Des hommes d'Etat (Documents Français) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 21,25
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Des hommes d'Etat a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Des hommes d'Etat Broché – 9 janvier 2008


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,25
EUR 19,84 EUR 3,94

A court d'idées pour Noël ?

A court d'idées pour Noël ?
Découvrez dès aujourd'hui toutes nos Idées Cadeaux Livres. Vous trouverez sur nos étagères des milliers de livres disponibles pour combler ceux que vous aimez.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Des hommes d'Etat + Jours de pouvoir
Prix pour les deux : EUR 43,75

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

DES HOMMES D'ÉTAT

Mardi 18 janvier - Paris - Place Beauvau

Des voix isolées s'irritent de la commémoration de la libération des camps. Par des brèches à peine perceptibles, l'indifférence et la lassitude l'emporteront un jour sur le souvenir, auquel je n'accorde pas de vertu propre, sinon de ne pas laisser les hommes commettre aussi facilement que par le passé les mêmes crimes. Je ne dis pas qu'avec le souvenir les hommes ne commettront plus ces crimes, je dis qu'avec le souvenir, ils ne les commettront plus en toute impunité, parce qu'ils en seront empêchés par une forme de vérité sans doute compliquée, discutable, contradictoire et percée de trous, mais une vérité : l'histoire. Sur le dessin d'un rescapé des camps, reproduit dans un journal de l'époque, un détenu traîne une femme par un crochet hors de la chambre à gaz. Derrière la porte, les cadavres s'amoncellent. On se demande comment le détenu, lorsqu'il en aura fini avec cette femme, pourra sortir tous les cadavres avec son simple crochet, surtout que la femme est grande, elle est belle et lourde, elle le fatiguera. L'atroce de la scène, ce n'est pas seulement la femme morte que le détenu essaie de traîner de la chambre à gaz au four crématoire, c'est aussi le crochet, le soldat qui regarde, la casquette de SS suspendue à un clou, tout ce qui vit encore dans le camp malgré les femmes et les enfants morts qu'il faudra bien dégager, l'atroce, c'est la vie. Je lis aussi le récit d'un témoin au procès de Nuremberg. Il raconte : «Non, je ne voyais pas le mal, il fallait obéir, un ordre de Himmler, vous ne pouviez pas ne pas obéir, il donnait des ordres à la fois si limpides et justes.»

Vendredi 21 janvier - Paris - Hôtel de Marigny

A l'occasion d'un pot de départ à l'Elysée, je discute avec le chef de l'état-major particulier du Président, le général Georgelin. Le Président s'approche, me salue brièvement, prend le général Georgelin à part : «Et Florence Aubenas ? Toujours rien ? - Rien, monsieur le Président. - Rien ?» Ses traits se crispent : «C'est chiant, cette affaire. Vraiment c'est chiant. Faites le maximum mon général.»

Dimanche 23 janvier - Paris - Porte de Charenton

Plusieurs chapiteaux sont dressés sur la pelouse de Charenton, au moins trois ou quatre. Le sol est détrempé, je marche avec Louis et Adrien entre les flaques boueuses, Louis court devant, Adrien me tend la main, une main glacée et tendre. Au sommet d'un des chapiteaux, des ampoules allumées brûlent dans le ciel gris, elles clignotent, comme si elles tremblaient de froid elles aussi, rouges, parfumées par l'odeur de gaufre qui sort de la tente rayée avec son auvent de bois : Cirque Ariette Gruss. Nous nous installons dans les gradins. Louis et Adrien agitent doucement l'étoile à paillettes que je viens de leur acheter, des employés dressent la cage aux fauves, souples, rapides, ils grimpent en un clin d'oeil aux barreaux, courent d'un bout à l'autre de la piste, un lustre descend, une corde se balance, les lumières déclinent, on ne voit plus rien, les étoiles ondulent dans le noir, à ce moment mon portable sonne : «Bruno ? Vous en êtes où de la préparation du plan pour l'emploi ? Il faut avancer. J'ai lu ce que vous aviez commencé à faire. On n'y est pas du tout !» Un projecteur cible le rideau de velours rouge. Une main écarte un pan. Les cheveux gominés, sanglé dans sa veste d'équitation écarlate et dans une culotte moulante, le jabot éclatant de blancheur, Monsieur Loyal entre sous un tonnerre d'applaudissements. D'un coup de chapeau claque il salue le public, le sable de la piste se reflète dans ses bottes vernies : «Et maintenant, mesdames et messieurs, mes enfants, voici le temps de la fête, la fête du cirque !» Dominique de Villepin m'interroge : «Vous êtes où là, exactement, Bruno ?»

