

Né à Bordeaux en 1886, grand ami d'Alain-Fournier dont il deviendra le beau-frère, Jacques Rivière a dirigé la Nouvelle Revue française de 1919 à sa mort, six ans plus tard. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?