undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 septembre 2006
507 pages. - Remercions Emmanuel de Boos de nous proposer aujourd'hui un dictionnaire du blason qui non seulement fournit des définitions claires et précises mais qui s'efforce de distinguer l'utile de l'inutile, l'ancien du récent, le précis du confus. Pour ce faire il se fonde sur sa grande connaissance des sources et confirme qu'il est un de nos meilleurs connaisseurs de l'héraldique médiévale et moderne. Son travail devrait servir aussi bien aux profanes qu'aux chercheurs confirmés. Il devrait également intéresser les philologues et les linguistes. A l'avenir, en effet, la langue du blason mériterait d'attirer davantage leur curiosité. Non seulement elle dit beaucoup avec peu, non seulement elle apparaît comme un code extrêmement élaboré, mais elle est celle qui se prête le mieux à la description des images, en donnant toujours priorité à la structure sur la forme. Elle est en outre dotée d'un immense pouvoir poétique et onirique : « de sable à trois huchets d'or », «d'hermine à la fasce vivrée de sinople », « de gueules au léopard lionné d'argent, armé et lampassé d'or, la queue fourchue et passée en sautoir », « d'argent à la croix engrêlée de vair, chargée en cœur d'un tourteau gironné d'hermine et de sinople et cantonnée de quatre dauphins pâmés de sable et peautrés d'or ».
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)