Darkthrone

Les clients ont également acheté des articles de

Mayhem
Burzum
Immortal
Suffocation
Enforcer
Celtic Frost
Emperor
Marduk

Top albums (Voir les 32)


Voir les 32 albums de Darkthrone

Darkthrone : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 315
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Darkthrone
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Formé à Kolbotn (Oppegård) en Norvège en 1986, Darkthrone se nomme d'abord Black Death et se destine au death metal. C'est à partir de 1988 que le groupe devient Darkthrone, tout en continuant à pratiquer le death. Soulside Journey en 1991, reste le seul album de pur death metal de Darkthrone, bien que des éléments de black metal y apparaissent déjà.

Le groupe prend son premier virage dès 1991, l'accent est mis sur un look black et chaque membre du groupe s'affuble désormais d'un surnom. Ainsi, Gylve Nagell (batterie, guitare, basse, chant) devient Fenriz,Ted Skjellum (guitare, basse, chant) ... Lire la suite

Formé à Kolbotn (Oppegård) en Norvège en 1986, Darkthrone se nomme d'abord Black Death et se destine au death metal. C'est à partir de 1988 que le groupe devient Darkthrone, tout en continuant à pratiquer le death. Soulside Journey en 1991, reste le seul album de pur death metal de Darkthrone, bien que des éléments de black metal y apparaissent déjà.

Le groupe prend son premier virage dès 1991, l'accent est mis sur un look black et chaque membre du groupe s'affuble désormais d'un surnom. Ainsi, Gylve Nagell (batterie, guitare, basse, chant) devient Fenriz,Ted Skjellum (guitare, basse, chant) est Nocturno Culto et Ivar Enger (guitare) se transforme en Zephyrous.La mutation s'avère convaincante, A Blaze in the Northern Sky (1991) et Under a Funeral Moon (1993) étant deux parfaits albums de black metal.

La suite est hélas moins brillante, les albums suivants n'arrivant pas à atteindre les ambiances de A Blaze in the Northern Sky  ou Under a Funeral Moon. Transilvanian Hunger (1994), Panzefaust (1995), Total Death (1996), Plaguewilder (2001), Hate Them (2001) et Sardonic Wrath (2004), sont aisément dispensables et interchangeables.

Darkthrone se tourne alors vers le crust punk, une variante de punk hardcore initiée par Crass et consorts, et sort The Cult Is Alive. Au final ce tortueux mélange black metal et punk, rappelle tout simplement ce bon vieux speed metal. F.O.A.D. (2007) et Dark Thrones and Black Flags (2008) persistent avec un certain bonheur dans cette voie, tout en réveillant au passage quelques influences heavy metal.

Décidément porté sur le changement, Darkthrone livre en 2010 un Circle the Wagons clairement influencé speed metal. L'énergie et la lourdeur déployées dans Circle the Wagons risquent de séduire les fans de Motörhead et de Slayer. Avant le prochain changement de cap d'un Darkthrone qui n'en est plus à une couronne près. C'est sans modification majeure que Darkthrone sort en février 2013 le féroce The Underground Resistance. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Formé à Kolbotn (Oppegård) en Norvège en 1986, Darkthrone se nomme d'abord Black Death et se destine au death metal. C'est à partir de 1988 que le groupe devient Darkthrone, tout en continuant à pratiquer le death. Soulside Journey en 1991, reste le seul album de pur death metal de Darkthrone, bien que des éléments de black metal y apparaissent déjà.

Le groupe prend son premier virage dès 1991, l'accent est mis sur un look black et chaque membre du groupe s'affuble désormais d'un surnom. Ainsi, Gylve Nagell (batterie, guitare, basse, chant) devient Fenriz,Ted Skjellum (guitare, basse, chant) est Nocturno Culto et Ivar Enger (guitare) se transforme en Zephyrous.La mutation s'avère convaincante, A Blaze in the Northern Sky (1991) et Under a Funeral Moon (1993) étant deux parfaits albums de black metal.

La suite est hélas moins brillante, les albums suivants n'arrivant pas à atteindre les ambiances de A Blaze in the Northern Sky  ou Under a Funeral Moon. Transilvanian Hunger (1994), Panzefaust (1995), Total Death (1996), Plaguewilder (2001), Hate Them (2001) et Sardonic Wrath (2004), sont aisément dispensables et interchangeables.

Darkthrone se tourne alors vers le crust punk, une variante de punk hardcore initiée par Crass et consorts, et sort The Cult Is Alive. Au final ce tortueux mélange black metal et punk, rappelle tout simplement ce bon vieux speed metal. F.O.A.D. (2007) et Dark Thrones and Black Flags (2008) persistent avec un certain bonheur dans cette voie, tout en réveillant au passage quelques influences heavy metal.

Décidément porté sur le changement, Darkthrone livre en 2010 un Circle the Wagons clairement influencé speed metal. L'énergie et la lourdeur déployées dans Circle the Wagons risquent de séduire les fans de Motörhead et de Slayer. Avant le prochain changement de cap d'un Darkthrone qui n'en est plus à une couronne près. C'est sans modification majeure que Darkthrone sort en février 2013 le féroce The Underground Resistance. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Formé à Kolbotn (Oppegård) en Norvège en 1986, Darkthrone se nomme d'abord Black Death et se destine au death metal. C'est à partir de 1988 que le groupe devient Darkthrone, tout en continuant à pratiquer le death. Soulside Journey en 1991, reste le seul album de pur death metal de Darkthrone, bien que des éléments de black metal y apparaissent déjà.

Le groupe prend son premier virage dès 1991, l'accent est mis sur un look black et chaque membre du groupe s'affuble désormais d'un surnom. Ainsi, Gylve Nagell (batterie, guitare, basse, chant) devient Fenriz,Ted Skjellum (guitare, basse, chant) est Nocturno Culto et Ivar Enger (guitare) se transforme en Zephyrous.La mutation s'avère convaincante, A Blaze in the Northern Sky (1991) et Under a Funeral Moon (1993) étant deux parfaits albums de black metal.

La suite est hélas moins brillante, les albums suivants n'arrivant pas à atteindre les ambiances de A Blaze in the Northern Sky  ou Under a Funeral Moon. Transilvanian Hunger (1994), Panzefaust (1995), Total Death (1996), Plaguewilder (2001), Hate Them (2001) et Sardonic Wrath (2004), sont aisément dispensables et interchangeables.

Darkthrone se tourne alors vers le crust punk, une variante de punk hardcore initiée par Crass et consorts, et sort The Cult Is Alive. Au final ce tortueux mélange black metal et punk, rappelle tout simplement ce bon vieux speed metal. F.O.A.D. (2007) et Dark Thrones and Black Flags (2008) persistent avec un certain bonheur dans cette voie, tout en réveillant au passage quelques influences heavy metal.

Décidément porté sur le changement, Darkthrone livre en 2010 un Circle the Wagons clairement influencé speed metal. L'énergie et la lourdeur déployées dans Circle the Wagons risquent de séduire les fans de Motörhead et de Slayer. Avant le prochain changement de cap d'un Darkthrone qui n'en est plus à une couronne près. C'est sans modification majeure que Darkthrone sort en février 2013 le féroce The Underground Resistance. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page