undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Don Juan ou la vie de Byron : (*) (Les Cahiers Rouges) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Don Juan ou la vie de Byr... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Don Juan ou la vie de Byron Poche – 22 février 2006


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 12,60
EUR 12,60 EUR 6,31

Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Don Juan ou la vie de Byron + Ariel ou la vie de Shelley
Prix pour les deux : EUR 21,95

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

André Maurois a signé beaucoup de biographies d'écrivains, mais celle qu'il consacra à George Byron est sans doute la plus hantée tant le poète romantique anglais, avec son génie et son pied-bot, était plein d'amertume, fier, infernal. Pour les romantiques, écrit Maurois, la vie est une œuvre. " L'inverse est également vrai : Byron a fait de son œuvre un miroir, un tableau, nu drapeau, un tombeau. Mort à 36 ans à Missolonghi pour la liberté de la Grèce, le poète de Childe Harold a aussi laissé des lettres et des journaux d'une terrible liberté de mœurs et d'esprit. En affrontant sa vérité, Maurois atteint aux mystères de l'âme romantique. Son art du récit, précis et fiévreux, tire le héros des flammes pour le plonger dans un bain de lumière.



Détails sur le produit

  • Poche: 500 pages
  • Editeur : Grasset and Fasquelle (22 février 2006)
  • Collection : Les cahiers rouges
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246145643
  • ISBN-13: 978-2246145646
  • Dimensions du produit: 19 x 2,3 x 12 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 143.751 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nina le 16 juillet 2007
Format: Poche
André Maurois nous a montré encore une fois, à travers de ce livre, sa maîtrise parfaite de la biographie. Avec son style poétique, presque musical, cette oeuvre est l'une des meilleures biographies de Lord Byron.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stylo le 15 novembre 2014
Format: Poche
Maurois propose une biographie remarquable, très sobre, qui révèle la personnalité de Byron en la comprenant avec élégance. Byron apparaît dans toute son humanité, dont on comprend les liens avec sa création. Attention aux critiques en contresens des éternels Homais pédants, myopes et courroucés, qui ne pourront jamais accepter un tel être. Maurois a bien choisi son titre et la lecture du Don Juan de Byron s'impose avant ou après cette biographie. On comprend alors cet extraordinaire mélange (et peut-être synthèse) du 18è siècle lucide et volontiers sarcastique avec une personnalité aristocratique, violemment révoltée, impatiente de toute limite, grand modèle romantique à l'humour dévastateur. Evidemment Byron n'est pas nombriliste. Au contraire son absolue revendication d'être (et quel être!) serait un modèle existentiel, si accepter un tel rôle avait pu l'effleurer... Il faut rencontrer sa pensée flamboyante, mais malheureuse, et découvrir son goût de la vérité, de l'action (ce qui manque, par comparaison, à Musset ou Baudelaire). Ainsi l'on saisit mieux ses oeuvres où les plus belles envolées romantiques se mêlent à une drôlerie sure, clairvoyante, et au plus net bon sens. Ce qui suggère à son lecteur que le romantisme se conquiert. La jeunesse de son temps l'admira sans réserve, elle eut raison. Si l'on veut bien imaginer pour un instant que le mot morale ne fasse pas trop rire Byron, alors elle est bien de son côté, la vraie...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 20 juillet 2012
Format: Poche Achat vérifié
André Maurois m'a appris à mieux cerner les personnages, tels que Lyautey ou Voltaire sans doute parce qu'il avait su prendre du recul par rapport au héros. Byron (1788 - 1824) a manifestement ébloui Maurois qui écrit les étoiles dans les yeux, traquant la moindre parcelle de lumière noire, paraissant oublieux des redites, des lassantes répétitions d'attitudes à la force écoeurantes, qui en font oublier le personnage central. Le stupide 19° siècle pour reprendre la juste définition de Léon Daudet ou bien celui du Mensonge (René Girard) est bien incarné par Lord Byron, nombriliste en diable, intéressé que par sa seule personne, libertin de religion (puissante contrainte), ne dédaignant pas l'inceste (il aura un enfant de sa demie-soeur), bourreau des coeurs, traître au sentiment, usurpateur à la vue basse. Quel pitoyable portrait dégoulinant de médiocrité. Les méchants vers illustrant la biographie surprennent le lecteur de ce que l'auteur, André Maurois, les ait pu trouver sublimes !

Exemple :

"Oublions ces choses - je ne gémirai plus,
Je ne chercherai plus des rives orientales...
...
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?