Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Aussi disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 9,99
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Destroyer : Resurrected

Kiss Album vinyle
4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 9,99.

3 CD / DVD = 15 euros
Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Kiss

Discographie

Image de l'album de Kiss

Photos

Image de Kiss

Biographie

Lorsque Stanley Harvey Eisen - Paul Stanley, surnommé « l'Enfant des étoiles », romantique - (né le 20/01/1952) et sa guitare rencontre la basse de Chaim Witz (de trois ans son aîné : né à Haifa, Israël, le 25/08/1949) - Gene Simmons, dit le « Démon », cynique - en plein Queens new-yorkais, nous sommes en ... Plus de détails sur la Page Artiste Kiss

Visitez la Page Artiste Kiss
92 albums, 19 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Album vinyle (17 septembre 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Mercury Records
  • ASIN : B008ORU0VK
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 124.379 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Detroit rock city
2. King of the night time world
3. God of thunder
4. Great expectations
5. Flaming youth
6. Sweet pain
7. Shout it out loud
8. Beth
9. Do you love me
10. Rock and roll party

Descriptions du produit

Critique

Cette année-là, Kiss est devenu la dernière attraction à la mode, principalement en raison du succès dévastateur de son précédent album, capté en public. Le challenge est donc double avec le cinquième enregistrement du groupe : faire au moins aussi bien qu’Alive ! en matière de ventes de disques, et enfin réaliser un album en studio qui emporte l’adhésion des fans, et des critiques.

L’illustration de pochette est assurée par l’un des maîtres de l’heroic-fantasy, ce Ken Kelly, par ailleurs dessinateur de Conan le barbare. Et pour mettre toutes les chances du côté de la réussite, on confie donc la production à Bob Ezrin (l’homme du School’s Out d’Alice Cooper, et qui, trois années plus tard, édifiera The Wall pour le compte de Pink Floyd). On opte ensuite pour une politique parfaitement intelligente : prendre l’exact contre-pied d’Alive !, en proposant un album sophistiqué, et aventureux.

Certes, Destroyer offre sa proportion raisonnable de hard-rock primaire et énergique et efficace (on évoque même le sado-masochisme au détour d’une chanson), mais on relève ici ou là assez de poses arty pour retenir l’attention : travail de studio, effets sonores inédits, ballades sophistiquées (« Beth », hit du Top 10, composé et chanté par Peter Criss), et jusqu’à la pièce clôturant l’album, mystérieusement privée de titre.

Quant à une filiation éventuelle, on rappellera que « Do You Love Me? » (rien à voir avec le standard de The Contours) sera bien plus tard interprété par rien moins que Nirvana. Destroyer parviendra à la onzième place des classements de vente pop, et quatre singles en seront extraits (inclus les deux Top 10 que sont « Beth », donc, et « Detroit Rock City » le bien nommé).  



Christian Larrède - Copyright 2014 Music Story

Description du produit

Kiss est aujourd'hui considéré comme l'un des groupes de rock les plus influents des années 70 C'est aussi le groupe qui cumule le plus grand nombre de disques d'Or aux États-Unis. Bob Ezrin, le producteur de l'album, a repris les masters originaux de Destroyer. Il les a remixés, a amélioré le son, rehaussé tous les détails et les textures qui font la richesse de l'oeuvre, tout en en préservant l'intégrité. "Destroyer" est le quatrième album du groupe, et le premier à atteindre le platine. Bob Ezrin, qui travaille déjà avec Alice Cooper, va apporter au groupe de nouveaux arrangements, installer des atmosphères étranges, et même faire chanter une chorale d'enfants sur la voix de Gene Simmons dans God of Thunder. En repartant des bandes, Bob Ezrin a retrouvé la prise de voix originale de Peter Criss sur Beth, et un solo de guitare différent sur Sweet Pain. Cette réédition permet également de découvrir pour la première fois la pochette originale que voulait le groupe : Kiss devant une explosion avec une ville en ruines à l'arrière-plan. Une proposition que la maison de disques avait rejetée, trouvant l'image trop violente.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.3 étoiles sur 5
4.3 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 KISSMANIA 20 avril 2009
Format:CD
Sans s'être encore accordés la moindre pause, transportés par le succès spontané de leur album live et bien décidés à asseoir leur suprématie par la réalisation d'un nouveau disque, les Kiss entrent au Record Plant Studio de New York début 76. L'intention du groupe est claire, l'album doit être ambitieux et affirmer une fois pour toute autant le décor musical que l'imagerie liée aux personnages. Concept album oblige, c'est Bob Ezrin qui s'occupe de la production, tandis que Ken Kelly assure définitivement la mutation de nos quatre héros. Passé maître dans l'art de l'arrangement, Ezrin connaît toutes les ficelles et habille chaque composition d'attributs originaux ou dérangeants. Stimulé par de telles intentions, le rock'n'roll du Kiss se hisse en première classe expérimentale tout en continuant à nous faire croire aux sorcières par un design élaboré.

Pochette réussie, plus diversifié que ces prédécesseurs, Destroyer célèbre heavy et hard tout en sucrant son rock de miroirs aux alouettes. Disons-le tout de suite, si la surprise est de taille, le cadeau lui est capital pour toute une génération. Assumant sa variété en alliant la construction sans faille d'un Detroit Rock City au défrichement d'un Doom métal improbable avec God Of Thunder, l'album impose un niveau de créativité, de maturité inattendu.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une des 7ème merveille de KISS 31 mai 2009
Par M W
Format:CD
"Destroyer" est un grand album de KISS, il est aussi un grand album de rock, et de Hard rock. Les chansons couvrent plusieurs styles différent, de la ballade mieilleuse de "Beth" au heavy lourd de "god of thunder", ce n'est pas pour rien que Kiss a continué à interpréter en concert les 2/3 de cet album. Stanley/Simmons n'ont jamais caché leur amour des Beatles, ils ont les moyens de rendre leur hard rock plus pop avec une production un peu léchée certes, d'y ajouter des orchestrations, etc ... L'ensemble des chansons pas toutes parfaites prises une à une rend cet album justement parfait dans la multiplicité des influences qui y règne. Un coup de maître.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
13 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La Consécration Studio 19 avril 2003
Format:CD
Confortés par le succès inattendu de Alive ! Kiss décide de retrouver le chemin des studios et de donner une dimension plus grande à leurs enregistrements. Ils délaissent leur producteur fétiche Eddie Krammer pour s'adjoindre les compétences d'un réalisateur connu pour ses arrangements musicaux particuliers, Bob Ezrin. A la première écoute de "Détroit Rock City", le ton est donné. Ezrin privilégie les sons rapportés comme l'ambiance d'un fast food, les sons d'un autoradio, le bruit des toles froissés ou les violons sirupeux un peu plus loin dans "Great Expectations". Le résultat est là, controversé par une partie des fans de Kiss, mais d'une grande maîtrise musicale. Bob Ezrin a domestiqué Kiss pour en faire un groupe d'envergure internationale. Détail amusant : le premier 45 tours "Détroit ROck City" sera exploité en radio pour la première fois mais sur sa face B, le slow langoureux de Peter Criis, "Beth", qui consacrera le quatuor. Un seul regret, qui a fait date dans l'histoire de "Destroyer" : Ace Frelhey a vu ses compositions personnelles rejetées par Bob Ezrin et lui en a gardé une amertume farouche lorsque les Kiss referont appel à Ezrin pour "Music From The Elder". C'est pour la promotion de "Destroyer" que les fameux shows de Kiss vont faire leur apparitions pour perdurer tout au long de leur carrière.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Destroyer Forever ! 25 août 2013
Par Sacha25
Format:CD
Revenons en 1976.
Kiss est depuis près d'un an, le groupe numéro 1 aux Etats-Unis, et ce, depuis la sortie de leur formidable album live Alive!, et l'explosion du tube Rock And Roll All Nite. La KissArmy, et les fans demandent un nouvel opus studio au quatuor masqué.
Ils font donc appel au géant Bob Ezrin, qui avait bossé avec des gars comme Alice Cooper ou Pink Floyd, et entrent en studio fin 1975.
Ils font un séjour assez court, mais d'une rare éfficacité : Destroyer voit le jour en mars 1976, et est certifié double-disque de platine (2 millions d'exemplaires écoulés) rien qu'avec les précommandes !
A titre indicatif, il est aujourd'hui certifié neuf fois disque de platine rien qu'aux Etats-Unis !
Bref, passons au contenu de l'album : il s'ouvre déjà sur la bombe fantastique Detroit Rock City, jouée depuis lors à chaque concert, ou presque, qui est devenue un classique du hard-rock, et qui a inspiré nombre de rockers depuis.
Puis on passe à King of The Nightime World, qui est vraiment bien travaillée et propose un refrain vraiment cool.
Que dire de God Of Thunder ? Ce tube très lourd chanté par notre bon vieux Gene Simmons, est en tout points parfait !
Puis s'en suit Great Expectations, chanson plus calme chantée par le Démon, qui montre toute l'étendue de son talent.
Flaming Youth, et Sweet Pain marquent l'apogée énergétique de l'album, et plongent l'auditeur dans un univers Kissien par excellence !
Shout it Out Loud... Quelle merveille musicale !
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
5.0 étoiles sur 5 L e SON!!!
Un album que j'ai en vinyle et que je pensais bien acheter un jour ou l'autre en cd. En fait j'aime bien les albums studio, mais la quand j'ai reçu le cd et que je l'ai... Lire la suite
Publié il y a 17 mois par Lau
3.0 étoiles sur 5 euh...
elle est où la résurrection???? l'album était déjà excellent; il l'est toujours mais sans rien de plus ou alors... kiss s'est faire du business. Lire la suite
Publié il y a 19 mois par wincepr
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur album de Kiss
ça reste pour moi le meilleur album de Kiss, je l'ai pris en vinyl, car je suis fan et que ça me rappelle ma jeunesse, à l'époque il passait en boucle sur ma... Lire la suite
Publié il y a 20 mois par vdbbono
4.0 étoiles sur 5 Enfin un album studio péchu !
Jusqu'à présent, KISS était aussi fabuleux en concert (Alive I), que mou du genou en studio. Lire la suite
Publié le 15 mai 2012 par NikkiSixx
4.0 étoiles sur 5 la forme
un des albums en studio a avoir dans ca collection de hard rock le premier titre debute tres fort ppour moi le meilleur en studio de kisscar je prefere le groupe en public les voir... Lire la suite
Publié le 5 avril 2011 par horsch
3.0 étoiles sur 5 Un album moyen
Cette album est pour moi l'un des moins bons avec "Unmasked", "Dinasty" et "Alive II".

Je reconnais qu'il y a de bons titres comme "Detriot Rock City", "King Of The... Lire la suite
Publié le 10 mai 2007 par UFO
3.0 étoiles sur 5 Le moins bon des six premiers albums studio !
Le quatrième album studio de Kiss est pour moi le moins bon des six premiers de la formation originale, contrairement à l'avis de beaucoup de fans. Lire la suite
Publié le 31 janvier 2007 par lolo de la colo
5.0 étoiles sur 5 FANTASTIQUE
Cet album est excellent et contient quelques classiques du groupe comme la ballade "Beth", "God Of Thunder" ou encore "Detroit Rock City". Toutes les chansons sont géniales. Lire la suite
Publié le 27 avril 2002 par "julienvda"
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?