Revue de presse

Bruno Le Maire, ancien directeur du cabinet de Dominique de Villepin à Matignon, livre une chronique superbe et édifiante des années 2005-2007...
Car la valeur de cet ouvrage est, d'abord, dans la précision du témoignage. L'auteur était là, discret et vigilant, en ces instants où la lutte est si intense qu'elle peut être calme, où la rage n'est plus nécessaire entre les rivaux. C'est un combat à mort, mais la fureur s'efface et le cède à la cruelle sincérité des sentiments, qui décoche, placide, ses traits venimeux : un mot, un adjectif, un sourire ou un soupir, et voici l'un qui tremble derrière son masque lisse, tandis que l'autre jubile sans ciller. Sous les ors de Matignon, une petite cuillère tinte contre une tasse, et c'est une forteresse qui s'écroule. Rien n'est sauvage, tout est suave, et à chaque ligne l'on contemple l'essentiel : le pouvoir, à la fois Graal, drogue et arène...
Bruno Le Maire, peintre des ambitions, est aussi celui des vanités. Cela n'est pas son moindre mérite. (Christophe Barbier - L'Express du 3 janvier 2008)

Il ne faut pas s'arrêter aux "bonnes feuilles" des hebdomadaires qui ont dévoilé, ces jours derniers, les éléments les plus croustillants de la chronique politique des deux années à Matignon de Dominique de Villepin, livrées par son principal collaborateur, Bruno Le Maire. Derrière sa belle couverture jaune et sobre des romans de Grasset, n'a-t-il pas d'emblée la prétention d'une oeuvre littéraire ? En choisissant de parler de sa vie privée, de ses enfants, de ses vacances en famille, de ses émotions musicales, Bruno Le Maire tente un essai sur une vie d'homme happée par le pouvoir. Les chroniques de Matignon de l'ex-conseiller et ex-directeur de cabinet valent à elles seules qu'on s'y attarde : elles détaillent l'acharnement de M. de Villepin à décrocher Matignon, les succès des premières semaines, l'opportunité politique créée par la vacance provisoire du pouvoir d'un président malade, l'erreur du CPE, la détermination et l'intelligence tactique de Nicolas Sarkozy. (Christophe Jakubyszyn - Le Monde du 11 janvier 2008)


Détails sur le produit

  • Broché: 449 pages
  • Editeur : Grasset & Fasquelle; Édition : Bernard Grasset (9 janvier 2008)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246735815
  • ISBN-13: 978-2246735816
  • Dimensions du produit: 20,5 x 2,5 x 14 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (18 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 183.071 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patrick50 TOP 50 COMMENTATEURS sur 12 février 2013
Format: Format Kindle Achat vérifié
J'ai acheté ce livre en édition poche en pestant contre le prix de la version Kindle (fixée par l'éditeur) 1,3 euros plus chère que la version poche... alors que Amazon doit payer les frais de port et que la version poche, je peux la prêter à qui je veux, ce qui n'est pas le cas de le version Kindle (à moins de prêter ma tablette avec).
Les éditeurs doivent penser que ceux qui achètent l'édition Kindle sont des bobos où l'argent ne compte pas... et ils ont tord. Je vais en ajouter une couche avec l'extrait gratuit dont la moitié est occupé par la longue table des matières. Dissuasif...

Ce coup de colère écrit, l'auteur a vraiment une belle écriture et un sens de l'observation précis. Tout cela sonne vrai et la subjectivité est d'abord dans le choix qu'il fait des évènements qu'il nous raconte. Mais comment faire autrement ?
Si l'auteur nous raconte parfois des aspects peu connus de la vie politique, j'ai trouvé qu'il la voyait de façon bienveillante et positive. Il a parfois cette lucidité qu'on trouve chez Machiavel quand il raconte le soutien excessif et précipité à la nomination de Dominique de Villepin. Ce soutien lui semble motivé plus par l'opportunisme que par la sincérité "je le compte parmi les premiers qui s'éloigneront de Dominique de Villepin s'il n'est pas nommé à Matignon, ou qui le lâcheront, les difficultés venues". Mais il se garde de toute critique envers ceux qu'il appelle "les hommes d'Etat", il se contente de les observer et de raconter ce qu'il peut sans que cela puisse nuire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par ROCHAS sur 26 janvier 2014
Format: Broché Achat vérifié
J'avais déjà lu jours de pouvoirs et j'avais été surpris par la qualité du livre. Bruno Le Maire, ancien ministre, raconte les coulisses de la vie politique, et il le fait bien. Il y dépeint des hommes comme tout le monde, avec leurs sentiments, leurs opinions et dans la difficile tâche d'accomplir ce pourquoi ils sont arrives a ce niveau : servir la France. Être des hommes d'Etat.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par antoine92320 sur 24 janvier 2014
Format: Poche Achat vérifié
Bruno Le Maire aime écrire. cela se traduit dans ses ouvrages.
Il nous invite dans les arcanes du pouvoir, en n'oubliant pas une certaine fibre "humaine"
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par bir-hacheim TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 26 janvier 2008
Format: Broché
On est d'abord surpris par le style de rédaction de l'ouvrage. Des billets qui se succèdent de 2005 à 2007, résultats d'une prise de note erratique.

Bruno Le Maire a été conseiller puis directeur de cabinet du 1er Ministre Dominique de Villepin. Il était en première ligne pour observer le pouvoir, l'évolution politique du pays et les hommes politiques majeurs de la majorité.

La galerie de portrait se centre, bien évidemment, sur les trois personnages majeurs de cette période: un président Chirac vieillissant et qu'on sent s'éloigner de plus en plus de la réalité et du pouvoir, un ministre d'Etat ambitieux qui deviendra le prochain président et un Premier Ministre décrit en serviteur de l'Etat zélé, sans ambition personnelle et empêtré entre un pouvoir vieillissant et une volonté d'y accéder farouche.

On peut contester le grille de lecture de Bruno Le Maire mais la lecture de plusieurs ouvrages sur le sujet m'amènent à trouver dans celui ci un complément bien appréciable de l'analyse de la classe politique de la 5ème république.

On y découvrira aussi la difficulté à faire cohabiter la vie familiale avec une fonction publique de premier plan. A lire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Reboul TOP 1000 COMMENTATEURS sur 22 décembre 2009
Format: Broché Achat vérifié
Une heureuse découverte dans le livre politique.

Ecrit par un haut fonctionnaire au service des Hommes d'état, ce livre est conçu comme un journal intime qui mèle récit politique et récit personnel (difficulté d'avoir une vie de famille normale quand l'on est au service du pouvoir).

Le récit politique est passionnant car l'auteur est lui-même passionné par la rivalité Sarko/Villepin et en fait le carburant, le moteur émotionnel de son récit. les feuilles consacrées à nos deux personnages sont très détaillées avec un petit côte Proust (la façon dont sarko prend son café, les petits gateaux,..). Nicolas
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par kristof. sur 2 avril 2008
Format: Broché
Ce livre se lit très bien. Il se présente comme un journal avec un petit récit de chaque journée depuis la campagne référendaire jusqu`à la présidentielle.

Ce n'est pas forcement toujours objectif, mais c'est à cela que c'est intéressant. Nous avons la vision qu'a eue le conseiller de D. De Villepin durant cette période.

Il définit merveilleusement bien la situation à l'aide de petits détails qui en dit long sur le tempérament des différents personnages (Chirac, Sarkozy et D. De Villepin).

IL permet aussi de remettre en perspective le travail de l'homme d'état au travers de sa vie personnelle.

Je le conseille a tous ceux qui suivent la politique ou pas.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?