Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
EUR 12,99
  • Prix conseillé : EUR 13,03
  • Économisez : EUR 0,04
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Diana Krall : Quiet Night... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Diana Krall : Quiet Nights

CD inclus dans notre offre Bestsellers à moins de 10€
3.4 étoiles sur 5 37 commentaires client

26 neufs à partir de EUR 5,91 4 d'occasion à partir de EUR 6,80
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Diana Krall


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Diana Krall : Quiet Nights
  • +
  • Glad Rag Doll
  • +
  • Wallflower
Prix total: EUR 37,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (29 septembre 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Verve
  • ASIN : B001K3JF7K
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.4 étoiles sur 5 37 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.849 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
4:09
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
4:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
4:46
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
4:52
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
5:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
5:47
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
2:45
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
3:50
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
4:45
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
4:50
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
4:29
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
12
30
5:17
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
13
30
2:58
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Description du produit

Il existe des musiques pour peindre des scènes romantiques, un dîner aux chandelles, une promenade sur la plage par une nuit de lune... Quiet Nights est le douzième album de Diana Krall, et il n'a rien à voir avec tout ça. Parce que, même si la chanteuse/pianiste a choisi le Brésil comme point de référence musical, elle ne propose pas de sortir: ce qu'elle veut faire ici, c'est rester à l'intérieur. Elle ne plaisante pas. Entre sa version rafraîchissante de "Where or When", et une interprétation de "You're My Thrill" à vous paralyser l'âme, ces dix chansons qui composent Quiet Nights sont tellement intimes qu'elles deviennent désarmantes. Même ceux qui connaissent déjà cette voix voilée, cette cadence chaloupée, dans la musique de Diana Krall - et aujourd'hui on les compte par millions - même ceux-là seront interloqués quand ils comprendront à quel point cette musique pénètre sans vergogne le royaume de la douce capitulation. "C'est un disque sensuel et carrément érotique, et je l'ai voulu comme ça". Krall n'hésite pas à rendre hommage à l'équipe musicale qu'elle vient de rassembler - son quartet fidèle, son producteur expert Tommy LiPuma, l'ingénieur Al Schmitt, plus Claus Ogerman, l'arrangeur de légende, - qui y sont pour beaucoup dans la force de séduction présente sur Quiet Nights.

Critique

Un album capable, comme ici, d’enchaîner « The Boy From Ipanema » avec « Walk On By », à savoir le nec plus ultra de la bossa nova racée et sensuelle, et un sommet de l’easy listening magnifié par l’historique tandem constitué par Dionne Warwick et Burt Bacharach, a au moins le mérite de ne pas avancer masqué. Surtout lorsqu’on y relève en effeuillage musical supplémentaire une version de « Corcovado » à carré blanc.

On sait en effet que depuis l’album All of You (1996), et le triomphe planétaire de « The Look of Love » (2001), celle qui n’était à l’origine qu’une méritante pianiste de jazz originaire de Colombie Britannique, plonge régulièrement, et avec volupté, dans le répertoire de la grande variété adulte. Sous un titre déjà utilisé – mais le résultat fut alors historique – en 1962 par Miles Davis et Gil Evans, Diana Krall, juste avant de collaborer au très attendu retour de Barbra Streisand dans les studios, puise donc dans l’immense tradition brésilienne l’inspiration de son nouveau disque.

Aujourd’hui, madame Elvis Costello à la ville assume la forte charge érotique qu’elle délivre, assurant avoir gravé de la musique à écouter au petit matin, et plutôt en tête-à-tête. L’hédonisme de l’entreprise n’interdit pas la fidélité de l’artiste, qui a choisi de conserver à ses côtés son quartette habituel : John Clayton tient donc la basse, Jeff Hamilton la batterie, et on note comme à l’accoutumée la présence du guitariste Anthony Wilson. La patronne se réserve quant à elle quelques interventions au piano, comme autant de gouttes crépitantes d’une douche coquine. De même, le producteur doré sur tranche Tommy LiPuma s’arroge les manettes, et Claus Ogerman (somptueux arrangeur des plus grandes œuvres d’Antonio Carlos Jobim, mais il a également œuvré en compagnie de Frank Sinatra) tisse des harmonies soyeuses autour de la voix de la chanteuse.

