• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Demain j'aurai vingt ans a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Demain j'aurai vingt ans Poche – 1 mars 2012

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Folio achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
4.3 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,70
EUR 7,50 EUR 3,71

Promotion Folio

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Demain j'aurai vingt ans
  • +
  • Le sanglot de l'homme noir
  • +
  • Mémoires de porc-épic - Prix Renaudot 2006
Prix total: EUR 20,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Alain Mabanckou est l'auteur de plusieurs romans dont Verre Cassé, Mémoires de porc-épic et Black Bazar, traduits dans une douzaine de langues. Il enseigne la littérature francophone à l'université de Californie, Los Angeles (UCLA).

Présentation de l'éditeur

Pointe-Noire, capitale économique du Congo, dans les années 1970. Le narrateur, Michel, est un garçon d'une dizaine d'années qui fait l'apprentissage de la vie, de l'amitié et de l'amour, tandis que le Congo vit sa première décennie d'indépendance sous la houlette de " l'immortel Marien Ngouabi ", chef charismatique marxiste. Les épisodes d'une chronique familiale truculente et joyeuse se succèdent, avec ses situations burlesques, ses personnages hauts en couleur : le père adoptif de Michel, réceptionniste à l'hôtel Victory Palace ; maman Pauline, qui a parfois du mal à éduquer son turbulent fils unique ; l'oncle René, fort en gueule, riche et néanmoins opportunément communiste ; l'ami Lounès, dont la soeur Caroline provoque chez Michel un furieux remue-ménage d'hormones ; bien d'autres encore. Mais voilà que Michel est soupçonné, peut-être à raison, de détenir certains sortilèges... Au fil d'un récit enjoué, Alain Mabanckou nous offre une sorte de Vie devant soi à l'africaine. Les histoires d'amour y tiennent la plus grande place, avec des personnages attachants de jeunes filles et de femmes. La langue que Mabanckou prête à son narrateur est réjouissante, pleine d'images cocasses, et sa fausse naïveté fait merveille.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Né en République du Congo en 1966, Alain Mabanckou passe son enfance dans la ville côtière de Pointe-Noire où il obtient un baccalauréat en Lettres et Philosophie avant de poursuivre des études de Droit en France.

Depuis 1993 il a publié plusieurs romans, poèmes, récits, livres de jeunesse et essais. Ses écrits sont traduits dans une quinzaine de langues.
Il a reçu de multiples distinctions littéraires, notamment le PRIX RENAUDOT en 2006 pour son roman "Mémoires de porc-épic" paru aux éditions du Seuil.
En 2010 Mabanckou a publié "DEMAIN J'AURAI VINGT ANS" (Gallimard), devenant au passage le premier auteur d'Afrique noire francophone à être publié dans "La Blanche", la collection littéraire de référence créée il y a un siècle (mai 1911) par les Editions Gallimard.

Il vit depuis 2002 aux Etats-Unis où il est Professeur de littérature à l'université de Californie-Los Angeles (UCLA).




Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
J'ai trouvé beaucoup d'amusement, de fraicheur et de naïveté à ce livre d'Alain Mabanckou. Si l'écriture m'a d'abord un peu désarçonnée (les formulations et le vocabulaire sont empruntés à ceux d'un enfant de 10 ans), elle participe au final au parti pris de l'auteur de laisser s’exprimer son malicieux petit protagoniste.
Le microcosme qui gravite autour du jeune héros est très réussi : les personnages décrits semblent plus vrais que nature (j'ai adoré le tonton René, terrible oncle richissime et communiste), les centres d'intérêts sont vraisemblables (les amis, la nourriture, l'amour, la poésie, les ... moustiques aussi !), les amalgames sur la situation politique ou les difficultés de compréhension de la chanson de Brassens sont drôles, quant aux coutumes locales et façons de vivre évoquées, elles m'ont fait voyager !
Alain Mabanckou nous invite à observer ce jeune garçon en train de grandir (et oui, demain, il aura vingt ans... ou après-demain plutôt !). La bienveillance qu'il manifeste envers lui est contagieuse, et même si, au final, j'ai trouvé que l'ouvrage manquait un peu de profondeur, j'ai apprécié l'espoir et l'optimisme qui se dégageaient de cette lecture.
Remarque sur ce commentaire 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Michel est un petit garçon congolais de dix ans, qui dans les années 70, essaye de comprendre le monde des adultes. Rude tâche car entre sa mère, aimante et inquiète, son oncle opportunément communiste (le pays a alors un gouvernement marxiste), son père adoptif qui travaille dans un hôtel et peut, grâce à ses pourboires ramener des trésors à la maison comme le transistor que Michel écoute bien souvent, il est un peu perdu. Prenant à la lettre les expression du langage courant comme les bonnes intentions des uns et des autres, il se retrouve parfois dans des situations cocasses, entouré des autres gamins de son quartier et de la soeur de son ami Lounès qui ne le laisse pas du tout indifférent. Cet enfant est attendrissant et si semblable à tous les petits garçons de dix ans qu'en suivant son courant de pensée on retrouve notre propre enfance, transposée dans un autre lieu certes, mais émaillées de peurs, d'émotions et d'émerveillements bien semblables à ceux que l'on a connus.
Et puis ce livre est aussi un portrait très vivant du Congo, à une époque qui n'est plus mais qui nous semble bien proche encore.
Un grand plaisir de lecture en tous cas.
Remarque sur ce commentaire 8 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Alain Mabanckou trouve du bonheur à nous raconter avec beaucoup de "ferveur" son enfance africaine. Il nous fait pénétrer au sein de sa famille un peu "différente", à nos yeux surtout, d’une famille traditionnelle. En effet son père adoptif, époux de sa mère biologique, a également une autre épouse que l’auteur appelle aussi "Maman", et qui a sept enfants, qu’Alain considère comme ses frères et sœurs. Tout se passe très bien, dans une ambiance chaleureuse, l’enfant allant d’une famille dans l’autre sans problème et sans qu’il n’y ait de jalousie entre les deux mères.

L’auteur aime à nous raconter les coutumes de son pays, mêlées aux influences françaises, et c’est un dépaysement pour nous.

Le procédé qu’il utilise consiste à faire parler l’enfant qu’il était, avec toute la candeur et les réflexions naïves que cela permet. En fait c’est pour mieux se livrer aux réflexions sérieuses que les événements lui inspirent.

Gageons que le récit d’Alain Mabanckou est inspiré par "Le Petit Prince" où Saint Exupéry se met dans la peau d’un enfant pour nous faire méditer sur la condition humaine.

Quel écrivain n’a jamais eu la tentation du "Petit Prince", et une petite pointe de jalousie à l’égard de l’auteur de cet ouvrage sublime mondialement apprécié ?

D’ailleurs dans une page du livre j’ai été confortée directement dans mon idée, quand le narrateur demande à son amie : « Est-ce que je suis ton Petit Prince noir ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Bibliophilette TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 2 juin 2013
Format: Poche
Nous sommes dans les années 70, au Congo, le narrateur est un garçonnet doux et rêveur d'une dizaine d'année, Michel, qui observe le monde autour de lui et tente de le comprendre. A sa manière, avec une fausse candeur, il nous raconte sa vie et fait ainsi défiler l'histoire politique de son pays à l'heure de la décolonisation et les remous de la scène internationale à la fin des années 70 qu'il découvre grâce à « La Voix de l’Amérique », la radio américaine qu’il écoute en famille et que son père commente avec ferveur. Peu à peu, à travers les évènements de la vie quotidienne, on le voit se construire, s'interroger, se soucier, découvrir l'amour, les livres et la littérature avec Arthur Rimbaud, et la complexité des rapports humains.
Ce qui se détache de ce roman, fortement autobiographique, c'est un ton très particulier. Grâce à la justesse du style, Alain Mabanckou arrive à raconter, avec un point de vue tout à fait singulier, une belle histoire, souvent très tendre mais jamais idéalisée. Une manière tout à fait originale de dépeindre un pays, la famille, les premières interrogations existentielles et les rêves. Il y a de la malice chez Michel et un humour savoureux chez l'auteur qui rendent certains passages franchement très drôles et le jeune personnage principal très attachant.
Remarque sur ce commentaire 4 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?