Quantité :1
Six Degrees of Inner Turb... a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,49

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Six Degrees of Inner Turbulence
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Six Degrees of Inner Turbulence Import


Prix : EUR 17,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
35 neufs à partir de EUR 9,60 11 d'occasion à partir de EUR 6,99

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Dream Theater

Discographie

Image de l'album de Dream Theater

Photos

Image de Dream Theater

Biographie

Dream Theater diffère de nombreux groupes de metal en ce que cette formation n'est pas née entre deux backstages de concerts de hard rock underground, mais bel et bien au sein de l'une des plus prestigieuses universités américaines, l'Institut Berklee de Boston, l'une des écoles de musicologie les plus réputées au monde. ... Plus de détails sur la Page Artiste Dream Theater

Visitez la Page Artiste Dream Theater
66 albums, 5 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Six Degrees of Inner Turbulence + Octavarium + Systematic Chaos
Prix pour les trois: EUR 38,97

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (22 janvier 2002)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Import
  • Label: Elektra/Asylum
  • ASIN : B00005UEAR
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (44 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 9.101 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Disque : 1
1. The glass prison
2. Blind faith
3. Misunderstood
4. The great debate
5. Disappear
Disque : 2
1. Overture
2. About to crash
3. War inside my head
4. The test that stumped them all
5. Goodnight kiss
6. Solitary shell
7. About to crash reprise
8. Losing time grand finale

Descriptions du produit

Description du produit

"Los reyes del metal progresivo dan otra vuelta de tuerca y presentan esta vez lo que sería la ópera rock de la década y, probablemente, su disco más ambicioso. En el primer CD encontramos la contundencia habitual (""The Glass Prison""), combinada con momentos más lentos y hasta atmosféricos (""Disappear""). El segundo Cd lo forma una sola pieza de 42 minutos con movimientos dentro de ella, la cual resulta ser un auténtico tour de force interpretativo, y que sin duda satisfará a los fans más clásicos de Dream Theater. En ella, la banda de John Petrucci y compañía demuestra el amplio abanico de estilos que influye su música. Escuchándolo, no es difícil reconocer dentro de ""Six degrees of..."" reminiscencias de míticos grupos de prog-rock como Yes o Pink Floyd. Los acusarán de pretenciosos, pero lo que sí es indudable es que la ejecución es impecable. Como músicos, no hay discusión : son de lo mejor. En cuanto a su oferta musical, ciertamente tendrán tantos fans como detractores. En este caso, este disco no va a mover a nadie de su opinión

Amazon.fr

Facilité, virtuosité, imagination, talent ; créativité, longévité, expérience, ambition... La presse commence à manquer de qualificatifs pour Dream Theater : cela fait maintenant plus de dix ans que le groupe survole les débats du metal progressif. Il repousse une fois encore ses propres limites, avec Six Degrees Of Inner Turbulence. Il était pourtant difficile de relever le défi, tant Metropolis Part 2: Scenes From A Memory avait placé la barre très haut. Il fallait éviter les redites. Jordan Rudess (claviers), fraîchement arrivé lors de l'enregistrement de l'album précédent a, semble-t-il, redynamisé, débridé l'imagination du groupe. Désormais, au moins, on est prévenu, chaque nouvel album est un terrain à défricher sur lequel les Américains laissent libre recours à une créativité libérée de toute limite technique, affranchie de quelconques contingences mercantiles. Sans frein, ces stakhanovistes virtuoses assènent sur ce double album plus de notes, de riffs, de breaks que la plupart des groupes en… une carrière. Voici la quintessence du metal progressif actuel : des atmosphères violentes (voir le "Glass Prison" d'ouverture) sombres ou planantes ("Disappear") disséminées aux quatre coins de chaque plage, dédales d'inspirations multicolores, de performances musicales, bruitages ou courtes respirations. De ci, de là, quelques maladresses ou fautes de goûts les rendront finalement plus "humains", comme le son un peu "Bontempi" de l'ouverture et du final du deuxième disque, pièce de plus de quarante minute justement intitulée "Six Degrees Of Inner Turbulence".
Les schémas traditionnels ne s'appliquent pas à Dream Theater qui échappe à toute grille de lecture conventionnelle. S'approprier cet album sera par conséquent une aventure personnelle qui réclamera du temps. L'auditeur est poliment convié à s'investir pour partir à la découverte de titres comme autant de territoires à explorer. On peut certes déplorer le côté un peu trop élitiste de cette démarche, mais c'est aussi ce qui en fait la force : les amateurs de musique pré-digérée ou de mélodies racoleuses passeront leur chemin. --Julien Capraro

