Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par E-SHOP.since2003.
EUR 39,99 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 11,99

Diwan 2 [inclus 1 DVD] CD+DVD

5 étoiles sur 5 1 commentaire client

5 d'occasion à partir de EUR 3,12

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Rachid Taha


Détails sur le produit

  • CD (16 octobre 2006)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : CD+DVD
  • Label: Barclay
  • ASIN : B000ICMFGW
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 239.934 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Écoute-moi camarade
  2. Rani
  3. Agatha
  4. Kifache rah
  5. Joséphine
  6. Gana el hawa
  7. Ah mon amour
  8. Mataouel dellil
  9. Maydoum
  10. Ghanni li shwaya

Disque : 2

  1. Ma parabole d'honneur

Descriptions du produit

Description du produit

Edition limitée digisleeve : CD + DVD (un documentaire de 45’ sur la tournée 2006 de Rachid Taha en Algérie).
8 ans après l’album « Diwan », son premier hommage aux classiques du répertoire oriental, Rachid Taha poursuit son voyage, à la fois musical et initiatique, avec «Diwan 2 ». Comme sur le premier volume, Rachid y revisite quelques uns des grands noms de la chanson arabe comme Oum Kolsoum ou Dahmanne El Harachi (auteur-compositeur du tube « Ya Rayah », présent sur « Diwan »). Le versant pop de cette musique est aussi présent avec un titre de Mazouni, star de la variété franco-arabe dans les années 70, dont Rachid reprend « Ecoute-moi camarade », le premier single extrait de l’album.
« Diwan 2 » regroupe 11 chansons dont 9 reprises, parmi les plus grandes chansons issues du monde arabe. Avec ce « Diwan 2 », Rachid écrit une magnifique nouvelle page d’un blues hypnotique et fédérateur."

Critique

L’album précédent Tékitoi ? injectait un peu de contemporanéité dans le raï ancestral des cabarets algérois. Cela n’aura échappé à personne : Diwan 2 constitue, en explicite dans le titre, le deuxième service d’une exploration des racines de Taha, entamée huit ans auparavant (avec…Diwan).

Agrémenté d’une belle et digne photo, marquée au coin de l’atmosphère du film Indigènes, le disque offre une majorité de titres traditionnels en arabe (ainsi de « Ghanni Li Shwaya », pépite immortalisée par la Diva Oum Kalsoum, et interprétée ici avec le soutien de l’Ensemble de Cordes du Caire). On mentionne également un hommage appuyé, et double, à Dahmane El Harrachi, dont le « Ya Rahah », fleuron du répertoire de Taha depuis plusieurs années, est désormais devenu le chant de ralliement de la jeunesse arabophone.

L’Afrique est présente grâce au camerounais Francis Bébey  et une amusante chanson de geste conjugale (« Agatha »). Mais, paradoxalement, le titre le plus fort du programme reste sans nul doute un « Ecoute moi camarade »  emprunté au répertoire de Mohamed Mazouni, chantre de l’exil algérien des années 60. La triste histoire d’un homme amoureux (et le rappel en creux de la misère sexuelle affectant tout travailleur immigré) est mise en musique dans la répétitivité lancinante d’un folk song de haute volée.

Et les arrangements (chœurs de vierges en introduction, et trompette bouchée de série b tout du long) magnifient ce conte désolant pour grandes personnes. Suivront la fièvre de la danse (avec « Kifache Rah », ou la déclinaison de l’électricité de la musique urbaine chaâbi), et les sourires, et les danses. Et écouter « Joséphine », l’une des co-compositions du chanteur avec l’ami de toujours, le producteur Steve Hillage, c’est immédiatement cesser de s’interroger quant à la place dévolue au rock, et celle réservée à la musique ethnique.

Diwan 2, sans doute plus profond, et mélancolique, que la première livraison du genre, offre, en résumé saisissant, tous les voyages auxquels se prêtent volontiers Taha : les origines algériennes, son pays d’adoption, la culture pan-arabe et panafricaine, et l’énergie du binaire. Un album étincelant de modernité et d’archaïsme, une inspiration sans cesse nourrie, et sans cesse renouvelée.

- Copyright 2015 Music Story

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
jaime l art et le talent de rachid taha un poete et un extraordinaire musicien!!merci rachid chicago et moi TADORE!!!!!PROFESSEUR HELMER RODRIGUEZ CHICAGO ETAT UNIS
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x949d7fb4) étoiles sur 5 2 commentaires
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x94701900) étoiles sur 5 Poetry and music. 10 mars 2007
Par Jimmy.M - Publié sur Amazon.com
Format: CD
In contrast to the more in your face "Tekitoi", he has gone for traditional instruments like the gasba (flute) and guellal (percussion) to get the sound he was after.

The stand out track though is not one of the rediscovered classics, as good as they are, it is the anti-racist anthem "Agatha". With its catchy-as-hell chanted lyrics, a rolling bass and distinctively Arabic strings, this tune is one guaranteed to have you singing along irrespective of your level of French.

Assuming your French is as rusty as mine, you'll be pleased to see that the lyrics have been translated and recount a tale of doubted parentage told with a dark and drunken humour.

The album opens with "Ecoute-moi camarade", which Rachid Taha (and this sounds like a Freudian metaphor) apparently discovered while rifling his parents attic. As with "Agatha", there is more feminine treachery afoot as the poor lover tries to talk himself out of being in love with a woman he suspects is cheating on him.

Again we have a crashing chorus to carry the song along and no doubt both these tracks will do the business in France (why oh why can't we ever hear music like this on our most popular radio stations? Do they think we are all fools?)

Before you assume, Rachid Taha is exercising a misogynist tendency, the rest of the tracks deal with epic loves and the experiences of the many caught between cultures and on some tracks he covers off both as in "Gana el Hawa".

The album was recorded in London, Paris and Cairo and sees him back with studio whiz and legend in his own right Steve Hillage.

Rachid Taha is an artist at the top of his game with the people around him to get the job done.

Whether you are a lover of Khaled and fancy something a bit rougher or were blown away by this African soul rebel's last album and want to hear him explore the sounds of his native Algeria further, this is an essential album.
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x94707d14) étoiles sur 5 Spiral upward more than return 21 février 2008
Par John - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This is another thoroughly excellent album from one of the most interesting artists currently working anywhere in the world. Despite the title hearkening back to 1998's excellent Diwan, this album represents more of a spiral upward than a return. Only about half of the tracks represent the sort of rocked-up versions of classic Arab pop found on Diwan, although they -- especially Rani, Gana el Hawa, and an Oum Kalthoum song -- are excellent. The centerpieces of the album are really on opposite wings of that: First, the relatively straightforward versions of the 50s chanson Ecoute-moi Camarade and Senegalese pop song Agatha, both in French, dealing with political issues on a personal level. Then, the only two tracks written by Taha and Hillage, Josephine and Ah Mon Amour, both of which are trance-influenced tracks full of distorted loops and percussion that sit well next to similar tracks on his previous two studio albums. The result is a sort of wide-ranging retrospective of Taha's styles and interests, updated to now.

Interestingly, in contrast to Tekitoi, which leaned towards arena rock at times, there is an almost total absence of electric guitar on this record. Lots of acoustic guitar, though -- apart from the two original songs, the production is very warm and rootsy, much more so than the first Diwan.

If I were trying to introduce Taha to neophytes -- which I do all the time -- I would probably send them to Tekitoi or Made In Medina first. But someone starting with this album could fall in love with Taha's music as much as I did starting with Diwan and Medina.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?