undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 cliquez_ici Shop Kindle Paperwhite Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

  • Dalva
  • Commentaires client

Commentaires client

25
4,4 sur 5 étoiles
Dalva
Format: PocheModifier
Prix:7,50 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

26 sur 27 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Dalva est l'héritière d'une riche famille de propriétaires terriens du Nebraska, née à la fin des années 40. Mais c'est surtout une femme libre, cultivée, forte, émouvante . A seize ans, Duane, jeune indien Sioux et son premier amour a disparu en la laissant enceinte. Elle a été obligée d'abandonner le bébé...
Ce roman raconte sa vie, ses amours, ses drames, ses joies, la recherche de son fils. La toile de fond est l'histoire de sa famille et notamment la vie de John Wesley Northridge, son arrière grand-père, botaniste et ami des Sioux à la fin du XIXème siècle.
La mise en parallèle de la vie de Dalva et de la fin de leur univers pour les indiens des plaines, est un beau récit à la gloire de la liberté, des grands espaces américains, de la vie authentique. C'est une formidable invitation au rêve, à la joie, à une insouciance lucide qui vous emplit de bien être.
Autour d'une construction complexe de récits superposés, Jim Harrison crée avec maestria une délicieuse ambiance pleine d'humour, d'oxygène, d'intelligence et de nostalgie. Le talent de cet auteur est tout simplement immense.
Bref, pour moi qui suis un fan de littérature américaine, ce roman fait partie des dix meilleurs jamais lus, au même niveau que le « Choix de Sophie » ou le « Monde selon Garp ».
A lire absolument.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
28 sur 29 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 novembre 2009
il y a les livres, ceux qu'on aime et ceux qu'on aime moins. Et il y a les Livres avec un L majuscule, ceux qu'on n'oublie pas, voire même ceux après lesquels les choses ne sont plus tout à fait les mêmes. Bien sûr, Dalva est de cette catégorie. Il me laisse le sentiment de m'avoir "préparé" à mieux vivre la suite, la vie, la vieillesse, la mort, avec plus d'intensité et sans tristesse. Inoubliable.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 novembre 2009
c'est le premier livre de Jim Harrison que j'ai lu. Il est extraordinaire : c'est l'histoire d'une femme, écrite par un homme, mais on a vraiment l'impression que c'est une femme qui l'a écrite.
Ce livre a une suite, et j'ai lu, après Dalva, à peu près tous les livres de Jim Harrison, que je pense être le plus grand écrivain américain vivant, mais aucun n'a la puissance et communique autant d'émotion que Dalva.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 février 2011
Il y a dans ce roman tous les ingrédients d'un grand livre : un univers particulier et fort (l'Amérique hors des sentiers battus), des personnages intenses (Dalva, prototype de la femme libre, Michael, homme faible, Northridge, visionnaire), le rêve, l'amour, les regrets, les allers-retours entre le passé et le présent. L'écriture est dense, lourde comme une terre propice aux cultures. Mais par moments, le récit est confus, brouillon. J'ai eu du mal à rentrer dans le livre et surtout, j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs.
Malgré ces réserves, on sent bien qu'on a affaire à un sacré bouquin, mais il vaut mieux le lire quand on a beaucoup de tempos devant soi pour ne pas trop couper le fil.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 avril 2014
C'est "Big Jim" alors forcément...
On vit, on pense, on aime avec Dalva et le style Harrison fait mouche à chaque page. C'est du grand Jim: récit parfaitement ficelé, passages historiques instructifs, personnages qui prennent vie dès le début du livre.
Pas de temps morts, c'est haletant et l'évocation des paysages, des grands espaces, de la faune et de la flore est magnifique.

S'il y a un roman à lire de Jim Harrison, c'est bien celui-ci pour cerner son oeuvre. A compléter avec "La route du retour", bien entendu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C’est le livre que tout le monde considère comme le chef d’œuvre d’Harrison…sans doute à juste titre. Toute la vie y est : la nature, le sexe, l’amour, la bouffe évidemment comme dans tous les livres de big Jim mais surtout des personnages plus vrais que nature, un voyage intime en chacun d’eux nous éclaire sur nous même…et sur les autres c’est plus que du bonheur, c’est LA vérité du monde et des hommes avec ses bonheurs et ses grandes tristesses.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 mars 2013
J'ai découvert ce livre par hasard. Je l'ai ouvert sans aucune idée préconçue et j'ai mis tout mon corps et tout mon esprit dans un environnement si grand qu'il en donne le vertige. DALVA, c'est à la fois des paysages qui vous emplissent, des odeurs qui vous chavirent et des êtres qui vous montrent à quel point la vie est présente, accrocheuse, dure au mal. Lisez ce livre en respirant au même rythme que ses personnages. Vous en sortirez éblouis.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 février 2014
J'avais presque tout lu d'Harrisson, sauf DALVA. Il n'est jamais trop tard pour découvrir un monument: L'histoire mêlée des États unis , des indiens, de Dalva elle même, histoire d'amour, de civilisation, de quête du souvenir, tout y est, un gros pavé qu'on absorbe quasiment d'une traite.
Très beau.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Comment ne pas s'associer à la majorité des critiques exprimées ? Oui , cette oeuvre est Forte !
Tous les ingrédients sont réunis pour le plus grand plaisir du lecteur ; des personnages sensibles et attachants , une histoire émouvante et l'Histoire ( avec un grand H ) réécrite par l'auteur.
Jim Harrison au sommet de son art nous laisse savourer les Grands Espaces , la Nature , le Vin , le rapport hommes/femmes et la défense des minorités.

" Je m'appelle Dalva ( " Estella Dalva " ; l'Etoile du Matin ) , j'ai 45 ans et mon fils en a 29 .Il est né le 27 avril dans un hôpital de Tucson " .
Ce fils qu'elle a eu avec Duane "Cheval de Pierre" , demi Sioux, qui se révélera être son demi-frère.
Duane qui quittera la terre pour être englouti dans la prairie sans fin de l'océan.

Michael , amant de Dalva et professeur venu de la côte du Pacifique pour écrire une histoire de la famille Northridge ( arrière-grand-père de Dalva )
J.W Northridge qui a consacré 25 ans de sa vie à aider la population autochtone vaincue .
Nous suivons 2 histoires parallèles ; celle de Dalva et celle de son arrière-grand-père qui a vécu une page de l'Histoire des Etats-Unis (le massacre des indiens ).

Sur ce dernier point , Jim Harisson est intraitable :
" Nous n'avons jamais respecté un seul traité avec les indiens - que le reste du monde en prenne de la graine ! "
" Si les nazis avaient gagné la guerre , l'Holocauste aurait été mis en musique , tout comme notre cheminement victorieux et sanglant vers l'Ouest est accompagné au cinéma par mille violons et timbales " .
" Fort Robinson est le ghetto de Varsovie des Sioux "

Un roman incontournable !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 6 janvier 2012
Comme à son habitude Harrison, nous transporte au coeur des passions humaine au travers une saga familiale sur trois générations. Un pamphlet sur la liberté de penser pour qui reste ouvert à la différence. Une ode à l'humanité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La Route du retour
La Route du retour de Jim Harrison (Poche - 19 janvier 2001)

Légendes d'automne
Légendes d'automne de Jim HARRISON (Poche - 25 juin 2010)
EUR 7,50

Nageur de rivière
Nageur de rivière de Jim Harrison (Broché - 4 mars 2015)
EUR 7,10