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par "the_dark_rabbit" le 25 juillet 2004
Format: CD
J'ai connu DT grace à mon frère qui est claviétiste et grand amateur de progressif, c'est grace à lui aussi que j'ai découvert Porcupine Tree un autre groupe que j'adore et plus récement Snow de Spock's Beard. J'ai connu DT sur Métropolis pt2 et j'ai vraiment accroché et adoré . Pourtant je n'aime pa le métal mai le progressif c'est autre chose.
6 degrees est aussi l'un de mes préférés avec images and words ; aussi missunderstood et disappear m'ont fait frissonné tellement la melodie est magnifique et le fameux 6 degrees de 42 min est absolument genial ,moi qui adore les musiques de films dont mon compo favori reste Danny Elfman .
Oui 6 degrees est composé comme un opéra classique avec une ouverture où tout les thémes se confontrent puis ensuite les melodies toutes plus belles que les autres .
Voila cet album est un vrai bijoux contrairement à Train Of Thought qui m'a beaucoup déçu . J'attends avec impatience leur prochain album .
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Marianne M le 16 février 2002
Format: CD
On pouvait s'attendre à tout de cet album, au meilleur comme au pire ! Mais à notre grand soulagement, dream theater a su donner un successeur de valeur à l'énorme metropolis 2. Alors chercher à savoir si turbulence est meilleur que son predecesseur, c'est inutile. L'album est grandiose, rien à jeter, là est le principal. Pourquoi toujours comparer les albums d'un groupe à ce qu'il AURAIT fait de mieux.Il faut juste reconnaître une chose : TURBULENCE est un monstre heavy. A recommander à tout les fans de D.T et aux gens ouverts d'esprit. Il faut juste prendre le temps de le réecouter plusieurs fois et bien.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 19 octobre 2002
Format: CD
J'avoue mon pêché de suite : je n'ai pas acheté le précédent disque de DT. Par conséquent, l'analyse de cet album ne se fera pas dans une continuité logique mais comme tout avis sur une oeuvre musicale, elle sera subjective. La première écoute, faite au casque, m'a donné une bonne claque ! Jordan Rudess est bien là et cela s'entend ! De plus, l'équilibre entre clavier & guitards permet une meilleur universalité de leur propos (ce qui était un peu perdu de vue depuis Images&words) On peut toujours dire qu'ils se répètent un peu, mais souvent on se trompe : il ne s'agit pas d'une redondance musicale mais de leur style ! Car même si la patte DT est bien là, ils ont intégré des motifs plus modernes : fusionnant d'autres styles que le prog, le métal et le rock. En guise de conclusion : un album de DT est toujours un énorme travail d'écriture au service d'une sophistication musical que peu de groupes, même plus célèbres, peuvent se targuer, et c'est bien trop rare dans l'univers musical moderne pour ne pas applaudir à chacune de leur galette. N'oublions pas qu'ils placent la barre très haut...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par krim le 11 février 2002
Format: CD
Le dernier Dream theater est toujours quelque chose d'exceptionel en soit. Tout simplement parce que ces cinq gars ont réussit a devenir un groupe majeur et connu ( meme des fans de Jean Jacques Goldman ) sans donnés dans le format Radio. Et c'est sans doute la , la plus grande performance de Dream Theater. De pouvoir se vanter de toucher un public plus vaste que le fan bouseux de Hard, Metal, Prog metal , qui se réjouit a l'idée d'ecouter un groupe dont il ne comprends que bien peu de choses ( qui as remarqué le clin d'oeil evident a Xanadu sur Trial of Tears dans le live de 98? )
Dream Theater est un groupe essentiel et meme si les avis sont partagés sur ce dernier opus on doit leur reconnaitre une certaine honnetetté qui fait cruellement défaut dans le monde de la musique ( et plus particulierement dans le milieu du hard ). Ils auraient pu refaire mille fois le meme album mais on préferé partir sur une autre voie. La voie de l'audace. Et oui cet album et tout simplement leur plus audacieux choix depuis leur début. Mais l'audace du groupe ne se fait pas sentir dans les compos mais plutot dans la forme du cd. Sortir deux cds ( soit environ 90 minutes de musique ) pour un meme album n'etais pas le choix le plus evident. Ils se sont lachés et ont tentés quelque chose de different. Lorsque Tales from topographic Oceans est sortit Yes s'est fait descendre parce que trop audacieux. 27 ans aprés Tales est un des album favoris des fans.
Parions que dans vingt ans cette Turbulence interne sera cités dans des centaines d'interviews comme une influence majeure pour les groupes futures.
L'evidence est la. Six degrees of Inner Turbulence n'est pas le disque d'un groupe de metal ou de prog.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
53 internautes sur 60 ont trouvé ce commentaire utile  Par SEBASTIEN le 12 décembre 2001
Format: CD
Les deux disques proposent deux facettes différentes.
Le premier est la face expérimentale du groupe. Jamais celui-ci n'était allé aussi loin dans le travail des sons, jamais des influences aussi sombres que Tool et Radiohead ou heavy comme Pantera n'avaient percées sur leurs précédents opus.
Le CD2 est quant à lui un pot-pourri de ce que Dream Theater a fait de mieux jusqu'à Scenes From A Memory. Grand titre épique, avec ses passages calmes et musclés. Pas de très grandes surprises, "juste" un morceau de 42 minutes qui est la longueur de certains albums d'autres groupes !
Dream Theater nous offre donc l'équivalent de deux albums d'un seul coup, où chaque type de fans y trouvera son compte.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?