Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Delta Machine
 
Agrandissez cette image
 

Delta Machine

25 mars 2013 | Format : MP3

EUR 9,19 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 9,98 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:56
30
2
3:58
30
3
4:03
30
4
5:09
30
5
4:23
30
6
3:45
30
7
3:55
30
8
4:14
30
9
3:23
30
10
5:04
30
11
4:27
30
12
5:17
30
13
5:03
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 22 mars 2013
  • Date de sortie: 22 mars 2013
  • Label: Columbia
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 57:37
  • Genres:
  • ASIN: B00BVFWQNW
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (51 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 4.971 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

48 internautes sur 55 ont trouvé ce commentaire utile  Par elvisisalive TOP 1000 COMMENTATEURS le 24 mars 2013
Format: CD
Déjà 33 ans que les Depeche Mode occupent l'avant de la scène pop mondiale, avec des hauts et pas mal de bas. Sounds Of The Universe paru en 2009 m'a laissé complètement indifférent, la faute à de trop nombreux bidouillages électroniques sans âme et surtout, sans mélodie... un comble pour un groupe qui a bâti sa carrière sur un sens de la mélodie unique...

C'était donc avec inquiétude que j'attendais cette nouvelle livraison studio de la bande à Gahan.

L'album s'ouvre sur Welcome To My World et son intro électro-dub... inquiétude confirmée... puis vite dissipée. La voix de Dave Gahan est de retour, martiale et intacte, la mélodie se révèle, le titre est une réussite. La suite, vite ! Angel est un bon titre avec un refrain accrocheur chanté par un Gahan décidément en grande forme. Heaven est le premier single sorti en éclaireur il y a quelques semaines. Pas le meilleur titre de l'album à mon sens. Secret To The End est le premier sommet de l'album. Tout le savoir-faire de Depeche Mode y est : rythmique, claviers, guitares, mélodie, break, voix enivrante... My Little Universe est un peu trop électro à mon goût... Slow est une superbe ballade, addictive. Broken et Soft Touch/Raw Nerve nous renvoient 20 ans en arrière. La production très 80's, le son, les mélodies font inévitablement penser aux premières compositions du groupe. Autre sommet du disque : Should Be Higher. Alone et sa grosse basse dub est également un bon titre avant le très dansant Soothe My Soul et le titre de fin, le bien nommé Goodbye.
Lire la suite ›
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: CD
C'est triste à dire car je les ai vraiment adulés, adorés, encensés mais là j'en peux plus. Ne vous mentez pas à vous même.

Moi qui ai adoré Depeche Mode depuis ma découverte de l'album Black Celebration, j'étais enchanté par le magistral Music For The Masses, subjugué et conquis par le crépusculaire mais très beau Violator mais franchement depuis Violator ce n'est vraiment plus la même chose. Je suis très triste de dire ça mais pour moi Depeche Mode est mort en 1991 et depuis, régulièrement, le cadavre bouge encore mais pour combien de temps...

Déjà je n'avais pas (contrairement à beaucoup de fans je le sais) apprécié le rock de SOFAD (Songs Of Faith And Devotion) ou seules 3 ou 4 chansons sortaient du lot (Walking In My Shoes et sa très bonne face B My Joy, In Your Room, Rush & Higher Love). Avec Ultra on s'enfonçait encore un peu plus (atroce et inécoutable Barrel Of A Gun) mais le disque était encore une fois sauvé du naufrage intégral par 3 titres (Sister Of Night, Freestate et It's No Good). Et là encore ils avaient une excuse, le chanteur sortait tout juste de désintox.

Mais Exciter pareil (horrible et aggressif The Dead Of Night) mais encore sauvé par (Dream On, I Feel Loved et le formidable et aérien Shine).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par geoffroy le 5 mai 2014
Format: CD Achat vérifié
dépêche mode n'est plus à présenter. cet album est dans la dynamique du groupe. ils travaillent davantage le son, mais le dynamisme est beaucoup moins survolté. celui-ci reste un bel album mais cool.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fail13 le 15 avril 2013
Format: CD
Dernier bastion de cette époque révolue des années quatre-vingt où les sons de synthés clinquants inondaient les ondes sur fond de boites à rythmes frénétiques, Depeche Mode a su résister aux nouvelles modes et évoluer sans se renier. Cette longévité semble s'articuler en plusieurs points : la qualité intrinsèque des compositions, le sens de la mélodie mémorisable, le soin apporté à la tessiture sonore, un style musical prononcé reconnaissable entre mille et pourtant jamais galvaudé, une association fructueuse entre deux musiciens (comment ça : ils sont trois sur la photo ?) où chacun conserve une part prépondérante au sein du projet et qui ménage les égos, et sûrement d'autres encore…

Dernière production en date, Delta Machine ne peut décontenancer les fans, il perpétue la tradition, et il ne lui manque qu'un titre fort, un « tube », pour marquer de façon indélébile la discographie du groupe. A cet égard, il me paraît très proche de Playing The Angel ; « The Child Inside » ressemble même beaucoup à « Damaged People » ! Et le reste des titres ménage son lot de satisfactions avec une nette prédominance des tempos lents.

Après tant d'années au sommet, ces rescapés maîtrisent leur sujet ; et les charognards à l'affût de leur déclin devront encore une fois repasser !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique