Amazon rachète votre
article EUR 0,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Des rêves et des assassins Poche – 1997


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 1997
"Veuillez réessayer"
EUR 7,48

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Enfant dans l?Algérie des années 1960, Kenza a dû subir la tutelle d?un père obsédé et violent, qui l?a séparée de sa mère. Jeune fille, elle a dû lutter contre ses frères, plus intéressés par le montant de ses bourses d?étudiante que par son épanouissement. Amoureuse, elle a vu celui qu?elle aimait se soumettre à l?ordre traditionnel des mariages convenus?Alors elle s?est expatriée en France, sur les traces de sa mère, enfuie bien avant elle à Montpellier. Peut-on échapper aux souvenirs ? Et la France n?est-elle pas encore trop près de l?Algérie ?


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,50
Vendez Des rêves et des assassins contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 155 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (1997)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253141771
  • ISBN-13: 978-2253141778
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,9 x 1,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 462.157 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Feron Béatrice TOP 500 COMMENTATEURS le 11 février 2013
Kenza est la fille d'un boucher bestial et obsédé sexuel. Sa femme doit partir pour Montpellier afin de s'occuper de son frère malade, qui vit en France. C'est donc là qu'elle met Kenza au monde. Mais, quand elle regagne Oran, elle trouve son mari marié avec la bonne. Elle « ne défit même pas son baluchon. Repartit sur le champ », obligée d'abandonner son enfant que le père lui a arrachée.
Kenza va donc grandir, révoltée contre ce monde injuste, qui réserve misère et incompréhension aux femmes. Elle n'aura de cesse de retrouver sa mère.
Ce roman âpre et dur montre sans concessions la vie des femmes et des intellectuels en Algérie. Chaque jour, ceux qui n'entrent pas dans les rangs, qui réagissent et se révoltent, mettent leur existence en péril: Kamel est assassiné, Selma reçoit des menaces de mort, Kenza ne peut faire un pas sans se faire agonir d'injures.
Le livre est triste et très noir avec, de temps en temps, une lueur d'espoir, mais tellement faible dans cet univers de brimades et de violences.
L'auteur se révolte: « ras-le-bol de voir transformés en macchabées les meilleurs d'entre nous. Ras-le-bol des tombes. Ras-le-bol des viols, des récits sanglants et autres chroniques de cauchemars dans nos journaux, nos radios. Dans les rues. Ras-le-bol des menaces et entraves familiales. Ras-le-bol des différentes facettes de l'abjection. Ras-le-bol de vivre en suspens, entre crainte et précarité, sans avenir.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Jean Francois Ponge TOP 500 COMMENTATEURS le 14 juillet 2014
Format: Format Kindle
Un roman fort, très fort, de l’excellentissime Malika Mokeddem. Pamphlet féministe, mais sans jamais verser dans l’intellectualisme, le récit de la vie de la jeune oranaise Kenza Meslem témoigne de la cruauté avec laquelle sont traitées les femmes dans l’Algérie des terribles années 1990, au cours desquelles se sont déroulés les "événements" de funeste mémoire. Victime des humiliations tant des islamistes qui tiennent la rue que des militaires arc-boutés au pouvoir, la survie de la femme, tant morale que physique, ne tient qu’à un fil. Seule solution pour celle qui refuse de se plier au "système" : l’exil. Kenza va franchir la Méditerranée, en quête des traces de cette mère, dont elle n’a conservé aucun souvenir, et à laquelle on l’a arrachée car elle aussi se rebellait. Une belle écriture, imagée, que les fans de Malika Mokeddem reconnaîtront, pour un de ses premiers romans (1995), et pas des moindres. Ce qui est relaté dans ce livre est-il daté ? Les choses se passeraient-elles différemment de nos jours ? Que celles et ceux qui connaissent l’Algérie et la France de l’immigration d’aujourd’hui en jugent par eux-mêmes…
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Andelle le 10 octobre 2013
Achat vérifié
Kenza a vécue son enfance avec un père violent et coureur. Elle n’a jamais connu sa mère. Petite fille rebelle elle refuse de se soumettre aux traditions , se réfugie à l’école et à l’internat. Finalement,terrorisée par les exaction du FIS, elle part sur les traces de sa mère dont elle sait qu’elle est morte à Montpellier.
Kenza est douloureusement écartelée entre la France et l’Algérie comme Malika Mokkedem
Comme toujours ; une belle écriture
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?