Commencez à lire Des noeuds d'acier sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.
Des noeuds d'acier
 
Agrandissez cette image
 

Des noeuds d'acier [Format Kindle]

Sandrine Collette
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (68 commentaires client)

Prix éditeur - format imprimé : EUR 6,90
Prix Kindle : EUR 4,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 1,91 (28%)
Le prix a été fixé par l'éditeur.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 4,99  
Poche EUR 6,90  
Broché EUR 17,00  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !





Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Il en a fallu du temps pour que ce petit coin de pays se défasse du souvenir de l'effroyable fait divers qui l'a marqué au cours de l'été 2002. Dans les quotidiens et les hebdos nationaux, au journal télévisé, bien évidemment dans la presse à sensation : il est passé partout. À nous, habitants acharnés ou passionnés de cette terre dépeuplée, il a fait une publicité mauvaise et morbide ; beaucoup de gens aujourd'hui encore ne connaissent notre région que par cette triste chronique.
La France profonde. La misère sociale. Une population locale issue de générations entières de consanguins ou d'alcooliques, les deux le plus souvent, dans un environnement semi-montagneux où la dispersion et la rareté de l'habitat ont trop longtemps restreint les échanges et la communication. Voilà ce qu'on en a dit dans les médias. Voilà ce que la nation en a retenu. Merci aux journaleux.
Cela étant, cette affaire qui nous a agités toute une saison a aussi constitué un formidable argument touristique. Car il n'y a rien ici, misérablement rien, que de la campagne et des vallons, de la roche et des chemins de randonnée. Alors bien sûr quelques hôteliers avisés ont saisi l'occasion de créer le «circuit de la terreur», une boucle de quatorze kilomètres inaccessible aux autos et aux deux-roues, privilège des marcheurs, des chevaux et des ânes. Il va sans dire qu'en prenant la route du haut et moyennant un bon détour, on pouvait y aller en voiture. Mais c'aurait été passer à côté de la peur. Et c'est bien pour cela que l'on venait des quatre coins de la France et même, ici et là, de Belgique, des Pays-Bas ou d'Allemagne : pour sentir l'horreur qui suintait de cette épouvantable histoire. Non, ce qu'il fallait absolument, c'était prendre le forfait journée, celui avec le guide et le conteur. Frissons garantis, et les détails valaient le prix à aligner - quarante euros sans le pique-nique.
Détails par ailleurs purement inventés, fantasmes.
Personne ne savait ce qui s'était vraiment passé.
Ça a marché un an, un an et demi. Après, l'intérêt est retombé.

Je pense souvent à cette histoire le soir quand le dernier patient a quitté mon bureau et que je regarde le parc désert depuis la fenêtre entrouverte. «L'affaire Théo Béranger», comme l'ont appelée les médias, j'en ai été témoin et j'aurais payé cher à l'époque pour être ailleurs. Mais elle m'a prise de plein fouet, elle m'a jeté sa brutalité au visage. Parfois j'ai encore du mal à croire qu'il y a des hommes assez fous pour en arriver là ; et pourtant j'en ai vu défiler, des détraqués, en vingt ans d'exercice. Tous m'ont prouvé, les uns après les autres, que les histoires vraies dépassent l'imagination dans ce que l'homme peut avoir de déséquilibré et de dangereux.
Car ceci est une histoire vraie.
La première fois que j'ai rencontré Théo Béranger, j'avais lu son dossier bien sûr, histoire de voir à quoi je m'attelais. Ce type était un beau salaud. Un violent, au bord du gouffre en permanence, comme un joueur addictif : incapable de s'arrêter. Le genre d'homme dont on sait que s'il tourne le dos à la violence, c'est elle qui viendra à lui.

Revue de presse

Un homme violent, massacreur de son propre frère, est réduit en esclavage par deux frères dans une maison isolée. Sandrine Collette fait une irruption remarquée dans le monde du roman policier français...
Le roman noir est en général urbain, et rares sont les auteurs qui nous plongent au coeur d'une nature sauvage, comme oubliée de tous et de la civilisation. Sandrine Collette a su, avec une sensibilité rare, par touches, brosser l'escalade de la terreur, l'imagination sans cesse renouvelée des humiliations, la haine, l'envie, accumulées depuis des décennies au coeur des tourmenteurs et la lente descente aux enfers d'un personnage qui, ne croyant plus à rien au début de l'histoire, finira par ressembler à celui qui le hante, le frère haï et infirme. (Roger Martin - L'Humanité du 14 juin 2013)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 823 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 272 pages
  • Editeur : Éditions de l'épée; Édition : 2 (31 décembre 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00AQO6FIG
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (68 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°872 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
21 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Passionnant 28 janvier 2013
Par Chris
Format:Broché
Comme beaucoup d'internautes l'écrivent, l'histoire est originale, prenante et désespérante. Sandrine Collette, au travers de l’enfermement de Théo et de sa lutte pour sa survie, provoque une formidable réflexion sur ce qui nous fait vivre et sur ce qui nous détruit...
J'ai terminé la lecture à bout de souffle, il m'a fallu plusieurs heures pour reprendre le cours "normal" de ma vie.
Pour un premier roman, c'est tout simplement bluffant, j'attends avec impatience le second...
Serait-ce ça un best-seller ?
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 !!! 9 janvier 2013
Par Frederi© Fontes TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Format Kindle
Des nœuds d'acier est le premier roman de Sandrine Collette et pour le retour de la collection Sueurs Froides des éditions Denoël, c'est une très belle entrée en matière.
La romancière nous propose un classique du genre, un huis-clos narrant une épouvantable séquestration. Bien plus noir que celles évoquées par Karin Giebel dans les Morsures de l'ombre, par Chevy Stevens dans Séquestrée ou par Franck Thilliez dans Vertige, Sandrine Collette se rapproche du survival comme on le rencontre dans les films d'horreur du même genre tels que Wolf Creek, Delivrance et même le très dérangeant Eden Lake.
Très vite, on découvre en même temps que le héros, qu'il n'y a aucun échappatoire possible. Face à un tel mur de folie, il n'y a rien d'autre à faire que de patienter et survivre. Et comme le héros qui rajoute des bâtons sur le mur de sa prison, nous comptons les pages tournées, de plus en plus effaré par le calvaire de Théo Béranger.
Une fois commencé, il devient très difficile de reposer le livre de 265 pages. Armez vous de nerfs d'acier pour entreprendre la lecture d'un premier roman implacable qui fait honneur au renouveau d'une collection à surveiller avec attention.

Frédéric Fontès, 4decouv
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A couper le souffle ! 26 janvier 2013
Par marie d.
Format:Format Kindle
Un homme qui a survécu a la prison et qui se retrouve prisonnier de deux vieillards cingles qui ont décide de faire de lui leur esclave !
Il est fermement décide a s enfuir et persuade que ces deux vieux ne vont pas réussir a l en empêcher. Commence alors un suspense terrifiant, on vit l enfermement avec Theo, le héros, on tente de s échapper avec lui, on a peur qu il se fasse reprendre, c est haletant, épuisant !
Une vraie réussite, je l ai dévore d une traite et j attends avec impatience le prochain livre de Sandrine collette
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Ennuyeux 9 mars 2014
Par Pétra
Format:Poche|Achat vérifié
L'idée de départ est bonne . On suit Théo Béranger avec un relatif intérêt jusque vers la centième page . Ensuite , on s'ennuie . L'auteure nous enlise dans le quotidien de l'enfermement et la description des travaux harassants que son personnage doit accomplir . Ses terreurs , ses souffrances , son épuisement physique et moral sont décrits avec minutie et répétitivité . Le filon initial est surexploité . On attend un rebondissement , une surprise , une autre accroche . Mais rien ne vient . Encore et toujours les mêmes douleurs ,les mêmes peurs , les mêmes sévices . On peut sauter 2 pages sur 3 on ne perd rien .
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 dérangeant 13 mars 2013
Par lyon 38
Format:Broché
J'ai terminé ce livre avec un sentiment de malaise.Une angoisse vous suit du début à la fin.Vous ne regarderez plus les personnes agées de la meme manière après l' avoir lu .
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Une pépite dans lemonde des thriller 16 juillet 2014
Par Mike
Format:Broché|Achat vérifié
Palpitant de la première à la dernière page. Je n'ai pu reposer ce livre qu’après l'avoir fini.

Au début je n'ai éprouvé aucune empathie pour Théo. Brutal, grossier en bref un vrai c****** .Puis ensuite au fur et à mesure de sa séquestration et de la souffrance qu'il éprouve en se voyant dépérir physiquement ( très affaibli,très maigre, cheveux longs et barbe hirsute) et psychologiquement (battu, privé d'au et de nourriture, servant d'esclave sexuel à la sœur de ses tortionnaires) j'ai commencé à éprouver de la compassion pour lui, voir même de la pitié. Les sévices subis sont de plus en plus cruels (notamment quand ils l'ont roué de coups de bâtons quand il a essayer de se sauver ou quand ils l'ont saouler pour pouvoir lui verser de l'huile bouillante sur une plaie par balle qui s'infectait) et je n'ai pu, tout comme Théo, me résigner à renoncer de s'enfuir si je ne voulais pas prendre d'autres coups (qu'il prenait d'ailleurs au gré des humeurs de Base et Joshua).