Et Quiet Nights emprunte exactement le même chemin que les sessions qui ont précédemment conduit à une reconnaissance internationale, et autant de trophées et de disques certifiés de platine : musique d’un ameublement sophistiqué, délicat comme un sourire au petit matin, et riche d’un swing de murmure et de confessions. Dans la lignée des plus belles réussites d’Astrud Gilberto, l’album d’une star, comme le mentionnaient certains enregistrements coquins des années soixante, for lovers only. - Copyright 2015 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
J'ai eu le plaisir de découvrir Diana Krall avant qu'elle ne devienne une artiste mondialement connue qui cartonne dans les charts de tous les continents. Et si l'on doit se réjouir du succès qu'elle obtient et qui est amplement mérité, on doit cependant regretter qu'il s'accompagne d'une sorte apathie artistique qui ne fait que s'aggraver à chaque nouveau disque. Ainsi, si "The Girl in the Other Room" avait pu paraitre une tentative sympathique, quoique partiellement manquée de renouveler le répertoire en flirtant avec des éléments pop et folk, le CD suivant "From This Moment On" n'était rien d'autre qu'une redite sans surprise des albums précédents et le "Best of" et l'album de Noël n'étaient somme toute rien d'autre que des objets commerciaux. On attendait donc "Quiet Nights" avec un certain espoir d'évolution ou de changement. Malheureusement il n'en est rien. Krall reprend les lignes directrices du CD "The Look of Love" qu'elle assaisone à la sauce Bossa Nova. Bien sûr, l'ensemble est de bon goût, les musiciens sont excellents (entre autre Paulinho da Costa) et les arrangements de Claus Ogerman dans la lignée directe de ses meilleures collaborations avec Tom Jobim. Mais malgré cela (ou peut être justement à cause de cela) l'ensemble paraît terriblement artificiel et a un air de déjà vu. Diana sussure les paroles comme si cela pouvait leur donner plus de sensualité et elle va même jusqu'à massacrer le portugais dans une version bien médiocre de Este seu olhar. Non que je sois puriste mais il faut bien reconnaître que l'ensemble, s'il n'est pas désagréable, est un peu paresseux.Lire la suite ›
3 commentaires 43 sur 49 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Quiet Nights / Quiet Nights
Tout d'abord, je tiens à signaler une chose : je suis un fan de Diana Krall et je possède tous ses albums. Avant écoute, cet album "brésilien" sentait déjà un peu le passage obligé pour Diana après son album de chansons de Noël. Alors, après écoute c'est franchement mou, sans saveur, très bien produit mais comme une musique d'ascenseur ! Pas de Brésil là dedans... On a simplement l'impression qu'elle est venue poser sa voix et c'est tout, une sorte de karaoké ! Vivement qu'elle revienne à la composition avec son mari Elvis Costello, ou qu'elle revienne à une formule plus simple en quartet pour plus de spontanéité.
Remarque sur ce commentaire 31 sur 37 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
CLASSIQUE JAZZ TRÈS AGRÉABLE. THÈMES STANDARDS. VOIX DE DIANA KRALL TOUJOURS CHAUDE ET AGRÉABLE. TRÈS BON ENREGISTREMENT. A DÉFAUT D'ORIGINALITÉ, CE CD S'ECOUTE TOUJOURS AVEC PLAISIR...
CONCLUSION : UN BON STANDARD DE CHEZ DIANA KRALL.....
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Comme elle nous gratifie .. avec "Quiet nights" ... les pianistes ne s'y tromperons pas .. les quelques notes qui se posent de-ci de-là , de très légères nappes de violons soutiennent l'ensemble et ce sont autant de petits moments d'extases....
Laissez vous faire ... Reveries éperdues venez à nous .... Grosses machineries des temps modernes faites lui un peu de place , veuillez tendre l'oreille....
Car c'est Diana qui chante tout en equilibre , en sensibilité .... Eloignez les gros "Ampli" pour ce soir , éteignez les "Reverbs"..
les Amateurs de Cool-Jazz et de douceur ronronnent deja de plaisir....
BON VOUS L'AUREZ COMPRIS:
C'est un album "reveur", "cool" , "suave" , ... à écouter tard le soir , seul ou à deux ... dans le lit ou le canapé, après une longue journée! Qu'il serait vraiment dommage de ne pas se laisser séduire par ce moment musical rare qu'est "Quiet nights" !!!
Selon mon avis ; sans doute sur le plan artistique , l'un des albums de Diana le plus abouti ... Assez loin des très bonnes reprises de standards mis à sa sauce , auxquelles elle nous avait habitué et aussi assez différent de ces deux derniers disques.
Ici , elle tient les rennes du bout des doigts et elle ne peut compter, au niveau sonore, que d'une aide très relative des musiciens qui l'accompagnent . Elle conduit l'ensemble, d'une voix très peu escorté donc. Le piano , la douceur , sa voix , puis les autres en arrière plan !!!
Peu d'artistes de nos jours , sauf les meilleurs osent se mettre devant l'audience, sans etre épaulé de la cavallerie, des batteries , ou d'un orchestre soufflant le gros son !!!
Un grand merci à Diana Krall pour ce très très beau "Quiet Nights"!!!
Remarque sur ce commentaire 11 sur 14 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Avec cet album - "Quiet Nights" -, Diana Krall nous livre un album (2009) superbe, assez proche du fameux "The look of love" d'il y a quelques années déjà. La "diva du jazz" a toujours cette même voix langoureuse et envoûtante, s'accompagnant elle-même au piano. Les arrangements sont extrêmement soignés, l'atmosphère sensuelle ("Nuits Tranquilles" est éventuellement à écouter tard, en amoureux). Tous les morceaux sont très bons. Une mention particulière cependant pour les titres suivants : plage 4 (le célèbre standard "The boy from Ipanema"), plage 5 ("Walk on by"), plage 7 ("Este Seu Olhart"), plage 8 ("So Nice") et 9 ("Quiet Nights" - titre ayant donné son nom à l'album). Entre jazz et bossa nova parfois, Diana Krall nous régale vraiment avec cette magnifique production.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?