undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

8
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoile
0
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

34 sur 36 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il y a des livres comme cela qui vous touchent immédiatement et vous émeuvent.
Je n’ai pas pleuré en lisant ce livre, mais j’aurais pu tant ce qui y est écrit me renvoît à des choses vécues et ressenties à l’Eglise où j’officiais comme enfant de cœur... Ce recueil de pensée, voilà la véritable réponse au livre de Michel Onfray. Le Traité d’Athéologie méritait ce livre comme seule et unique réponse censée.

L’Abbé Pierre est un homme d’une humilité totale et constante. Dans ce livre, il ne professe pas, et avoue même son incompréhension de la Vérité christique et de Dieu. Son propos n’est pas celui d’un théologien, mais d’un a-théologien : soit celui qui refuse le principe de théologie, et qui ressent et éprouve la parole du Christ sans la normaliser et en tirer une pseudo vérité.

L’Abbé Pierre parle du mariage des prêtres, de l’homo-parentalité, du rôle des Femmes dans l’Eglise avec une simplicité de ton rafraîchissant. Il évoque aussi des questions de pure théologie comme la transsubstantiation, ou encore la Trinité avec un vocabulaire limpide à suivre.
Et surtout, il dit avec une force qui fait plaisir à entendre que le seul message valable du Christ est celui de la relation à l’autre, de l’amour de l’autre, de l’altruisme comme moyen de sortir de nos souffrances et de notre désespoir.

Condamnation du pouvoir du Vatican, condamnation de la misogynie, réfutation de l’idée de transsubstantiation, incompréhension face à l’existence du Mal, condamnation des croisades, acceptation d’une relation charnelle entre le Christ et Marie-Madeleine… Voilà entre autres choses ce que l’on peut trouver dans son livre.

C’est beau, c’est sincère, c’est vibrant. Une théologie en rupture complète avec la vision homophobe et dictatoriale prônée par Benoît XVI. Affirmation d’une éthique de l’amour de l’autre dont l’accointance avec celle d’Emmanuel Lévinas ne m’a pas échappée (dans le visage de l’autre, dans sa joie, je trouve le sens et la force de l’amitié). A mille lieux de la théologie puante et immonde professée actuellement par les extrémistes de tout bord, ce livre invite à une retour aux sources… Parce qu’avec les errements du Vatican, on avait finis par oublier ce que c’était que l’amour du Christ.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 janvier 2006
L'Abbé Pierre n'est pas la voix offcielle de l'Eglise Catholique et il n'hésite pas parfois à manifester sopn désaccord avec elle, mais il nous livre une magnifique démonstration et réflexion sur ce que c'est qu'être chrétien en ce début de 21ème siècle.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 février 2007
A la lecture, très rapide, de ce tout petit livre, je me suis dit que je pourrais retrouver la foi, alors que depuis des années j'ai laissé tomber la religion et oublié toute croyance. La manière dont l'Abbé Pierre parle de Dieu et de la religion est tellement éloignée des dogmes de l'Eglise et des prêchi-prêchas bien pensant ; il parle de foi et d'amour avec tant de sincérité, qu'on ne peut qu'être touché, d'autant que sa vie entière fut un témoignage de tolérance, d'amour du prochain et d'indulgence. Je conseille ce livre à tous ceux qui, comme moi, ont un peu abandonné la religion et qui veulent trouver matière à réflexion et à espérer. L'Abbé Pierre était un "juste" comme nous devrions tous l'être, quelle que soit notre religion.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 juillet 2010
Il est rafraîchissant de lire un ouvrage comme celui-ci qui nous permet de prendre une certaine distance avec le monde du «métro-boulot-dodo» dans lequel nous sommes malheureusement quotidiennement. Il est aussi délicieux de constater qu'un homme de quatre-vingt-treize ans, connu pour avoir consacrer sa vie à Dieu, se pose toujours autant de questions sur la vie, le monde et le pourquoi de l'existence humaine.
Dans cette ouvrage, l'Abbé Pierre exprime clairement et succinctement des pensées qui sont toujours très personnelles et pas toujours très «catholiquement-politiquement» correctes.
Ses réflexions le portent à considérer des sujets d'actualité (le mariage des prêtres, l'homoparentalité, la croisade de George Bush au Moyen Orient et d'autres fanatismes religieux, l'ordination des femmes et la place des femmes dans le catholicisme, le mariage des homosexuels,...) et des sujets théologiques traditionnels (la question du pêché, le mystère du Verbe incarné, la transsubstantiation, la Trinité,...). L'Abbé Pierre évoque aussi sans fausse pudeur certains sujets «quasi » tabous: l'acceptation de la possibilité d'une relation charnelle entre Jésus et Marie de Magdala, une papauté «impériale» trop puissante et pas assez modeste à son goût, le rôle évangélique et réconciliateur de l'Eglise,...
Deux réflexions m'ont profondément touchées dans cet ouvrage. D'une part, la révélation de son rêve d'enfance qui est de substituer aux mots inadaptés et inconvénients (sic) «pêché originel» les mots plus vrais et doux de «blessure héréditaire». D'autre part ces paroles terribles « Alors que Vous avez ce pouvoir de le faire cesser, comment comprendre que subsiste le Mal? La prière de Jésus ne culmine-t-elle pas dans : Délivrez-nous du Mal ? »
Sa tolérance, son ouverture à l'autre, son amour pour son prochain, sa foi ne sont pas synonymes d'acception du Mal mais de rébellion. Ne termine-t-il pas cet ouvrage par une prière «Merci, Père de m'aider à refuser, ce qui serait tricherie, de «croire » comme si j'étais indifférent à la perpétuation du Mal, et en ce monde, et dans l'au-delà du temps».
C'est en lisant des ouvrages comme celui-ci que l'on comprend qu'être croyant c'est être vivant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 octobre 2014
Voilà la vraie foi chrétienne correspondant à l 'époque actuelle.L'abbé Pierre a eu suffisamment d'expérience pour en parler contrairement à d'autres théoriciens et non praticiens. Livre que beaucoup de gens épris de vérité et de justice devraient lire((croyants et incroyants).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 26 juin 2013
Permet de connaitre ce que l'Abbé Pierre pensait sur la chrétienté, l'homosexualité, le mariage... Bien, mais malheureusement, pas assez approfondi... Je le recommande tout de même, se lit facilement ! En 1H à 2H, c'est lu !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 7 avril 2012
Tout est dit simplement, sans détour, merci à l'Abbé Pierre de nous avoir laissé ces petites méditations. Je l'ai lu d'une traite et je le lirai sûrement encore avec autant de plaisir que la première fois.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 août 2014
Très belle lecture qui nous apporte la sérénité et une belle philosophie de vie pour tout ceux qui doute. A lire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Vivre, à quoi ça sert ?
Vivre, à quoi ça sert ? de Soeur Emmanuelle (Poche - 30 mars 2005)
EUR 5,00

Dieu
Dieu de Marie DRUCKER (Poche - 17 janvier 2013)
EUR 7,30