Puis la fin, et la libération, mais au bout de plus de 18 mois de captivité, c'était trop tard, ces deux cinglés l'ont brisé et il ne sera plus jamais le même. Prisonnier d'un corps qui le fera souffrir jusqu'à la fin de ses jours, et toujours prisonnier psychologiquement dans cette cave humide et insalubre;

Ce roman est vraiment le meilleur que j'ai lu jusqu'ici
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Horreur noire 7 février 2014
Par Ludwig Jean Sébastien TOP 50 COMMENTATEURS
Format:Poche
Quand Théo découvre que son amie Lil l'a trompée avec Max, son propre frère, son sang ne fait qu'un tour. Il le massacre et écope de 19 mois de prison. A sa sortie, il va rendre visite à Max, devenu tétraplégique et très lourdement handicapé. Il part ensuite se mettre au vert dans une région perdue. Il s'installe chez une certaine Mme Mignon qui gère des chambres d'hôtes. Au cours d'une randonnée que lui propose celle-ci, il rencontre un vieil homme qui habite dans une bâtisse isolée et délabrée et qui l'invite à boire le café. Il s'appelle Joshua. Il semble bizarre mais pas trop hostile. Mais quand son frère Basile arrive, c'est pour assommer Théo et pour l'enfermer dans la cave. Il se retrouve à la merci de deux vieux fous qui l'appellent « le chien » et qui veulent le faire travailler comme un esclave.
« Des noeuds d'acier » est à la fois un roman d'horreur et un roman noir très réussi quoique particulièrement glauque. C'est une véritable descente aux enfers que nous conte Sandrine Collette dans un style précis, retenu mais assez explicite pour déclencher chez le lecteur terreur et sueurs froides. Que d'avanies, que de tortures, que de blessures, que de vexations devra subir le malheureux prisonnier qui petit à petit perd tout espoir et toute apparence humaine. Ses geôliers sont de véritables monstres sadiques, alcooliques et complètement dégénérés qui lui font subir un abominable calvaire.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
5.0 étoiles sur 5 âme sensible s'abstenir
un bouquin qui laisse des traces. Très bien écrit. Analyse la détresse au plus profond d'un homme piégé dans une invraisemblable aventure... Lire la suite
Publié il y a 1 jour par Hennequin
5.0 étoiles sur 5 Une découverte !
Moi qui suis fan de Karine Giebel et qui ne trouvait rien "au-dessus"… eh bien j'ai été bluffée par ce livre ! Lire la suite
Publié il y a 5 jours par Monthuy Marie
2.0 étoiles sur 5 oppressant , violent
Je n' ai pas aimé : nous sommes au XXI ème siècle , et tout me parait impossible et invraisemblable car nous ne sommes pas au MOYEN-AGE ! Heureusement!
Publié il y a 8 jours par Dotty Le Dantec
4.0 étoiles sur 5 Des noeuds d'acier
Très bon livre qui nous tient jusqu'à la fin. L'écriture est fluide et agréable, malgré " l'horreur " des faits relatés. Lire la suite
Publié il y a 10 jours par dauphin
4.0 étoiles sur 5 la nature humaine
c'est glauque, violent, dérangeant, proche de la folie très souvent, mais on ne peut pas lâcher. Etrange sentiment de voyeurisme!!
Publié il y a 2 mois par plaisir de lire
4.0 étoiles sur 5 Du suspense à l'état pur...
Après avoir entendu la critique d'un libraire au sujet de ce livre, je tenais à tous prix à le lire... Lire la suite
Publié il y a 2 mois par VALERIE LANDRY
1.0 étoiles sur 5 Trop angoissant
Je ne sais pas si l'auteure a cherché cet effet, mais la lecture de son livre m'a mis très mal à l'aise, à la limite de l'angoisse. Lire la suite
Publié il y a 2 mois par Marc Nectar
3.0 étoiles sur 5 Excelent polar
Ame sensible s'abstenir - On ne voudrait surtout pas être à la place du personnage principal. Lire la suite
Publié il y a 2 mois par Noddy
4.0 étoiles sur 5 DES NOEUDS D'ACIER
Je ne connaissais pas cet auteur;j'ai été ravie de ce premier livre et vais prochainement commander "Un gout de cendres" et suis d'avance heureuse de cette... Lire la suite
Publié il y a 2 mois par Babeth BOUGRELLE
5.0 étoiles sur 5 Bluffée !
Parfaitement réussi pour un premier roman. Dès les premières pages vous êtes emportés par l'ambiance. Lire la suite
Publié il y a 2 mois par NOCE
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique