Quantité :1
Damnation a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: L'emballage risque d'être abîmé. Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 7,62

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Damnation
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Damnation


Prix : EUR 8,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
31 neufs à partir de EUR 4,20 8 d'occasion à partir de EUR 4,19

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.
EUR 8,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails En stock. Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Opeth

Discographie

Image de l'album de Opeth

Photos

Image de Opeth

Biographie

Devenu avec les années le projet d'un seul homme plus qu'un véritable groupe à part entière, Opeth voit le jour à Stockholm en 1990.
Guitariste et chanteur, Mikael Akerfeldt se lance sérieusement dans le death metal avec son ami David Isberg après avoir effectué ses premières armes au sein d'Eruption, une aventure ... Plus de détails sur la Page Artiste Opeth

Visitez la Page Artiste Opeth
25 albums, 68 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Damnation + Deliverance + Blackwater Park
Prix pour les trois: EUR 26,96

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (17 juillet 2006)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Sony Music Classique Jazz
  • ASIN : B000FGGERC
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 9.196 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Windowpane 7:44EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  2. In My Time of Need 5:46EUR 0,69  Acheter le titre 
Écouter  3. Death Whispered a Lullaby 5:49EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  4. Closure 5:15EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  5. Hope Leaves 4:27EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  6. To Rid the Disease 6:18EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  7. Ending Credits 3:36EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  8. Weakness 4:08EUR 0,99  Acheter le titre 

Descriptions du produit

Descriptions du produit

CD Produced By Steven Wilson

Critique

Difficile de passer après un album comme Blackwater Park. Faut-il aller plus loin dans la surenchère d’idées ou soudainement devenir sobre pour trancher avec une oeuvre devenue incontournable dans la discographie d’Opeth ? Une question qu’Åkerfeldt dévie en tentant de proposer quelque chose de nouveau. Au lieu de simplement reproduire la recette ayant fait le succès de son précédent disque, le chanteur-guitariste se voit déjà sortir deux albums distincts mais complémentaires à quelques mois d’écart.

 

Deliverance, pendant metal de ce duo sort en 2002. Si ce dernier rappelle quelque part les grande heures de Blackwater Park, c’est Damnation sorti en 2003 qui séduira autant les fans que les nouveaux venus. Calme, mélancolique, ce disque offre une facette que le groupe avait auparavant commencé à développer avec des titres comme « Harvest ». « Windowpane » et « Death Whispered a Lullaby» seront souvent jouées sur scène, amenant la magie de tout un album au coeur même de salles aussi attentives que lors de l’interprétation de morceaux plus violents.

 

Steven Wilson, encore de la partie, fini de parfaire le son de l’album le plus orienté rock progressif jamais réalisé par le groupe suédois. Mis en parallèle avec Deliverance, Damnation pourrait très bien être le calme avant la tempête ou le repos du guerrier (au choix suivant sa place dans l’écoute).

 

Il est surtout la preuve qu’Opeth maîtrise les deux registres distincts de sa musique, le metal comme le rock progressif avec une aisance et une décontraction sans équivalent.

 



Guillaume Ley - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
13
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 15 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par bruspell le 15 octobre 2007
Format: CD
On savait Opeth, ce groupe inclassable, doué d'un talent incroyable por les ambiances feutrées (cf. les "ballades" des albums "Blackwater park" ou "still life", entre autres), mais de là à enregistrer un album totalement planant... Et pourtant...
Ce disque est une pure merveille qui réunira, une fois n'est pas coutume, les amateurs de prog' et ceux qui ont suivi Opeth depuis leurs débuts black-death. Les premiers, rebutés d'habitude par les vocaux de gros méchant de Mikael Akerfeld, se délecteront de sa voix pure et sensible, entre Steven Wilson de Porcupine Tree et Vinnnie Cavanagh d'Anathema, des plages mélancoliques de mellotron, des ambiances baba à la Genesis, Moody Bues (!) ou Camel (l'une des influences hautement revendiquées du groupe); les autres retrouveront, dépouillée de toute heavytude, la noirceur habituelle du groupe - servie ici par d'autres ingrédients. Tous les titres sont superbes, de "windowpane" à la mélancolie lancinante, aux ambiances orientales de "Closure" (un petit côté Orphaned Land sur ce titre...), au final dépouillé du disque, que n'aurait pas renié un Radiohead inspiré. Un grand album, fédérateur sans jamais sonner opportuniste. A découvrir sans plus attendre, avec de préférence son complément en DVD, "Lamentations".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Caillasse le 23 mars 2004
Format: CD
Après un premier volume paru en 2003 "Deliverance", décrit par Mika Akerfeldt comme le plus bourrin, Opeth débarque dans la foulée avec ce surprenant mais ô combien énorme "Damnation". Enchainant seulement quelques mois après le précédent, le 7e opus du combo suédois a surpris tous les observateurs du metal. Ici, point de guitares distordues et saturées, point de cris sortis du fin fond des cavernes, point de basse en délire; non, ici, seulement des morceaux acoustiques et doux joués avec une précision extrême et une maitrise de tous les instants.
Opeth n'a pas changé de style; les membres ont seulement voulu approfondir les parties claires de leurs chansons habituelles pour nous offrir une douceur presque touchante. Le seul défaut apparant est cette absence d'issue possible dans les paroles des suédois, avec la présence obsédante de la nuit ("Windowpane"), de la mort, et du chaos ("Hope Leaves").
Malgré cela, la musique est exceptionnelle, une fois de plus. Continuant avec la production de Steven Wilson (c'est lui qui joue du piano et a arrangé le son des violons), Opeth a une nouvelle fois fait le bon choix des registres: Mika a un chant toujours aussi doux, les guitares acoustiques sont impressionnantes d'émotion, la basse et la batterie sont maintenues en retrait mais gardent un role moteur du tout. Loin de nous endormir, les morceaux nous bercent avec un délice inconscient qui nous fait entrer dans l'univers torturé d'Opeth.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 16 mai 2003
Format: CD
Délaissant le côté death, Opeth se livre à l'exercice accoustisque tout le long de cet album, exercice qu'il maîtrise parfaitement si l'on juge la qualité des morceaux de ce style figurant sur les albums précédents
Ici point de guitare saturé, ni de chants gutturaux, simplement des chansons à l'atmosphère planante et intimiste teinté de mélancolie, à l'arrivée le résultat est superbe
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par bruspell le 16 octobre 2004
Format: CD
On savait Opeth, ce groupe inclassable, doué d'un talent incroyable por les ambiances feutrées (cf. les "ballades" des albums "Blackwater park" ou "still life", entre autres), mais de là à enregistrer un album totalement planant... Et pourtant...
Ce disque est une pure merveille qui réunira, une fois n'est pas coutume, les amateurs de prog' et ceux qui ont suivi Opeth depuis leurs débuts black-death. Les premiers, rebutés d'habitude par les vocaux de gros méchant de Mikael Akerfeld, se délecteront de sa voix pure et sensible, entre Steven Wilson de Porcupine Tree et Vinnnie Cavanagh d'Anathema, des plages mélancoliques de mellotron, des ambiances baba à la Genesis, Moody Bues (!) ou Camel (l'une des influences hautement revendiquées du groupe); les autres retrouveront, dépouillée de toute heavytude, la noirceur habituelle du groupe - servie ici par d'autres ingrédients. Tous les titres sont superbes, de "windowpane" à la mélancolie lancinante, aux ambiances orientales de "Closure" (un petit côté Orphaned Land sur ce titre...), au final dépouillé du disque, que n'aurait pas renié un Radihead inspiré. Un grand album, fédérateur sans jamais sonner opptuniste. A découvrir sans plus attendre, avec de préférence son complément en DVD, "Lamentations".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?