EUR 17,30
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Dix petits commandements ... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Dix petits commandements de la vie du couple : Entrez dans l'ère du lien démocratique ! Broché – 11 octobre 2007


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,30
EUR 6,90 EUR 1,71

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Qui n'a jamais eu envie, une fois au moins, de tout envoyer valser, conjoint, enfants et hamster, par-dessus les moulins ? Belle-famille, éducation de la progéniture, intendance de la maison... les sujets de tension et de discorde pour alimenter ces joutes vespérales qui agré­mentent le dîner familial ne manquent pas.
Si près de la moitié des mariages explosent, en général après 5 et 8 ans de vie commune, c'est donc un couple sur deux qui poursuit l'aventure conjugale dans les grandes agglomérations. On peut aisément admettre que les autres formes d'union (concubinage, PACS...) suivent la même évolution et que «l'officialisation» du lien ne change rien à l'affaire.
Où faut-il alors situer la ligne de fracture qui sépare les 50 % qui «tiennent le coup» de ceux qui jettent l'éponge ?
Plus encore, notre capacité de tolérance au conflit n'est-elle qu'un sacerdoce ou engage-t-elle plus sûrement notre personnalité ? Sommes-nous encore heureux et comment le mesurer, tant il est vrai qu'au long cours la vie de couple donne plus souvent l'impression d'être subie que choisie ? La question centrale et vitale serait donc de savoir ce qui nous rattache encore à l'autre. Honnêtement.
Il est vrai que nous vivons maintenant dans cette société du «jetable» qui nous incite à tout acquérir, ou presque, sans réfléchir... et de nous en débarrasser aussi vite (de votre canapé à votre voiture, que vous pouvez vous faire livrer dans l'instant sans payer !). La société du «chez vous, ce soir, sans aucun versement». Mais il faut bien régler la note un jour.
Nous sommes passés de la société de l'inhibition, explorée au siècle dernier par Sigmund Freud, à celle de l'agir frénétique et de l'intolérance aux frustrations. Le plaisir tout de suite.
Dans notre vie affective également, de nouvelles pratiques voient le jour avec un succès foudroyant. Les «contacts» sur le Net deviennent peu à peu une de nos distractions favorites, ainsi 65 % des personnes «connectées» fréquentent les forums de discussion en ligne. Plus encore, quinze millions d'internautes surfent sur le site de rencontres Match.com.
Meetic, son équivalent français, se développe à une vitesse exponentielle. Un clic de souris et une galerie, presque sans fin, de prétendantes et de prétendants, est à portée de notre index. Il suffit de faire son marché après avoir listé les qualités requises du conjoint idéal... qui sera jeté aux orties au mieux quelques mois après la première rencontre. Et, bien souvent dès la première «consommation». Internet devient insidieusement le premier club de rencontre aux dépens des agences matrimoniales et même des plus récentes speed dating.
Mais à bien y regarder, l'aspiration de ces aventuriers du Net est toujours très proche de celle de nos grands-parents : la vie à deux.
Selon les époques, les couples ont été pris dans des dynamiques différentes, empreintes de valeurs familiales et socioculturelles. Nos grands-parents suivaient une logique volontiers «sacrificielle». Ainsi, l'union devait tenir à tout prix, pour les apparences, les convenances, les enfants..., et bien souvent, hélas, au détriment de l'un des deux conjoints qui se devait de s'effacer pour que le lien puisse tenir. Nous pouvons l'appeler la génération du lien «subi».
Puis est venu Mai 68, avec sa dynamique libérale et égalitaire. Près de quarante ans après, le couple est passé de ce lien sacrificiel «subi» au «jetable». Celui que l'on foule aux pieds, que l'on renie, à la moindre frustration, pour se séparer ou divorcer de son partenaire dès que les contraintes deviennent pesantes. Une sorte de rapport «adolescent», immature et intolérant, à l'autre, que l'on s'empresse d'ailleurs de reproduire immédiatement dans une nouvelle relation assez similaire. Pour, quelques mois plus tard, se retrouver le plus souvent dans une situation de frustration très voisine.
Nous proposons ici d'entrer dans l'ère d'une troisième génération de lien, qui serait voulu, élaboré et assumé : le lien «démocratique», qui sera le fil conducteur de ces pages.
D'une manière imagée, cette relation d'un nouveau type pourrait être comparée à un élastique. «L'un» et «l'autre» peuvent alors (et doivent !) prendre de la distance et de l'autonomie, mais pour mieux se rapprocher. Chacun assume alors délibérément le lien de sa relation de couple, en comprend le sens personnel et profond, tout en permettant à l'autre une forme de démocratie de vie. Chacun d'entre nous devra bien évidemment adapter ce concept à sa propre relation, se fixer ses propres limites, dans l'espace de liberté nécessaire à la dynamique harmonieuse de sa relation amoureuse.

Biographie de l'auteur

Jean-Claude Matysiak est médecin et psychiatre, chef de service à l'hôpital de Villeneuve Saint-Georges ; il a notamment publié, en collaboration avec Marc Valleur, Vous, vos enfants et la drogue (Calmann-Lévy), Sexe, passion et jeu vidéo (Flammarion), Les Pathologies de l'excès (Lattés), ainsi que plusieurs ouvrages scientifiques.


Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?