undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 avril 2009
Sous quelle forme est présenté un scénario sur lequel va se jouer l'existence d'un film ?
Que lisent les décideurs qui président à la mise en images ou à la mort d'un script ?
Comment sont agencés ces mots auxquels on va donner une chance de remplir les salles ?

Parce que le financement du cinéma a changé, le scénario est passé du statut de document technique à celui d'objet de plaisir. Aujourd'hui si vous voulez avoir une chance d'accrocher un acteur bankable, un décideur, les lecteurs d'une commission, le responsable de fiction d'une chaîne, des producteurs ou des diffuseurs vous avez intérêt à les faire TOUS rêver. Le scénariste doit prendre son lecteur par la main, gentiment, mais ne pas le laisser zapper entre 2 pages. Les lignes sont des plans, les paragraphes des séquences. Vous avez 90 minutes, 90 pages au format A4 pour convaincre. Décrivez l'essentiel. N'écrivez rien d'inutile. N'oublier rien de nécessaire. Une scène d'action ? Des phrases courtes ! Installer un climat, camper un personnage ou décrire un décor ? Prenez le temps : un peu de musicalité dans les sonorités, un balancement dans la phrase, quelques adjectifs. Choisis. Bien choisis. Toujours. Rien de trop ! juste de quoi plonger le lecteur dans l'ambiance... et puis Cut ! Une autre scène. Et vous VOYEZ le film. Si les scénaristes ont du talent il vous feront rire et pleurer. Bernard Renucci et Julie Bertuccelli m'ont fait rire et pleurer. Si les scénaristes ont su stimuler votre imaginaire vous VERREZ très précisément quel type d'homme était cet Otar, quels sont les sentiments complexes qu'ont pu éprouver pour lui ces trois femmes en apparence si différente. En apparence... "Depuis qu'Otar est Parti..." est un des deux scénarios parus à ce jour d'une collection qui aimerait vous donner l'envie d'essayer, pour le plaisir. La recette est simple : comme en rêve, visualiser toute l'histoire puis choisir le mot juste. Un mot après l'autre. Un peu tous les jours. Première question à se poser : commencer par Extérieur ou Intérieur ? Puis Jour ou Nuit ?...

La Collection HORS ECRAN nourrit l'ambition de donner à VOIR ce qui est écrit pour être filmé.
Alors essayez et dites-nous si ça a marché ? Si vous avez accroché ?
Dites-nous ce que vous avez ressenti, éprouvé, entre-VU ?
" VOIR ", encore une fois...
Au cinéma : le maître mot !"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus