Votre bibliothèque
  Panier MP3
Orff: Carmina Burana

Orff: Carmina Burana

24 juin 2002

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)

Commandez l'album CD à EUR 11,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Ou
Acheter le CD EUR 11,00 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
  • Ecouter les extraits Title - Artist (sample)
1
30
2:35
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
2
30
2:36
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
3
30
3:27
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
30
2:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
30
2:39
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
6
30
1:42
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,69 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
7
30
3:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
8
30
2:59
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
9
30
3:59
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
10
30
0:52
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,49 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
11
30
2:12
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
12
30
3:24
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
13
30
1:31
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,69 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
14
30
3:05
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
15
30
3:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
16
30
1:58
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,69 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
17
30
1:49
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,69 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
18
30
2:10
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
19
30
0:58
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,49 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
20
30
0:59
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,69 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
21
30
1:53
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,69 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
22
30
2:09
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
23
30
0:34
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,49 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
24
30
1:38
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,69 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
25
30
2:32
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 21 août 1995
  • Date de sortie: 21 août 1995
  • Label: Universal Music Division Classics Jazz
  • Copyright: (C) 1995 Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 55:46
  • Genres:
  • ASIN: B002FA8QMW
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 5.432 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par claude toon TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 29 juin 2011
Format: CD
Le compositeur et pédagogue allemand Carl Orff (1895-1982) serait quasiment inconnu sans le succès planétaire de ses Carmina Burana, principalement le chœur initial « O Fortuna ». La cantate, écrite en 1937 pour solistes, chœurs mixtes, chœurs d'enfants et orchestre, est un bon plat de résistance qui s'inspire du bien vivre des chants profanes des goliards sélectionnés dans le manuscrit de l'abbaye de Benediktbeuern découvert en 1803. L'attitude d'Orff pendant le nazisme fut indécise et suscite encore débat. Mais il faut souligner à sa décharge que cette œuvre, pourtant plutôt gaillarde, fit un tabac inattendu chez les dignitaires nazis qui s'en emparèrent à des fins de propagande par son coté « colossal germanique ». On privilégiait l'art allemand pour l'éducation populaire des masses par rejet de tout avant-gardisme. On peut craindre, lors d'interprétations médiocres, une approche teutonique et barbaresque de bien mauvais goût. En 1968, Eugen Jochum n'est pas tombé dans ce piège.

Le Chef allemand (1902-1987) dirige sous l'œil du compositeur. Spécialiste incontesté de Bruckner, il maîtrise donc parfaitement les grandes masses chorales et symphoniques.
Les atouts réunis sont nombreux : le chœur et l'orchestre de l'opéra de Berlin, et surtout un trio de chanteurs qui ne sera jamais égalé. Carl Orff donnera sa bénédiction. Cette interprétation historique se voulait fougueuse, puissante mais clair, la direction est contrastée et précise. Et puis cette version proposait un trio de chanteurs géniaux.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
26 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 11 juin 2006
Format: CD
« Carmina Burana » signifie Chants de Beuren, du nom de l'abbaye bavaroise où l'on retrouva en 1803 une anthologie de quelque 200 textes médiévaux célébrant, non sans cynisme, l'amour courtois, les plaisirs de la table et du jeu, la force du destin...

Dans les années 1930, le compositeur Carl Orff sélectionna certains chants et les assembla en une cantate scénique pour choeur, 3 solistes vocaux et un orchestre dominé par les bois, les cuivres et les percussions.
Le succès des "Carmina" provient sans doute de leur expression très directe, déclamatoire, qui exerce un pouvoir de fascination quasiment hypnotique.

L'oeuvre se compose de trois grandes parties (Printemps, A la Taverne, Cour d'amour) encadrées par la célébrissime incantation "O Fortuna" qui inscrit la cantate dans une structure cyclique signifiant la toute-puissance de la destinée : thématique circulaire de la roue de la fortune qui féconda l'imaginaire collectif du bas Moyen Age.

Parmi les nombreux chefs qui abordèrent l'oeuvre, Eugen Jochum est souvent cité comme une référence incontestable depuis qu'il la grava en 1952 à Munich puis la réenregistra en 1968 pour la stéréophonie -c'est cette dernière version qui est éditée sur le présent CD.

La conception profonde de Jochum flatte davantage la grandeur et le hiératisme que la spontanéité des chants. Je trouve qu'il a parfois trop tendance à solenniser le ton, ce qui dissipe les images magiques que souhaitait évoquer le compositeur.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: CD
Ce qu'il y a de bien, avec la musique, c'est qu'elle autorise une grande diversité d'opinions. Il y a ceux qui détestent les Carmina Burana. Moi, j'adore, ainsi que, plus généralement, la musique de Carl Orff.

Bien que - si l'on en croit le nombre d'enregistrements disponibles - les CB soient une oeuvre fort populaire, elle souffrent d'une mauvaise réputation dans certains cercles. Les raisons, plus ou moins avouées, sont doubles : d'une part, on trouve cette musique excessivement simple et facile, et trop fondée sur de « gros effets » pour être entièrement honnête. D'autre part - ne tournons pas autour du pot - Orff est vu comme un compositeur Nazi, et sa musique itou (d'où ses gros effets) : alors on résiste, comme on aurait voulu résister à l'effet de fascination des grands raouts de Nuremberg.

Ces reproches sont pourtant bien injustes. Certes, Orff s'est accommodé du nazisme, et les CB, créées en 1937, ont été finalement encensées par le régime. Mais c'est oublier, d'une part, que les mêmes les ont d'abord violemment critiquées, à cause de leur exaltation explicite des plaisirs du sexe, de la bouffe et de la vie terrestre.
Lire la suite ›
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique