Daft Punk

Les clients ont également acheté des articles de

Kavinsky
Louise Attaque
Coldplay
Michael Jackson
Justice
Moby
Stromae
Shaka Ponk

Top albums (Voir les 54)


Voir les 54 albums de Daft Punk

Daft Punk : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 259
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Daft Punk
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Guy-Manuel de Homem Christo et Thomas Bangalter se rencontrent en 1987 au lycée Carnot de Paris. Partageant une même passion pour la musique, les deux amis fondent en 1992 Darlin', un groupe de rock influencé par les Stooges et MC5, dont la production sera taxée par un critique de la presse anglaise de «daft punk» (« punk idiot »).

Découragés face à l'apathie du milieu rock, ils décident un peu plus tard de se lancer à corps perdus dans le courant Techno alors en pleine explosion. Arrive alors la découverte de la House, des clubs et des raves, dont une en particulier qui déterminera leur ... Lire la suite

Guy-Manuel de Homem Christo et Thomas Bangalter se rencontrent en 1987 au lycée Carnot de Paris. Partageant une même passion pour la musique, les deux amis fondent en 1992 Darlin', un groupe de rock influencé par les Stooges et MC5, dont la production sera taxée par un critique de la presse anglaise de «daft punk» (« punk idiot »).

Découragés face à l'apathie du milieu rock, ils décident un peu plus tard de se lancer à corps perdus dans le courant Techno alors en pleine explosion. Arrive alors la découverte de la House, des clubs et des raves, dont une en particulier qui déterminera leur avenir : en 1993 est organisé à EuroDisney une rave où notre duo rencontre les dirigeants du label techno écossais Soma. Signant sur ce label, le duo adopte ironiquement le nom de Daft Punk et sort en 1994 un maxi deux titres « Alive » / «The New Wave» puis le terrible « Da Funk » / « Rollin' & Scratchin' » en 1995. La machine s'emballe à la suite de ces deux titres et, l'occasion d'asseoir leur réputation, les Daft Punk font la première partie des Chemical Brothers. Désormais courtisés par toutes les majors, le groupe bétonne son contrat et signe finalement chez Virgin en 1996.

Réalisé à la maison avec peu de moyens, Homework sort en 1997 accompagné d'une réédition du titre « Da Funk » en simple. Le succès du groupe viendra du fait qu'il incorpore à la techno des éléments extérieurs à celle-ci : disco, rock, pop, electro... ; le tout dans un esprit de synthèse presque magique. Pour éviter d'être pris au piège par le star-system, le duo n'apparaît que masqué ou à travers des photos systématiquement retouchées. Cette démarche se radicalisera d'ailleurs jusqu'à la sortie de Discovery où les deux hommes accomplirons leur métamorphose finale sous forme de ...robots !

En attendant ils partent pour une tournée de quarante dates qui les mènera jusqu'aux Etats-Unis et se consacrent à la création de divers labels d'où sortiront en 1999 la bombe dancefloor « Music Sounds Better With You » du groupe Stardust (composé du même Thomas Bangalter, Benjamin Diamond et Alain Quême).

Toujours à la pointe des nouvelles technologies, Daft Punk utilise le support DVD dès ses premiers balbutiements sur le marché pour sortir D.A.F.T : A Story About Dogs, Androïds, Firemen and Tomatoes, réunissant tous leurs clips. En 2001, pour la sortie de Discovery, le groupe met en place un concept intéressant, le Daft Club, en réponse à Napster (un des tous premiers réseau d'échange peer to peer). Incluse dans le boîtier de l'album, la carte de membre permet un accès internet à un player et à des morceaux inédits...

La sortie d'un album de Daft Punk est toujours un événement en soit car leur musique et leur démarche s'affirment comme étant les enfants logiques de l'histoire. Il en est ainisi du toujours ambitieux et performant Human After All en 2007. Leur science du son, leur culture musicale énorme, leur côté rebelle (attitude anti star-system, conflit avec la SACEM), leur sens des affaires (le père de Thomas Bangalter était producteur du groupe disco Ottawan dans les années 1970...), leur approche transversale entre art sonore et visuel, se concilient toujours naturellement, avec une grande humilité.

En 2010, c'est en toute logique que le duo fortement inspiré par les musiques de films accomplit celle de Tron : L'héritage, commandée par Hollywood. Daft Punk se révèle une nouvelle fois à la hauteur de ses ambitions internationales en signant une symphonie électronique et orchestrale, devancée par le teaser de « Derezzed ». Le relatif échec commercial de la bande originale est vite oublié à l'annonce de la sortie du quatrième album. Précédé du titre phare « Get Lucky » sur lequel opèrent Nile Rodgers et Pharrell Williams, l'album Random Access Memories paru le 20 mai 2013 marque une nouvelle étape dans l'ascension du duo à l'échelle planétaire. Fidèles à leur volonté d'anonymat, les deux musiciens qui n'apparaissent plus qu'avec des casques installent l'opus à tendance disco (avec les participations de Chilly Gonzales et Julian Casablancas) à la première place des classements de ventes mondiaux dès sa sortie. Copyright 2014 Music Story Romain Bricout

Guy-Manuel de Homem Christo et Thomas Bangalter se rencontrent en 1987 au lycée Carnot de Paris. Partageant une même passion pour la musique, les deux amis fondent en 1992 Darlin', un groupe de rock influencé par les Stooges et MC5, dont la production sera taxée par un critique de la presse anglaise de «daft punk» (« punk idiot »).

Découragés face à l'apathie du milieu rock, ils décident un peu plus tard de se lancer à corps perdus dans le courant Techno alors en pleine explosion. Arrive alors la découverte de la House, des clubs et des raves, dont une en particulier qui déterminera leur avenir : en 1993 est organisé à EuroDisney une rave où notre duo rencontre les dirigeants du label techno écossais Soma. Signant sur ce label, le duo adopte ironiquement le nom de Daft Punk et sort en 1994 un maxi deux titres « Alive » / «The New Wave» puis le terrible « Da Funk » / « Rollin' & Scratchin' » en 1995. La machine s'emballe à la suite de ces deux titres et, l'occasion d'asseoir leur réputation, les Daft Punk font la première partie des Chemical Brothers. Désormais courtisés par toutes les majors, le groupe bétonne son contrat et signe finalement chez Virgin en 1996.

Réalisé à la maison avec peu de moyens, Homework sort en 1997 accompagné d'une réédition du titre « Da Funk » en simple. Le succès du groupe viendra du fait qu'il incorpore à la techno des éléments extérieurs à celle-ci : disco, rock, pop, electro... ; le tout dans un esprit de synthèse presque magique. Pour éviter d'être pris au piège par le star-system, le duo n'apparaît que masqué ou à travers des photos systématiquement retouchées. Cette démarche se radicalisera d'ailleurs jusqu'à la sortie de Discovery où les deux hommes accomplirons leur métamorphose finale sous forme de ...robots !

En attendant ils partent pour une tournée de quarante dates qui les mènera jusqu'aux Etats-Unis et se consacrent à la création de divers labels d'où sortiront en 1999 la bombe dancefloor « Music Sounds Better With You » du groupe Stardust (composé du même Thomas Bangalter, Benjamin Diamond et Alain Quême).

Toujours à la pointe des nouvelles technologies, Daft Punk utilise le support DVD dès ses premiers balbutiements sur le marché pour sortir D.A.F.T : A Story About Dogs, Androïds, Firemen and Tomatoes, réunissant tous leurs clips. En 2001, pour la sortie de Discovery, le groupe met en place un concept intéressant, le Daft Club, en réponse à Napster (un des tous premiers réseau d'échange peer to peer). Incluse dans le boîtier de l'album, la carte de membre permet un accès internet à un player et à des morceaux inédits...

La sortie d'un album de Daft Punk est toujours un événement en soit car leur musique et leur démarche s'affirment comme étant les enfants logiques de l'histoire. Il en est ainisi du toujours ambitieux et performant Human After All en 2007. Leur science du son, leur culture musicale énorme, leur côté rebelle (attitude anti star-system, conflit avec la SACEM), leur sens des affaires (le père de Thomas Bangalter était producteur du groupe disco Ottawan dans les années 1970...), leur approche transversale entre art sonore et visuel, se concilient toujours naturellement, avec une grande humilité.

En 2010, c'est en toute logique que le duo fortement inspiré par les musiques de films accomplit celle de Tron : L'héritage, commandée par Hollywood. Daft Punk se révèle une nouvelle fois à la hauteur de ses ambitions internationales en signant une symphonie électronique et orchestrale, devancée par le teaser de « Derezzed ». Le relatif échec commercial de la bande originale est vite oublié à l'annonce de la sortie du quatrième album. Précédé du titre phare « Get Lucky » sur lequel opèrent Nile Rodgers et Pharrell Williams, l'album Random Access Memories paru le 20 mai 2013 marque une nouvelle étape dans l'ascension du duo à l'échelle planétaire. Fidèles à leur volonté d'anonymat, les deux musiciens qui n'apparaissent plus qu'avec des casques installent l'opus à tendance disco (avec les participations de Chilly Gonzales et Julian Casablancas) à la première place des classements de ventes mondiaux dès sa sortie. Copyright 2014 Music Story Romain Bricout

Guy-Manuel de Homem Christo et Thomas Bangalter se rencontrent en 1987 au lycée Carnot de Paris. Partageant une même passion pour la musique, les deux amis fondent en 1992 Darlin', un groupe de rock influencé par les Stooges et MC5, dont la production sera taxée par un critique de la presse anglaise de «daft punk» (« punk idiot »).

Découragés face à l'apathie du milieu rock, ils décident un peu plus tard de se lancer à corps perdus dans le courant Techno alors en pleine explosion. Arrive alors la découverte de la House, des clubs et des raves, dont une en particulier qui déterminera leur avenir : en 1993 est organisé à EuroDisney une rave où notre duo rencontre les dirigeants du label techno écossais Soma. Signant sur ce label, le duo adopte ironiquement le nom de Daft Punk et sort en 1994 un maxi deux titres « Alive » / «The New Wave» puis le terrible « Da Funk » / « Rollin' & Scratchin' » en 1995. La machine s'emballe à la suite de ces deux titres et, l'occasion d'asseoir leur réputation, les Daft Punk font la première partie des Chemical Brothers. Désormais courtisés par toutes les majors, le groupe bétonne son contrat et signe finalement chez Virgin en 1996.

Réalisé à la maison avec peu de moyens, Homework sort en 1997 accompagné d'une réédition du titre « Da Funk » en simple. Le succès du groupe viendra du fait qu'il incorpore à la techno des éléments extérieurs à celle-ci : disco, rock, pop, electro... ; le tout dans un esprit de synthèse presque magique. Pour éviter d'être pris au piège par le star-system, le duo n'apparaît que masqué ou à travers des photos systématiquement retouchées. Cette démarche se radicalisera d'ailleurs jusqu'à la sortie de Discovery où les deux hommes accomplirons leur métamorphose finale sous forme de ...robots !

En attendant ils partent pour une tournée de quarante dates qui les mènera jusqu'aux Etats-Unis et se consacrent à la création de divers labels d'où sortiront en 1999 la bombe dancefloor « Music Sounds Better With You » du groupe Stardust (composé du même Thomas Bangalter, Benjamin Diamond et Alain Quême).

Toujours à la pointe des nouvelles technologies, Daft Punk utilise le support DVD dès ses premiers balbutiements sur le marché pour sortir D.A.F.T : A Story About Dogs, Androïds, Firemen and Tomatoes, réunissant tous leurs clips. En 2001, pour la sortie de Discovery, le groupe met en place un concept intéressant, le Daft Club, en réponse à Napster (un des tous premiers réseau d'échange peer to peer). Incluse dans le boîtier de l'album, la carte de membre permet un accès internet à un player et à des morceaux inédits...

La sortie d'un album de Daft Punk est toujours un événement en soit car leur musique et leur démarche s'affirment comme étant les enfants logiques de l'histoire. Il en est ainisi du toujours ambitieux et performant Human After All en 2007. Leur science du son, leur culture musicale énorme, leur côté rebelle (attitude anti star-system, conflit avec la SACEM), leur sens des affaires (le père de Thomas Bangalter était producteur du groupe disco Ottawan dans les années 1970...), leur approche transversale entre art sonore et visuel, se concilient toujours naturellement, avec une grande humilité.

En 2010, c'est en toute logique que le duo fortement inspiré par les musiques de films accomplit celle de Tron : L'héritage, commandée par Hollywood. Daft Punk se révèle une nouvelle fois à la hauteur de ses ambitions internationales en signant une symphonie électronique et orchestrale, devancée par le teaser de « Derezzed ». Le relatif échec commercial de la bande originale est vite oublié à l'annonce de la sortie du quatrième album. Précédé du titre phare « Get Lucky » sur lequel opèrent Nile Rodgers et Pharrell Williams, l'album Random Access Memories paru le 20 mai 2013 marque une nouvelle étape dans l'ascension du duo à l'échelle planétaire. Fidèles à leur volonté d'anonymat, les deux musiciens qui n'apparaissent plus qu'avec des casques installent l'opus à tendance disco (avec les participations de Chilly Gonzales et Julian Casablancas) à la première place des classements de ventes mondiaux dès sa sortie. Copyright 2014 Music Story Romain Bricout


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page