Don Byas


Don Byas : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 2670
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Né de parents musiciens, Don Byas commence par apprendre le violon, la clarinette, puis le saxophone alto. A la fin des années 20, il entre comme saxophoniste dans des petites formations et monte son propre groupe. Quand il part pour la Californie au début des années 30, il opte finalement pour le saxophone ténor. Il est engagé par Lionel Hampton et Buck Clayton dans un premier temps. Don Byas part ensuite pour New York avec l'orchestre qui accompagne la chanteuse Ethel Waters. Il passe par diverses formations phares de la grande période du swing avant de succéder à Lester Young dans ... Lire la suite

Né de parents musiciens, Don Byas commence par apprendre le violon, la clarinette, puis le saxophone alto. A la fin des années 20, il entre comme saxophoniste dans des petites formations et monte son propre groupe. Quand il part pour la Californie au début des années 30, il opte finalement pour le saxophone ténor. Il est engagé par Lionel Hampton et Buck Clayton dans un premier temps. Don Byas part ensuite pour New York avec l'orchestre qui accompagne la chanteuse Ethel Waters. Il passe par diverses formations phares de la grande période du swing avant de succéder à Lester Young dans l'orchestre de Count Basie pendant trois années à partir de 1941. Lorsque le be bop vit ses premières heures, Don Byas partage les scènes avec d'autres jeunes révoltés comme Max Roach, Dizzy Gillespie et Oscar Pettiford. Quand Coleman Hawkins ou Dizzy Gillespie dirigent les premières sessions enregistrées de cette nouvelle musique, il est invité à y participer. A partir de la seconde moitié des années 40, il va enregistrer abondamment pour différentes maisons de disques. Il part pour l'Europe en 1946 avec l'orchestre de Don Redman, qui organise une des premières tournées pour le jazz sur le Vieux Continent -en dehors des précédents orchestres de l'armée américaine. L'Europe devient sa nouvelle terre d'adoption, il se produit quelque temps à Paris et s'installe définitivement aux Pays-Bas. Ce qui ne l'empêche pas d'être rappelé aux Etats-Unis à plusieurs reprises par des leaders américains comme Duke Ellington, Quincy Jones ou Art Blakey.

photo : © Chenz / MephistoMusic Story Copyright 2014 Music Story

Né de parents musiciens, Don Byas commence par apprendre le violon, la clarinette, puis le saxophone alto. A la fin des années 20, il entre comme saxophoniste dans des petites formations et monte son propre groupe. Quand il part pour la Californie au début des années 30, il opte finalement pour le saxophone ténor. Il est engagé par Lionel Hampton et Buck Clayton dans un premier temps. Don Byas part ensuite pour New York avec l'orchestre qui accompagne la chanteuse Ethel Waters. Il passe par diverses formations phares de la grande période du swing avant de succéder à Lester Young dans l'orchestre de Count Basie pendant trois années à partir de 1941. Lorsque le be bop vit ses premières heures, Don Byas partage les scènes avec d'autres jeunes révoltés comme Max Roach, Dizzy Gillespie et Oscar Pettiford. Quand Coleman Hawkins ou Dizzy Gillespie dirigent les premières sessions enregistrées de cette nouvelle musique, il est invité à y participer. A partir de la seconde moitié des années 40, il va enregistrer abondamment pour différentes maisons de disques. Il part pour l'Europe en 1946 avec l'orchestre de Don Redman, qui organise une des premières tournées pour le jazz sur le Vieux Continent -en dehors des précédents orchestres de l'armée américaine. L'Europe devient sa nouvelle terre d'adoption, il se produit quelque temps à Paris et s'installe définitivement aux Pays-Bas. Ce qui ne l'empêche pas d'être rappelé aux Etats-Unis à plusieurs reprises par des leaders américains comme Duke Ellington, Quincy Jones ou Art Blakey.

photo : © Chenz / MephistoMusic Story Copyright 2014 Music Story

Né de parents musiciens, Don Byas commence par apprendre le violon, la clarinette, puis le saxophone alto. A la fin des années 20, il entre comme saxophoniste dans des petites formations et monte son propre groupe. Quand il part pour la Californie au début des années 30, il opte finalement pour le saxophone ténor. Il est engagé par Lionel Hampton et Buck Clayton dans un premier temps. Don Byas part ensuite pour New York avec l'orchestre qui accompagne la chanteuse Ethel Waters. Il passe par diverses formations phares de la grande période du swing avant de succéder à Lester Young dans l'orchestre de Count Basie pendant trois années à partir de 1941. Lorsque le be bop vit ses premières heures, Don Byas partage les scènes avec d'autres jeunes révoltés comme Max Roach, Dizzy Gillespie et Oscar Pettiford. Quand Coleman Hawkins ou Dizzy Gillespie dirigent les premières sessions enregistrées de cette nouvelle musique, il est invité à y participer. A partir de la seconde moitié des années 40, il va enregistrer abondamment pour différentes maisons de disques. Il part pour l'Europe en 1946 avec l'orchestre de Don Redman, qui organise une des premières tournées pour le jazz sur le Vieux Continent -en dehors des précédents orchestres de l'armée américaine. L'Europe devient sa nouvelle terre d'adoption, il se produit quelque temps à Paris et s'installe définitivement aux Pays-Bas. Ce qui ne l'empêche pas d'être rappelé aux Etats-Unis à plusieurs reprises par des leaders américains comme Duke Ellington, Quincy Jones ou Art Blakey.

photo : © Chenz / MephistoMusic Story Copyright 2014 Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page