Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 9,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Narration Audible Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de la narration Audible pour ce livre Kindle.
En savoir plus

Docteur Sleep Format Kindle

4.1 étoiles sur 5 211 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 9,99

Longueur : 600 pages

Ponts de mai 2016 Promo Ponts de mai 2016


Descriptions du produit

Extrait

COFFRE-FORT

1

Le deuxième jour du mois de décembre d'une année où un planteur de cacahuètes de Géorgie était aux affaires à la Maison-Blanche, l'un des plus grands hôtels de villégiature du Colorado brûla de fond en comble. L'Overlook fut déclaré perte totale. Après enquête, le chef du service des incendies du comté de Jicarilla attribua la cause de l'incendie au mauvais fonctionnement d'une chaudière. L'hôtel était fermé pour l'hiver lorsque l'accident se produisit et seules quatre personnes étaient présentes sur les lieux. Trois d'entre elles en réchappèrent. John Torrance, le gardien de l'hôtel, trouva la mort en tentant vainement (et héroïquement) de faire tomber la pression de la vapeur qui avait atteint un niveau anormalement élevé dans la chaudière en raison d'une soupape de sécurité défectueuse.
Parmi les trois survivants, on comptait l'épouse du gardien et son jeune fils. Le troisième était le chef cuisinier de l'Overlook, Richard Hallorann. Ce dernier était revenu de Floride, où il faisait la saison d'hiver, pour voir comment se débrouillaient les Torrance car il avait eu «l'intuition fulgurante», comme il disait, que la famille était en difficulté. Les deux adultes survivants furent très grièvement blessés dans l'explosion. Seul l'enfant s'en sortit indemne.
Physiquement, du moins.

2

Wendy Torrance et son fils reçurent une indemnisation de la firme propriétaire de l'Overlook. Ce n'était pas une somme énorme, mais elle leur permit de vivre durant les trois ans d'incapacité de travail de Wendy pour ses blessures au dos. L'avocat qu'elle consulta lui assura que si elle était prête à l'épreuve de force, elle pourrait obtenir beaucoup plus car la firme était soucieuse d'éviter un procès. Mais Wendy était tout aussi désireuse de reléguer dans le passé cet hiver désastreux dans le Colorado. Elle répondit à l'avocat qu'elle s'en remettrait, ce qu'elle fit, même si ses douleurs dorsales se rappelèrent à elle jusqu'à la fin de ses jours. Côtes cassées et vertèbres brisées guérissent mais ne cessent jamais de crier.
Winifred Torrance et Daniel vécurent un temps dans le Sud-Central, avant de descendre vers Tampa en Floride. Dick Hallorann (l'homme aux intuitions fulgurantes) montait parfois de Key West pour les voir. Voir le petit Danny surtout. Un lien particulier les unissait.
Très tôt un matin du début du mois de mars 1981, Wendy appela Dick pour lui demander de venir. Danny l'avait réveillée en pleine nuit, lui apprit-elle, pour lui dire de ne pas entrer dans la salle de bains.
Après quoi, il avait totalement refusé de lui parler.

3

Une envie de faire pipi l'avait réveillé. Dehors le vent soufflait en rafales. Il faisait doux - en Floride, le climat est presque toujours doux - mais Danny n'aimait pas ce vent et il se disait qu'il ne l'aimerait jamais. Ça lui rappelait l'Overlook où la chaudière défectueuse était le moindre de tous les dangers.
Sa mère et lui habitaient un appartement exigu au deuxième étage d'un immeuble de rapport. Danny sortit de sa chambre, voisine de celle de sa mère, et longea le couloir. Le vent soufflait fort et les branches d'un palmier à l'agonie battaient bruyamment contre le flanc de l'immeuble. On aurait dit un squelette entrechoquant ses os. Le loquet de la porte de la salle de bains étant cassé, Danny et sa mère laissaient toujours la porte ouverte quand ni l'un ni l'autre n'utilisait la douche ou les toilettes. Cette nuit-là, Danny trouva la porte fermée. Pourtant sa mère n'était pas à l'intérieur. Depuis que l'Overlook l'avait blessée au visage, elle ronflait, un petit couitch-couitch qu'il percevait en provenance de sa chambre.
Bon, elle l'a fermée sans faire exprès, c'est tout.
Mais il n'était pas dupe, malgré son âge (lui aussi était un garçon aux intuitions et aux prémonitions fulgurantes) et, parfois, il faut en avoir le coeur net. Parfois, il faut aller voir. Il avait compris ça dans une chambre au premier étage de l'hôtel Overlook.
Danny tendit le bras - un bras qui lui parut trop long, trop élastique, trop désarticulé -, tourna la poignée et ouvrit la porte.
(...)

Revue de presse

« Trente ans après Shining, King reprend son best-seller là où il l avait laissé. Pari gagné : il retrouve son style dans un roman où il livre beaucoup de lui-même... Ses deux derniers romans avaient annoncé son retour en grâce. C est confirmé, il est bien en place tout là-haut. » --Les Inrockuptibles

King prouve encore une fois qu il est un conteur diabolique, capable de nous éblouir avec de la poudre de perlimpinpin comme de nous faire toucher la réalité la plus poisseuse. Surtout, il a réussi une prouesse digne d un magicien. --Télérama

« Un livre plus chaleureux que Shining mais les mots qui font peur s inscrivent toujours en lettres de sang sur les miroirs des salles de bain... Si Shining était un hurlement de désespoir jaillissant des ténèbres, Docteur Sleep est un roman passionnant sur un homme qui s est libéré de ses démons mais qui sait où les trouver quand il a besoin d eux. » --The Telegraph

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 2177 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 600 pages
  • Editeur : Albin Michel (30 octobre 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00FF4A4JS
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 211 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°10.755 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Fou des livres TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 6 novembre 2013
Format: Broché Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs ( De quoi s'agit-il? )
Cela faisait quelques temps que je n’avais pas lu du Stephen King hormis le très bon 23/11/63. Et là encore une fois, c’est du lourd, voire du très bon King. Certes, on est dans ce qu’il y a peut-être de plus conventionnel dans l’univers ce cet auteur. On y retrouve un de ses thèmes favoris : le combat entre le bien et le mal.
Enfin les personnages ressemblent parfois à d’autres personnages de roman déjà rencontrés dans l’univers de Stephen King.
Mais en dépit de ce petit défaut (si toutefois l’on peut dire qu’il s’agit vraiment de défauts), cette histoire une fois commencée est impossible à lâcher.
On reconnaît la griffe du maître ! Le style est très visuel, bien enlevé et l’on y retrouve toute sa maitrise à travers le suspens qu’il parvient à instiller savamment tout au long de l’histoire.
Une fois encore des personnages profonds, attachants quelques soit leur camp. Avec bien entendu une trame fantastique comme seule sait le faire cet auteur hors norme.
Seul petit bémol, la fin à mon goût pas assez fouillée. Mais cela reste un bouquin génial pour ma part.

Au final, si vous êtes fan de Stephen King, vous pouvez acheter les yeux fermés ce livre. Enfin si vous avez peur d’être pénalisé parce que vous n’avez pas lu Shining, cela ne doit pas vous arrêtez parce qu' il y a suffisamment d’informations pour vous y retrouver.
Remarque sur ce commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
désintégration de la cellule familiale à travers l’isolement, folie et alcoolisme, confrontation entre le bien et le mal et la violence qui en découle. Personne n'est fondamentalement bon ou mauvais. On a tous en nous une part de noirceur, des secrets de familles, et des fantômes enfermés dans un coin de notre tête.

Comme dans tous ses romans, Stephen King nous propose une radiographie de la société américaine, de l’Amérique la plus sombre, celle où il est possible de poster en simple colis des armes ou des médicaments puissants. Ecrit en anglais américain empreint d’expressions populaires, dans un style familier, parfois audacieux, " Quand il était sobre, c’était sobriété totale. Quand il picolait, il se cuitait à mort…"
Le talent de S.K. pour jouer avec nos nerfs s’est-il émoussé depuis "shining"?
Pas de terreur dans « Docteur Sleep », pas de chose effrayante inconnue que l’on pressent derrière la porte, celle-ci a été dévoilée avant que l’imagination n’ait eu à se manifester.

On est loin du roman d’horreur, avec cauchemars et répulsion, qui susciteraient le malaise.
Peu ou pas de frissons. Là, on est loin, très loin de l’atmosphère de « Shining ».

Stephen King se cantonne davantage au roman fantastique où les phénomènes paranormaux prédominent, télékinésie et principalement télépathie, avec un soupçon de vampirisme.
Jusqu’à un dénouement sans surprise.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Zombie_Addict TOP 1000 COMMENTATEURS le 2 novembre 2013
Format: Broché
Nous suivons les aventures de Danny, le petit garçon de "Shining" à l'âge de jeune adulte puis d'adulte.
Il possède le Don, cette capacité à voir les morts et à communiquer par télépathie avec d'autres vivants possédant les mêmes facultés.
Alcoolique, il erre sans but de ville en ville jusqu'à poser ses valises dans un hospice où il se sert de ses talents pour aider les pensionnaires à partir dignement.
Grâce au soutien de divers intervenants, son addiction à l'alcool étant du passé, il se concentre sur le cas d'une adolescente télépathe, Abra, pourchassée par une lugubre organisation cherchant à capturer sa "vapeur", l'essence même du Don.

Ce livre est donc particulièrement réussis puisque l'on peut suivre les aventures de Danny, écorché vif par l'existence qui trouve enfin un sens à sa vie solitaire dans un récit palpitant et riche en rebondissements.
Même si cet ouvrage n'est pas le meilleur du grand King, il demeure néanmoins très bien écrit.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Très différent de Shining, et j'aurais été déçue s'il en avait été autrement, ce livre est tout simplement extraordinairement humain !
Le plus grand démon que le Danny adulte rencontre est celui de l'alcool et celui là il ne l'a pas vu venir. Il s'est insinué dans son corps sans bruit et par traitrise, puis l'a attiré vers le fond du gouffre avec la ferme intention de l'y laisser pourrir.

Mais le petit Dan sommeille encore en lui et son ami de toujours, Dick hallorann veille dans un coin de son esprit et tous deux vont emmener Danny vers une vie meilleure et sans alcool.
Le combat sera difficile mais il devra le gagner car un autre combat l'attend, une lutte extrêmement dangereuse et maléfique... Une lutte qu'il se devra de gagner pour sauver une petite fille qui possède un don encore plus puissant que le sien !
L'ennemi est puissant aussi, l'ennemi est cruel et sans état d'âme, l'ennemi veut la petite Abra, quel que soit le prix à payer et ne laissera personne se mettre en travers de son chemin !
>
On est loin du huis clos de Shining, le Danny adulte offre et reçoit beaucoup, l'amitié confère ici un sens profond au mot.
Le "don", qu'il soit puissant ou non, peut dans ce livre se trouver dans le sens maléfique ou merveilleux.
Sa lutte continuelle pour ne pas retomber dans l'alcool va t-elle affaiblir Danny ?
Son don va t-il être assez puissant pour contrer ceux de la maléfique Rose et de sa tribu du "nœud vrai" ?
Pourra t-il se faire aider par la petite Abra sans mettre la vie de celle-ci en danger ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients