Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 8,90
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : MEDIA PRO
Ajouter au panier
EUR 9,99
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : BERSERK MEDIA
Ajouter au panier
EUR 10,80
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : CKDO77
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Deep End [Édition Collector]

dans notre promotion 5 DVD = 30€*


Prix conseillé : EUR 13,03
Prix : EUR 8,97 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 4,06 (31%)
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
18 neufs à partir de EUR 7,49 5 d'occasion à partir de EUR 7,00

5 DVD achetés = 30€

5 DVD =30
Vous pouvez profiter de cette offre sur près de 1400 titres du 27 octobre 2014 au 30 mars 2015 inclus. Pour profiter de l'offre, ajoutez à votre panier 5 DVD, et utilisez le code 5DVD30EUR.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Deep End [Édition Collector] + Mr. Smith au Sénat
Prix pour les deux : EUR 20,67

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : John Moulder-Brown, Jane Asher
  • Réalisateurs : Jerzy Skolimowski
  • Format : PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Français (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Carlotta Films
  • Date de sortie du DVD : 28 novembre 2011
  • Durée : 86 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (14 commentaires client)
  • ASIN: B005EI1LXS
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 10.740 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Nouveau master restauré haute définition
"Point de départ : le tournage du film Deep End de Jerzy Skolimowski" (2011 - 75')
"Deep End : souvenirs des scènes coupées" : retour sur les scènes qui semblent perdues à jamais, y compris une fin alternative (12')
"Deep End, c'est moi !" : Etienne Daho rend hommage au film (4')

Descriptions du produit

Description du produit

Adolescent de 15 ans, Mike vient d'être embauché dans un établissement de bains publics de l'East End londonien. Sa collègue Susan est chargée de lui présenter les lieux. Le jeune homme est tout de suite attiré par cette jolie rousse plus âgée que lui. Alors qu'il découvre une atmosphère étrange autour de la piscine, Susan joue avec l'inexpérience du garçon, profitant de son admiration candide pour le faire plonger dans une dangereuse spirale de fantasmes et d'obsession...

Amazon.fr

Mike vient de sortir du collège et trouve un emploi dans un établissement de bains londonien. Susan, son homologue féminin, arrondit ses fins de mois en proposant ses charmes à la clientèle masculine. Amoureux jaloux de la jeune femme, Mike devient encombrant.


Contenu :

. POINT DE DÉPART :
Le tournage du film "DEEP END" de Jerzy Skolimowski (2011 – Couleurs – 75 mn) un film de Robert Fischer
Ce documentaire inédit revient sur la production de Deep End, au gré d’entretiens avec l’équipe du film, dont le réalisateur et les deux acteurs principaux. Chacun à leur façon, ils expliquent à quel point Deep End incarne le Swinging London... ou plutôt son pendant négatif.
. "DEEP END" : Souvenirs des scènes coupées (12 mn)
Jerzy Skolimowski, John Moulder-Brown et Barrie Vince reviennent sur les scènes du film qui semblent perdues à jamais, y compris une fin alternative.
. "DEEP END", C’EST MOI ! (4 mn)
Étienne Daho rend hommage à Deep End. Une lecture de l’article qu’il a rédigé pour Libération lors de la ressortie du film en salles.
. BANDE-ANNONCE 2011


Informations techniques :

DVD 9 – Nouveau master restauré
Version Originale / Version Française
Sous-Titres Français
Format 1.85 respecté
16/9 compatible 4/3 – Couleurs
Durée du Film : 88 mn

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

35 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile  Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS sur 28 août 2011
Format: DVD
Attention, ne pas confondre ce classique culte de Jerzy Skolimowski (1970) avec un homonyme avec Tilda Swinton! Ressorti sur les écrans en 2011, ce film mythique est donc enfin disponible en dvd, dans un master magnifique qui rend justice à l'admirable photographie du film et aux contrastes saisissants que souligne la mise en scène entre l'éclat des couleurs du Swinging London des sixties et le glauque du monde de la nuit et de la prostitution.
Mike, 15 ans, beau gosse, trouve un emploi dans une piscine municipale. Soumis aux pressions de la clientèle, il trouve appui auprès de la jeune Susan (Jane Asher, icône des sixties qui était la petite amie de Paul Mc Cartney et donc la femme la plus jalousée du Royaume-Uni). Mike tombe amoureux. Problème : Susan a déjà un petit ami, un amant et sans doute un passé d'effeuilleuse.
C'est un des films les plus justes que j'ai vus sur les tourments de l'adolescence. Mike découvre le monde, les femmes, la mort au fil d'une ballade (ponctuée de musiques de Can et Cat Stevens) qui prend son temps et multiplie les fausses pistes avant que le drame ne se noue. C'est aussi un bonheur esthétique avec ces admirables couleurs pop sur fond de grisaille de l'East London (mais le film a été tourné en studios en Allemagne!). C'est enfin un document sur le talent exceptionnel de cette école polonaise qu'ont illustrée Polanski et Skolimowski : derrière les apparences Nouvelle vague (spontanéité, légèreté, naturel) se nichent une angoisse et un tourment résolument Mittle Europa.
Un très grand film.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par LD COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS sur 27 novembre 2011
Format: Blu-ray Achat vérifié
Point n'est besoin d'épiloguer beaucoup pour savoir ce que je pense du film : Zybine l'a déjà parfaitement exprimé, et je souscris à l'ensemble de son propos. Ce film de 1970, réalisé après que Skolimowski avait été plus ou moins contraint à l'exil, peut s'appréhender avec des mots aussi galvaudés que "légèreté", "charme" ou "fraîcheur". Ce qui ne signifie pas qu'il n'ait pas un fond de gravité, et le côté Mitteleuropa dont parle justement Zybine.

Que l'on considère son film le plus connu, Moonlighting / Travail au noir, tourné avec un Jeremy Irons impérial à Londres au début des années 80, Deep End ou The Shout / Le Cri du sorcier, voire ses premiers films polonais comme Walkover, le style de Skolimovski fait toujours naître des atmosphères singulières, voire inquiétantes. Sans jamais figer quoi que ce soit ou faire de la belle image, un film de Skolimovski fait souvent penser au fait qu'il se consacre essentiellement à la peinture depuis deux décennies, et qu'il y a de fait toujours eu un oeil de peintre derrière la caméra.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par whitenight sur 22 septembre 2011
Format: DVD Achat vérifié
Ce chef-d'oeuvre revu dans un TNB le mois dernier n'a pas pris une ride. La honte d'avoir attendu 40 ans pour une re-sortie officielle. Mon dvd pirate était une compensation sans prix. (Merci au passionné Etats-Unisien qui me l'envoya il y a quelques années.) Voir "le monde" ou "télérama" se faire passer pour des diffuseurs de culture tout en ignorant ce merveilleux film durant les dernières décennies, çà fait peur. On se sent un peu seul ... Rééditer les james bond avec le quotidien du week-end est en effet d'un grand courage. Pour les fous de cinéma, délectez vous de ces sensations. Les acteurs ont simplement la grâce. Un peu comme les légendes de la mythologie, les personnages sont marqués dans le marbre (ou le carrelage de la piscine). A l'image de Polanski ou d'un Salinger l'ambiance surpasse le fond apparent et, le labyrinthe intérieur des personnages se creuse au fur et à mesure que la neige fond.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mr. Daniel Zehnacker TOP 500 COMMENTATEURS sur 21 juillet 2013
Format: DVD Achat vérifié
Mike, 15 ans et vierge, trouve un 1er emploi dans un établissement de bains public, à Londres. Il y est accueilli par Susan, 23 ans, fiancée à un mec moche mais riche, qu'elle trompe avec le prof de natation amateur de gamines, qu'elle trompe également avec des clients pour arrondir ses fins de mois. Susan, cynique mais consciente, va tenter d'initier Mike à la rude vie des adultes. Elle n'y arrivera pas, car Mike va tomber amoureux d'elle d'une façon totalement obsessionnelle.
Dans le remarquable supplément (plus d'une heure) qui accompagne le DVD, Skolimowski raconte une anecdote fort édifiante : après une représentation à San Francisco, attablé dans un restaurant, il se fait aborder par un spectateur qui a assisté à la représentation, et qui lui explique qu'il n'a pas compris pourquoi, après 80 minutes de bonne rigolade, les 5 dernières minutes basculaient dans le tragique le plus inconfortable. Heureusement, les Européens avaient salué la grande particularité du film : son surréalisme. Un réalisateur polonais immigré (comme Polanski), un tournage en grand partie en Allemagne (Munich) et des acteurs anglais capables d'improviser au fil des scènes. Visions d'un peintre qui , petit à petit, remplace les verts et les jaunes par le rouge du sang, caméra incroyablement fluide (souvent tenue à la main) et constat sans appel que l'adolescence est un monde à part, qui est obligé de perdre ses illusions s'il veut pouvoir s'intégrer à la vraie vie.
Mais Mike, lui, n'en a pas les moyens. Il a beau pédaler à toute vitesse sur sa bicyclette, les cheveux dans le vent, il ne trouvera pas la force nécessaire pour sortir sa tête de l'eau de la piscine.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?