Dictionnaire amoureux de la Musique et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 18,86

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Dictionnaire amoureux de la Musique sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Dictionnaire amoureux de la Musique [Broché]

André TUBEUF
3.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
Prix : EUR 24,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le samedi 30 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 15,99  
Broché EUR 24,00  

Description de l'ouvrage

13 septembre 2012 Dictionnaire amoureux
Cet ouvrage est le livre d'une vie. Une vie d'écoute et donc de passion. D'aussi loin que je me souvienne, la musique fut pour moi comme une évidence. Du coté de ma mère, tout le monde avait chanté, joué du piano, été à l'opéra. Du coté de mon père, il y avait eu deux très bons professionnels. Enfin, les Sœurs m'ont fait un don, entre tous inestimable : elles m'ont appris à poser ma voix sur mon oreille. L'enfant solitaire que j'ai été n'a pas eu de mal à apprendre du Chérubin de Mozart et, quand on n'a personne pour qui chanter (ou même à qui parler), eh bien, on chante aux brises. Enseignant je fus, ce qui oblige à mieux savoir ce qu'on sait et mieux aimer ce qu'on aime. Rassure-toi donc, lecteur : de Glyndebourne à Salzbourg, de Bach à Dutilleux, tu trouveras ici tout ce qu'il faut pour te plaire tant le vagabondage de l'auteur est insatiable. Professeur de philosophie, André Tubeuf a collaboré à de nombreuses revues (notammentLe Point,Classica et Diapason). Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dontL'Offrande musicale(Laffont, coll. " Bouquins ", 2007) et Ludwig van Beethoven(Actes Sud, coll. " Classica ", 20069) qui lui a valu le prix de l'Essai de l'Académie française.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Dictionnaire amoureux de la Musique + Dictionnaire amoureux de l'Opéra + Dictionnaire amoureux de l'Humour
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Albéniz, Isaac (1860-1909)

Soit à n'avoir que l'Espagne, sa seule Espagne en tête (quand bien même aurait-on vécu à Paris) ; et pour la dire, la dire toute, avoir son seul piano, mais tout le piano, à la fois en visionnaire (qui compose) et en virtuose (qui transcrit). Le projet d'Albéniz n'est pas si loin des réminiscences de Liszt, à ceci près que l'Espagne, c'est un peu plus complexe, et coloré, et individuel qu'Aida, ça sera plus à l'étroit sur le clavier. Ne vous étonnez pas avec cela qu'Albéniz, aux piécettes près, ait été l'homme d'une seule oeuvre, en quatre cahiers et douze vues à vrai dire, Iberia, qui porte bien son nom. Descriptif ? Non, sauf certaine Fête-Dieu à Séville où il faut bien, touristes et voyeurs que nous sommes, que nous nous fassions un cinéma de prospectus. Mais évocations (à la lettre : c'est le titre de la première vue), suggestions, équivalences ; une humeur va se dire par un rythme, et tout un sentiment du pays (et quel pays ! sa géographie, mais son histoire aussi, sa religion, ses folies) par des estompes, du heurté, un coup de gouache soudain, dans le coloris, l'attaque, le mordant. Albéniz jouait en inventeur d'une transmission de pensée, qui d'une évocation de pays (et pas seulement paysage), d'une idée du pays, fait narration sonore. Avec Alicia de Larro-cha si possible, suivez le guide. Aucune oeuvre de piano, qu'on sache, n'ouvre si palpable panorama.

Albert, Eugen d' (1864-1932)

Né écossais, comme son nom ne l'indique pas. L'origine serait plutôt française : un papa maître de danse et gribouilleur de ballades, qui comptait Napoléon dans ses prénoms. Ce n'est annoncer rien d'anglophile, d'ailleurs Eugène émigré se germanisera en Eugen. Il avait donné son propre concerto pour piano, dirigé par Richter, à dix-sept ans ; Liszt put voir en lui un génie de l'instrument, Tausig ressuscité ; il en avait appris assez, à Londres même : la composition, la théorie, tout, avec notamment Sullivan, qui sera le très officiel Offenbach anglais. L'Europe, le monde, la composition l'appelaient. Très grand et même immense pianiste il resta : doigts foudroyants, sens sculptural du son, et de la forme ; le peu de disques qui nous restent de lui n'en peuvent donner aucune vraie idée ; ni du couple torride qu'il forma un temps avec Teresa Carreño, pianiste encore plus phénoménale (elle comme lui épousaient volontiers : il ira à six, elle à quatre seulement). Même se dispersant, d'abord chef d'orchestre à Weimar, il restait musicien d'assez haut rang pour être mis à la tête de la Hochschule de Berlin, le sommet. La guerre déclarée, lui-même déclara sa très violente haine de l'Angleterre, qui le fit boycotter jusqu'en Amérique. Il n'était plus qu'un compositeur allemand local, d'opéras seulement, dans une veine vériste (à l'allemande) et sentimentale qui aurait fait sourciller Liszt ! Le seul Tiefland (Les Basses Terres, 1903), tragédie rurale à caractères forts et à dramatisme serré, fera fortune, tout un demi-siècle pilier de répertoire, mais à peine exportable. Die toten Augen, absurdité vaguement christique, a moins duré : mais le lied de Myrtocle aveugle a été grâce au disque vocal best-seller des années 1910 et même 1920, un tube à la Puccini (et cela, sans ténor !). Mais pas un pianiste, qu'on sache, pas même Arrau dont il avait ébloui l'enfance, n'a songé à reprendre un de ses deux concertos, sa sonate, ses Klavier-stücke : ils semblent (en un tel siècle ! !) commencer à Brahms et s'arrêter à lui. Un nom immense. Mais des dons largement dévoyés.

Revue de presse

Bien connu des lecteurs du Point, où il est critique depuis 1976, Tubeuf a publié il y a cinq ans un brillant recueil d'articles chez "Bouquins" (L'Offrande musicale). Voici un précieux complément : un nouveau volume de la collection Dictionnaire amoureux de Plon, où Tubeuf offre un panorama à la fois complet (compositeurs, grands interprètes, lieux, vocabulaire) et subjectif (c'est le but !) du genre musical...
Voici l'expérience d'une vie d'écoute ; voici un guide pour la vie. L'esprit jubile. (Bertrand Dermoncourt - L'Express, septembre 2012)

Détails sur le produit

  • Broché: 693 pages
  • Editeur : PLON (13 septembre 2012)
  • Collection : Dictionnaire amoureux
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2259215971
  • ISBN-13: 978-2259215978
  • Dimensions du produit: 20 x 13 x 3,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 148.580 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
15 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 peut-être indispensable 25 septembre 2012
Par charaimon
Format:Broché|Achat vérifié
j'hésite entre 4 et 5 étoiles, livre magnifique, parfois un peu irritant par son style un peu alambiqué (les mots en italiques), mais des chapitres uniques (je pense à ce que A.T. écrit sur la "danse"). Tout sauf objectif, mais une superbe méditation sur la Musique, pleine d'érudition et de sensibilité.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
12 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Décevant 8 décembre 2012
Par martin
Format:Broché|Achat vérifié
Parce qu'il n'est pas commun le style est qualifié d'excellent par tel ou tel. L'originalité n'est pas, en soi, un gage de qualité. Pour moi la lecture (très partielle hélas par manque de courage) a été pénible et cet ouvrage ne donne pas envie d'écouter les musiques dont il est inspiré. Quelqu'un suggère de le conseiller aux jeunes. Sûrement pas! A moins qu'ils aient le souvenir d'une vie antérieure qui leur aurait permis de tout connaître sur la musique. Faute de quoi ils risquent d'être largués dès les premières pages et, par conséquent, de ne pas avoir envie... de la musique.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Passionnant 22 juin 2014
Format:Broché
Certes, ce n'est pas un livre pour un néophyte ou pour celui qui voudrait en savoir plus sur la musique classique. Ce livre s'adresse plutôt pour les mélomanes passionnés comme l'est André Tubeuf.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2.0 étoiles sur 5 Amoureux, oui... mais un peu trop exclusif 19 juin 2014
Format:Broché
André Tubeuf est un nom incontournable dans le monde feutré de la mélomanie française. Son amour de la musique est incontestable, son érudition également. Mais était-il le mieux placé pour rédiger un "Dictionnaire amoureux" sur le sujet ? Son style compliqué, ses longues phrases alambiquées qui rendent déjà nombre de ses notices de disques pesantes à lire, risquent fort de dérouter nombre de lecteurs peu avertis - alors même que dans le préambule, il se présente comme "non spécialiste", et en tant que tel, plus apte qu'un musicien professionnel à parler de la musique en évitant le jargon. Indigeste.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très bien 14 décembre 2013
Par matelot
Format:Broché
André Tubeuf n'écrit pas pour les néophytes, mais pour les mélomanes. Qu'on ne lui fasse pas le procès de son intention : elle est claire et nette. Il va de soi que si l'on cherche dans cet ouvrage un livre du type "La Musique classique pour les nuls", on n'y trouvera guère son compte. En revanche, pour qui connait et aime le grand répertoire comme les grands interprètes, André Tubeuf propose des pages excellentes. Il permet d'aller plus loin que les idées reçues. En outre, comment ne pas saluer son art qui est, par lui-même, musical ? Un livre indispensable.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 HEUREUSEMENT LA MUSIQUE EN SORT INDEMNE 14 janvier 2013
Format:Broché|Achat vérifié
Carrément indigeste. Je suis mélomane confirmé mais ma culture générale n'est peut être pas à la hauteur de ces envolés intellectuels. En tant que Viennois je lui pardonne, parce qu'il semble avoir un amour profond pour Franz Schubert.
Gerd Polak/ Jouars Pontchartrain
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?