undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles50
4,2 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:25,16 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Cette deuxième saison de Stargate Universe est la dernière. Apparemment (sauf changement),la licence Stargate n'aura plus de suite. Et c'est dommage car Robert Carlyle est excellent en scientifique asocial et on sent qu'il a fallu rapidement trouver une fin crédible. Le jeune acteur jouant Eli apporte de l'humour (enfin moins dans la deuxième que dans la première saison quand même). Stargate Universe se rapproche un peu de Battlestar Galactica tout en gardant un fond très Stargate avec des épisodes parfaitement calibrés. Par contre comme dans SG1, les scénaristes n'ont pas pu s'empêcher de mettre des épisodes avec des voyages temporels : comme si çà ne suffisait pas de voyager entre les galaxies en passant à travers des plaques d'eau.
Cette dernière saison de stargate universe comporte 20 épisodes de 42 à 45 minutes.
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2011
Produit conforme à sa description. Cette suite attendue de la saison 1 permet de voir évoluer les personnages mais la fin (?) reste très décousue : les 17-18ièmes épisodes nous mettent sur une piste prometteuse avec les descendants de nos héros, mais les deux épisodes suivants ne tiennent pas du tout compte de cette parenthèse (!!!) et reprennent le cours des évènements pour finir par une hibernation. Il n'empêche que ce serait bien que cette série reprenne avec un nouveau souffle dans quelques années, tant de questions restent sans réponse et l'"Univers" a encore des surprises à nous faire découvrir.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2011
Voici enfin la fin de cette série dérivé de Stargate, j'ai bien aimé cette série et surtout cette saison, dommage que cela s'arrête car j'aurais aimé en savoir plus sur ce qu'il se passe après le dernier épisode.

La qualité de l'image et du son sont vraiment top et le prix très raisonnable pour une série qui sort juste.

Bref a ceux qui ne connaissent pas encore Universe, hésitez pas a vous plonger dedans, c'est très bien
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2013
Stargate SG-1 tirait en partie son originalité de son ton particulier par rapport à d'autres séries du même genre : plus d'humour, des éléments parodiques et auto-parodiques, bref, beaucoup de côtés plaisants qui n'excluaient pas le sérieux et même la gravité parfois. Atlantis, sorte de dérivée bâtie sur le même moule, m'avait semblé décevante à l'époque : j'avais grandi et je m'attendais à quelque chose qui pût davantage soutenir la comparaison avec d'autres franchises de SF ; je me retrouvais devant un SG-1 en moins bien, sauvé par certains personnages (McKay !) et épisodes, mais sinon... D'où mon intérêt lorsque SGU fut annoncée : c'était l'occasion de renouveler la franchise et d'essayer autre chose.
Ce qui n'était pas sans poser des problèmes. L'inconvénient majeur de Stargate était devenu son irréalisme et le manque d'enjeux (paradoxalement, les deux dernières saisons de SG-1 avec les Ori ont renforcé cet effet - pas si paradoxal que ça, vu la manière dont ceux-ci sont vaincus, en fin de compte). SGU a été l'occasion de remettre les Humains devant de vrais défis. Contrairement à Atlantis, qui a sombré rapidement dans le défaut des saisons ultérieures de SG-1, SGU présente un cadre problématique (le Destiny est relativement défectueux, au bout d'une saison l'équipe ne peut pas encore le piloter, les voyages par la Porte ont retrouvé leur part de danger et d'aventure...) et des personnages échoués là plus qu'aux commandes (du moins au départ). La saison 2 va poursuivre cette dynamique en donnant plus de clés aux personnages, mais de manière toujours raisonnable et en introduisant de nouveaux problèmes : l'intérêt n'est donc pas diminué.
La saison 2 est une sorte d'intermédiaire entre le Stargate plus traditionnel et l'"esprit BSG", mais c'est là que la série trouve son souffle et son âme propres, que de nouveaux enjeux se révèlent et que l'on perçoit mieux son potentiel. Hélas, malgré toutes les potentialités offertes par le dernier épisode, l'aventure s'est arrêtée (en même temps que Caprica, ce qui a porté un certain coup d'arrêt à la SF télévisuelle). Malgré l'absence de suite, la série vaut le coup d'être vue. Carlyle par exemple est splendide dans le rôle de Rush. Même si elle n'est pas aussi "conceptuelle" que Caprica, la série est intéressante du point de vue des thématiques abordées.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2013
It is a shame to see this excellent series go the same way as Firefly, V and many other science fiction TV programmes; it is less of a comment on the quality of SGU than an indictment of both the bean-counter mentality of the networks and a woeful lack of imagination on the part of American audiences who seem to crave nothing more than flash-bang special effects and shallow, easily digested gloop. As I stated in my review of the first season, SGU is very different from good old SG1 and is all together more grown up; SG1 was witty, light and fun while SGU is dark, grim, atmospheric, less episodic and, on the whole, more plausible (if you obviously put aside for a moment the entire silliness of the whole thing).

SGU season two carries on where season one left off, with continued tension between the ‘original’ crew of civilians & military from Icarus base and the Lucian alliance interlopers, who are as unwilling to be integrated into the crew as the existing crew are to have them integrate - there are clear Voyager parallels with the Maquis but SGU’s handling of the situation is far more believable. The focus throughout the season is the development of the mythology, characters and plots and these are always in the forefront even on the occasional ‘away mission’ episodes. The ultimate mission of the Destiny vessel has worrying undertones of the later BSG seasons but thankfully we don’t start hearing Dylan tunes and it doesn’t get mired in quasi-religious mumbo-jumbo. The improbable communication stones body-swap thing still doesn’t work very well but it does relieve the claustrophobia and allow for additional characters and plot devices.

As is often the case with TV shows, there are a few weaker episodes but these can be forgiven; the characters and taut plot carry the viewer along in a most enjoyable ‘lets just watch another one’ rush. However, three episodes from the end, things run out of steam a bit with a mostly pointless and lack-lustre episode; I suspect this is point where the cast, crew and writers were told that services would not be required for a further season. Thereafter you could be forgiven for expecting a couple of cracking episodes tying up loose ends towards a satisfying finale but you’d be wrong. The ending isn’t bad, it just left us feeling disappointed and a little deflated.

We’ve gobbled this season up altogether too quickly but we will undoubtedly re-watch both seasons. It is a shame this excellent show has been cancelled, but future series’ may have become a bit ‘samey’, so perhaps, as Mr. Taylor says, “It’s better to burn out than to fade away”.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
grand fans de stargate, SG-1, Atlantis, il était normal pour moi de passer à Universe... et franchement, c'est vraiment injuste qu'il n'y ait pas de saison 3 ! ça nous laisse avec pleins de questions, on a vraiment envie de conitnuer l'aventure ! mais bon faut s'y faire, y'aura plus de portes des étoiles dans de nouvelles séries visiblement. c'est pas assez "in" :/

sinon pour la série elle même, bah la saison 2 est encore mieux que la 1, plus rythmée, avec plus de révélations, de rebondissements, et de scénarios originaux ! c'est vraiment dommage que cette série ait été boudée du public !

mon seul reproche: le coffret trop cheap ! la première saison avait une belle pochette avec effet miroir/paillette très sympa ! les dvd étaient dans des slim box comme beaucoup de séries, et là on a droit à un unique boitier où s'empilent 5 DVD, le tout dans un insert en carton tout moche genre "prix discount" , pas du tout dans le même style que le premier coffret !
c'est vraiment dommage et ça fait tache dans une collection stargate ! (surtout à coté des coffrets porte des étoiles de SG-1 :D )
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2012
Trop top, j'adore, moins d'action et moins de blague certes mais on adore, niveau psycologie c'est super intéressant, chaque personnage est particulier, déçu des fans de stargate qui n'on pas aimer car à cause deux nous n'auront peut-être pas la suite voir même sûr car la saison deux est l'ultime saison vraiment très très dommage car j'aurais aimer voir la suite !!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2014
Excellente série qui possède des traits communs aux 2 autres séries de la franchise Stargate mais qui se démarque par sa noirceur et par ses intrigues qui se suivent d'épisode en épisode. Cette noirceur est d'autant plus présente dans la saison 2 avec de nombreux évènements tragiques qui nous mettent plusieurs fois la larme à l'oeil notamment pour les épisodes 8 et 9 qui nous font énormément de peine pour Eli et Nicolas Rush à cause de l'atroce Simeon (Robert Knepper le "T-Bag" de Prison Break et le Samuel de la saison 4 d'Heroes). Par ailleurs, on assiste à un caméo sympathique de David Hewlett (McKay) et Robert Picardo (Woolsey) de Stargate Atlantis dans l'épisode 15. Enfin, la saison se termine par une fin en suspense insoutenable car la série n'a malheureusement pas été renouvelée pour une saison 3 et les nombreuses tentatives de (télé)film(s) n'ont pas aboutit à ce jour comme pour les 2 autres séries de la franchise qui devaient encore avoir au moins un (télé)film de conclusion (ce qui est vraiment navrant).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2011
Outre le fait que le premier épisode est inaudible en v.o., les DVD 3 et 4 sont manquants' Comme c'est loin d'être la première fois avec les coffrets séries (notamment le mauvais encodage des voix, qui concerne aussi plusieurs épisodes de SG-A), je me permets, pour une fois, de mettre un commentaire négatif. C'est franchement inacceptable.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2013
Cette saga, Stargate Universe, ne suis pas assez selon mon point de vue l'esprit stargate. Approfondi trop dans certains personnages lesquels on pourrait s'avoir economisé de voir toutes leurs histoires personnelles.

C'est quoi stargate?

Stargate, c'est la recherche des origines alien de nous, a travers les portes des etoiles.
Dans cette saga, au lieu de chercher une des quatre grandes raçes definies dans stargate SG1 et la seule encore inconnu (saus si on compte que les Furlings sont ceux montrés dans le chapitre parodye 200 de SG1).

Ça aurait été interessant que le neuvieme chevron connecte dans une partie de l'univers lointaine où les furlings vivaient et chercher les vestiges de cette grande raçe.

Malgré tout ceci, c'est interessant voir les relations entre les personnages et surtout voir la interpretation du gran Robert Caryle.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus