Votre bibliothèque
  Panier MP3
Destroyer (Resurrected)

Destroyer (Resurrected)

20 août 2012

EUR 5,29 (TVA incluse le cas échéant)

Commandez l'album CD à EUR 10,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Ou
Acheter le CD EUR 10,00 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
  • Ecouter les extraits Title - Artist (sample)
1
30
5:15
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
2
30
3:19
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
3
30
4:13
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
30
4:22
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
30
2:57
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
6
30
3:19
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
7
30
2:48
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
8
30
2:46
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
9
30
3:32
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
10
30
1:24
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
11
30
3:18
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 17 août 2012
  • Date de sortie: 17 août 2012
  • Label: Universal Music Division Mercury Records
  • Copyright: (C) 2012 The Island Def Jam Music Group
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 37:13
  • Genres:
  • ASIN: B008XSY0UM
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 51.681 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par StarChild - Destination Rock sur 20 avril 2009
Format: CD
Sans s'être encore accordés la moindre pause, transportés par le succès spontané de leur album live et bien décidés à asseoir leur suprématie par la réalisation d'un nouveau disque, les Kiss entrent au Record Plant Studio de New York début 76. L'intention du groupe est claire, l'album doit être ambitieux et affirmer une fois pour toute autant le décor musical que l'imagerie liée aux personnages. Concept album oblige, c'est Bob Ezrin qui s'occupe de la production, tandis que Ken Kelly assure définitivement la mutation de nos quatre héros. Passé maître dans l'art de l'arrangement, Ezrin connaît toutes les ficelles et habille chaque composition d'attributs originaux ou dérangeants. Stimulé par de telles intentions, le rock'n'roll du Kiss se hisse en première classe expérimentale tout en continuant à nous faire croire aux sorcières par un design élaboré.

Pochette réussie, plus diversifié que ces prédécesseurs, Destroyer célèbre heavy et hard tout en sucrant son rock de miroirs aux alouettes. Disons-le tout de suite, si la surprise est de taille, le cadeau lui est capital pour toute une génération. Assumant sa variété en alliant la construction sans faille d'un Detroit Rock City au défrichement d'un Doom métal improbable avec God Of Thunder, l'album impose un niveau de créativité, de maturité inattendu.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par M W sur 31 mai 2009
Format: CD
"Destroyer" est un grand album de KISS, il est aussi un grand album de rock, et de Hard rock. Les chansons couvrent plusieurs styles différent, de la ballade mieilleuse de "Beth" au heavy lourd de "god of thunder", ce n'est pas pour rien que Kiss a continué à interpréter en concert les 2/3 de cet album. Stanley/Simmons n'ont jamais caché leur amour des Beatles, ils ont les moyens de rendre leur hard rock plus pop avec une production un peu léchée certes, d'y ajouter des orchestrations, etc ... L'ensemble des chansons pas toutes parfaites prises une à une rend cet album justement parfait dans la multiplicité des influences qui y règne. Un coup de maître.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean-pierre Straub sur 6 août 2014
Format: CD Achat vérifié
KISS (et le producteur de l'époque, Bob Ezrin) ressortent un des grands classiques du groupe dans une forme remastérisée et deux versions de "Sweet pain".
Evidemment, le son est excellent mais,honnêtement, il faut écouter l'album attentivement et au casque pour entendre de petites nuances ici ou là (davantage de guitare sur "Beth", par exemple).
Quant à "Sweet pain", elle apparait dans sa forme originelle puis dans une autre version, avec un solo de guitare différent.
A part ça, rien de bien nouveau sous le soleil : ceux qui adoraient "Destroyer" continueront et ceux qui le trouvaient moyen ne l'aimeront pas davantage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Serpi Jean-philippe sur 19 avril 2003
Format: CD
Confortés par le succès inattendu de Alive ! Kiss décide de retrouver le chemin des studios et de donner une dimension plus grande à leurs enregistrements. Ils délaissent leur producteur fétiche Eddie Krammer pour s'adjoindre les compétences d'un réalisateur connu pour ses arrangements musicaux particuliers, Bob Ezrin. A la première écoute de "Détroit Rock City", le ton est donné. Ezrin privilégie les sons rapportés comme l'ambiance d'un fast food, les sons d'un autoradio, le bruit des toles froissés ou les violons sirupeux un peu plus loin dans "Great Expectations". Le résultat est là, controversé par une partie des fans de Kiss, mais d'une grande maîtrise musicale. Bob Ezrin a domestiqué Kiss pour en faire un groupe d'envergure internationale. Détail amusant : le premier 45 tours "Détroit ROck City" sera exploité en radio pour la première fois mais sur sa face B, le slow langoureux de Peter Criis, "Beth", qui consacrera le quatuor. Un seul regret, qui a fait date dans l'histoire de "Destroyer" : Ace Frelhey a vu ses compositions personnelles rejetées par Bob Ezrin et lui en a gardé une amertume farouche lorsque les Kiss referont appel à Ezrin pour "Music From The Elder". C'est pour la promotion de "Destroyer" que les fameux shows de Kiss vont faire leur apparitions pour perdurer tout au long de leur carrière.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Sacha25 sur 25 août 2013
Format: CD
Revenons en 1976.
Kiss est depuis près d'un an, le groupe numéro 1 aux Etats-Unis, et ce, depuis la sortie de leur formidable album live Alive!, et l'explosion du tube Rock And Roll All Nite. La KissArmy, et les fans demandent un nouvel opus studio au quatuor masqué.
Ils font donc appel au géant Bob Ezrin, qui avait bossé avec des gars comme Alice Cooper ou Pink Floyd, et entrent en studio fin 1975.
Ils font un séjour assez court, mais d'une rare éfficacité : Destroyer voit le jour en mars 1976, et est certifié double-disque de platine (2 millions d'exemplaires écoulés) rien qu'avec les précommandes !
A titre indicatif, il est aujourd'hui certifié neuf fois disque de platine rien qu'aux Etats-Unis !
Bref, passons au contenu de l'album : il s'ouvre déjà sur la bombe fantastique Detroit Rock City, jouée depuis lors à chaque concert, ou presque, qui est devenue un classique du hard-rock, et qui a inspiré nombre de rockers depuis.
Puis on passe à King of The Nightime World, qui est vraiment bien travaillée et propose un refrain vraiment cool.
Que dire de God Of Thunder ? Ce tube très lourd chanté par notre bon vieux Gene Simmons, est en tout points parfait !
Puis s'en suit Great Expectations, chanson plus calme chantée par le Démon, qui montre toute l'étendue de son talent.
Flaming Youth, et Sweet Pain marquent l'apogée énergétique de l'album, et plongent l'auditeur dans un univers Kissien par excellence !
Shout it Out Loud... Quelle merveille musicale !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique