undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Diabolical Conquest
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Diabolical Conquest

28 avril 1998 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 18,74 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:13
30
2
5:54
30
3
3:32
30
4
2:20
30
5
3:57
30
6
3:02
30
7
4:30
30
8
16:47
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Suite à la sortie du mini-album "The forsaken Mourning of angelic Anguish" en 1997, Incantation rejoint le label Relapse -qui a d'ailleurs réédité tous leurs albums depuis- pour ce "Diabolical Conquest".
Le line-up du groupe de McEntee ayant été réduit à peau de chagrin avec le départ de Craig Pillard et Dave Niedrist, Daniel Corchado du groupe mexicain The Chasm est recruté pour assurer basse et chant.
Du reste, Miran Kim est toujours l'illustrateur et Bill Korecky le producteur.

A première écoute, on reconnaît immédiatement le style Incantation, ce death brutal, lourd et charbonneux déjà présent sur les deux albums précédents.
Corchado s'en sort franchement avec les honneurs avec son guttural moins profond mais plus arraché et sa basse au son métallique largement audible.
Dès le début, ça tabasse sévère, pas de fioriture et surtout pas de pitié! Toujours ces riffs en trémolo sombres et ponctués d'harmoniques, l'alternance de tempos lourds et rapides.
On note tout de même quelques innovations: l'instrumentale "Unheavenly Sky" enchaînée avec le violent "United in Repugnance" et surtout le titre final de presque 17 minutes sur lequel on retrouve tout ce qu'Incantation sait faire en terme de death blasphématoire et qui tient largement ses promesses sur la longueur, les tempos lancinants étant secondés par des accélérations brusques et furieuses, sans oublier les quelques effets mis sur la voix de Corchado qui ajoute une dimension occulte supplémentaire au tout.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique