undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Quantité :1
EUR 12,53 + EUR 2,79 Livraison
En stock. Vendu par ldjmedia
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Dead Man [Blu-ray]
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Dead Man [Blu-ray]


Prix : EUR 12,53
Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par ldjmedia.
9 neufs à partir de EUR 10,00 8 d'occasion à partir de EUR 6,94

Offres spéciales et liens associés

  • Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés - Participez au premier concours organisé par Kindle Direct Publishing et et saisissez votre chance de devenir le nouveau coup de cœur littéraire sur Amazon !

  • Retrouvez encore plus de titres dans notre boutique Blu-ray !

  • Mises à jour de votre logiciel d'exploitation (firmware): vous rencontrez des problèmes avec votre lecteur ? Certains films ne sont pas lus correctement ? Avez-vous vérifié que le logiciel d’exploitation de votre lecteur Blu-ray est correctement mis à jour? Cliquez ici


Produits fréquemment achetés ensemble

Dead Man [Blu-ray] + Ghost Dog [Blu-ray]
Prix pour les deux : EUR 25,52

Ces articles sont vendus et expédiés par des vendeurs différents.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit


Contenu additionnel

Pas de bonus vidéo

Descriptions du produit

Description du produit

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, Bill Blake, jeune comptable en route pour le confins de l'Ouest américain, entreprend un voyage initiatique où il devient malgré lui un hors-la-loi traqué. Blessé, il est recueilli par Nobody, un Amérindien lettré rejeté des siens, qui l'identifie d'emblée à son homonyme défunt, le poète anglais William Blake, et décide de sauver son âme.

Amazon.fr

Johnny Depp est la star de ce western étrange et un peu décevant. Il est excellent dans ce rôle de comptable dépensant ses derniers dollars pour rejoindre une ville fantôme du Texas avant de se retrouver sans un sou, perdu dans la nature. Malheureusement, le film n'est pas véritablement abouti et se contente de multiplier les situations peu intéressantes où l'on retrouve des hommes des bois consanguins, des shérifs stupides et un trio de tueurs énervants. Reste une belle brochette de comédiens (Robert Mitchum, Iggy Pop, Gabriel Byrne, Alfred Molina) et la bande originale, signée Neil Young. --Tom Keogh --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par B. Sophie le 31 juillet 2006
Format: DVD
Dead Man, ou un voyage totalement hallucinogène et enivrant, mystique et intense, à travers l'histoire sans queue ni tête de William Blake, un comptable du XIXème siècle homonyme d'un célèbre poète et peintre anglais du XVIIIème siècle, qui croise le chemin de l'indien Nobody persuadé qu'il s'agit du véritable William Blake. Nobody le considère alors comme une âme morte égarée qu'il se doit de guider j'usqu'au "miroir", là où se touchent le ciel et la terre.

William Blake nous apparaît comme un antihéros dont l'inconsistance est magistralement interprétée par Johnny Depp, qui réussit à lui insuffler des notes tragiques d'une finesse remarquable.

L'évolution de ce personnage, son changement de personnalité sont frappants : de comptable rangé en costume engoncé, il devient poète sanguinaire au sein d'une nature grandiose et sauvage

Nobody, très attachant en guide philosophe (il cite tout au long du film des vers tirés des poèmes du véritable William Blake) est très différent de l'image virile et athlétique que renvoient habituellement les indiens.

Le film de Jim Jarmusch touche au genre du western qui sert de support à la mise en scène d'une culture américaine bestiale et violente, où les armes à feu sont reines et où la mort est une banalité. La civilisation des Dickinson y prospère dans la plus grande inhumanité et incivilité.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par 2.21GigoWatts le 24 novembre 2009
Format: Blu-ray
Ce film est un voyage initiatique vers la mort ou se mêlent poésie et réflexions contemplatives. L'esprit se détache lentement du corps et s'échappe de "l'autre coté du miroir". J'ai senti une sorte d'apaisement à la fin de ce film, comme une libération. D'autres personnes sont perplexes ou choquées. Mais je ne pense pas qu'un spectateur peut-être neutre devant ce film car il ne cesse de nous renvoyer à nous même et à notre propre vision de la mort. Le film n'est cependant pas dénué d'humour avec une apparition loufoque de Iggy Pop notamment ou le cynisme froid du personnage de Nobody. Les acteurs sont bluffant avec un Johnny Depp chaque instant plus éthéré ou le rôle de Gary Farmer (Nobody) joué à la perfection. Une pléiade d'autres excellents acteurs tournent autour de ce duo.
La musique du film interprétée par Neil Young est un must.
Tourné en noir et blanc, le film de Jim Jarmus est une pure merveille visuelle avec une photo époustouflante, et c'est là le problème d'un BluRay de mauvaise qualité. J'avais la version DVD avant d'acheter le BR et je vous assure que la version "upscalée" du DVD par le processeur de la playstation 3 est même d'une meilleure qualité que le BR. L'image est floue et cela gâche le film.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Farmaan le 22 avril 2011
Format: Blu-ray
Ce film est vraiment un exemple parfait de la cohérence, de la cohésion et de la connexité. J'ai intentionnellement emprunté ces trois termes de l'analyse de texte car je crois que tout le film est fort bien structuré comme un excellent texte écrit.

Cohérence: Toutes les images, les allusions et les métaphores vont dans le même sens. Toutes signifient la mort. Par exemple il y a une fabrique de cercueils dans la ville, on tire à l'arme à feu sur les passants, on tue des hommes et des animaux, on mange de la chair humaine et on vend des ossements d'hommes et d'animaux. Et puis le bateau dans lequel William Blake (Johnny Deep) est laissé flotter sur les eaux, lors de son dernier voyage, est une sorte de cercueil pour lui.

Cohésion: tous ces éléments ont été assemblés pour faire une histoire bien structurée et d'une apparence réaliste.

Connexité: Tout évolue, du début jusqu'à la fin, de manière à ce que les prémisses mènent aux conséquences et les introductions aux conclusions. Cela ressemble même à une fatalité: il n'y a que la mort pour tout le monde et non pas d'autres issues.

Ce film est en effet un texte bien serré. Il n'en est pas ainsi pour tous les films de Jarmusch. Pensez bien par exemple à son Stranger than Paradise qui manque intentionnellement d'une peu de cohérence, d'un peu de cohésion et de beaucoup de connexité.
GHOST DOG STRANGER THAN PARADISE DOWN BY LAW
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par "djihno" le 5 janvier 2005
Format: DVD
Tous les personnages hautement symboliques apparaissant dans ce film, sont la quintessence d'une société dictatoriale ou la démocratie est utilisée comme un leurre à la culpabilité et au pouvoir de l'argent incarné par un père (Robert Mitchum) dont la récupération de son cheval importe plus que la mort de son fils tué par un pauvre comptable (Johnny Deep) qui commençait à peine à entrevoir la lumière par l'intermédiaire d'un amour imparfait dans sa conclusion (la mort)
Débute alors Le chemin de croix de Johnny Deep (William Blake) aidé par un hérétique indien (Nobody) au milieu d'un territoire hostile, ou l'issue fatale rend le noir et blanc du film magnifique.
Le tabac, comme la vie qui part en fumée de William Blake, étant le leitmotiv de cet indien qui fait parler les pierres, comme William Blake réincarnation du poète anglais fait parler la poudre en tuant des blancs méprisants et surs de leur force.
Un film superbe et lent comme la vie s'échappant du héros et dont l'interprétation magnifique de Johnny Deep sublime le personnage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?