Donald Byrd

Top albums (Voir les 120)


CD: €13.05  |  MP3: €7.99
CD: €7.96  |  MP3: €5.99
CD: €14.09  |  MP3: €7.74
CD: €11.00  |  MP3: €9.99
CD: €9.70  |  MP3: €8.99
CD: €19.95
CD: €14.09  |  MP3: €6.47
CD: €6.49  |  MP3: €10.99
CD: €5.99
Voir les 120 albums de Donald Byrd

Donald Byrd : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 3797
Titre Album  

Image de Donald Byrd
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Né à Detroit (Michigan) le 9 décembre 1932, Donald Byrd est influencé très jeune par son oncle qui est musicien professionnel. Il passe son adolescence à apprendre la théorie musicale parallèlement à des premières expériences de musicien de studio, notamment dans le groupe de Robert Barnes.

Au début des années 1950, il commence réellement sa carrière professionnelle sur la scène new-yorkaise aux côtés de Thelonious Monk et Jackie McLean, peu de temps avant d'être sollicité par Art Blakey pour remplacer Kenny Dorham dans les Jazz Messengers.Le courant hard bop entre dans une phase ... Lire la suite

Né à Detroit (Michigan) le 9 décembre 1932, Donald Byrd est influencé très jeune par son oncle qui est musicien professionnel. Il passe son adolescence à apprendre la théorie musicale parallèlement à des premières expériences de musicien de studio, notamment dans le groupe de Robert Barnes.

Au début des années 1950, il commence réellement sa carrière professionnelle sur la scène new-yorkaise aux côtés de Thelonious Monk et Jackie McLean, peu de temps avant d'être sollicité par Art Blakey pour remplacer Kenny Dorham dans les Jazz Messengers.Le courant hard bop entre dans une phase déterminante au moment où Donald Byrd collabore avec les groupes de Max Roach et Horace Silver avant de devenir l'un des trompettistes phares du jazz des années 1950 et 1960.

De John Coltrane à Lou Donaldson en passant par Sonny Rollins, Thelonious Monk et Lionel Hampton, Donald Byrd collabore avec tous les grands noms du jazz de cette époque en affirmant un style épuré toujours déterminé par la priorité au swing.Au début des années 1960, suite à de nombreuses séances enregistrées entrecoupées de tournées internationales, il passe quelque temps en Europe où il complète sa formation musicale théorique sous la tutelle de la compositrice Nadia Boulanger, à Paris, avant de de rentrer aux Etats-Unis pour enseigner à son tour. En 1963 sort A New Perspective qui introduit des accents de gospel dans sa musique et remporte un succès avec le morceau « Christ Redentor » amené à devenir un classique du sampling trente ans plus tard.

Principalement rattaché à l'université Howard, Donald Byrd est reconnu comme l'un des grands théoriciens en ethnomusicologie, spécialiste de la musique afro-américaine. Sa carrière d'enseignant l'éloignent de la scène au profit des jeunes musiciens qui vont puiser dans ses cours les bases fondamentales de la musique noire américaine. Dans les années 1970, il se tourne vers la fusion avec les Mizell Brothers (Larry et Fonce), produisant une musique de plus en plus influencée par le style fusion lancé par Miles Davis, puis le funk et la soul. Fancy Free (1969) suit cette voie avec l'introduction d'un piano électrique ;

Avec Black Byrd en collaboration avec le groupe funk The Blackbyrds en 1972, il rencontre un gros succès auprès du public, suivi par Street Lady en 1974 (dans lequel il se rapproche du style Blaxploitation de Curtis Mayfield et Isaac Hayes), puis Places and Spaces en 1975, qui lui rapporte le hit de discothèque « Changes (Makes You Wanna Hustle ». Byrd est alors fortement décrié par les puristes de jazz qui l'ont vu débuter dans les pas de Clifford Brown...Devenu une icône dans le monde du rap, Donald Byrd participe à l'album Jazzmatazz de Guru avant de se diriger vers une activité de pédagogue musical. Le décès de Donald Byrd, 80 ans, survenu le 4 février 2013 à Rover dans le Delaware est confirmé une semaine plus tard par les pompes funèbres. Quoiqu'il en soit, le son de Donald Byrd reste inscrit dans la mémoire du jazz comme l'une des marques indélébiles et incontournables du mouvement hard bop dont il fut l'un des trompettistes les plus caractéristiques. Copyright 2014 Music Story Music Story

Né à Detroit (Michigan) le 9 décembre 1932, Donald Byrd est influencé très jeune par son oncle qui est musicien professionnel. Il passe son adolescence à apprendre la théorie musicale parallèlement à des premières expériences de musicien de studio, notamment dans le groupe de Robert Barnes.

Au début des années 1950, il commence réellement sa carrière professionnelle sur la scène new-yorkaise aux côtés de Thelonious Monk et Jackie McLean, peu de temps avant d'être sollicité par Art Blakey pour remplacer Kenny Dorham dans les Jazz Messengers.Le courant hard bop entre dans une phase déterminante au moment où Donald Byrd collabore avec les groupes de Max Roach et Horace Silver avant de devenir l'un des trompettistes phares du jazz des années 1950 et 1960.

De John Coltrane à Lou Donaldson en passant par Sonny Rollins, Thelonious Monk et Lionel Hampton, Donald Byrd collabore avec tous les grands noms du jazz de cette époque en affirmant un style épuré toujours déterminé par la priorité au swing.Au début des années 1960, suite à de nombreuses séances enregistrées entrecoupées de tournées internationales, il passe quelque temps en Europe où il complète sa formation musicale théorique sous la tutelle de la compositrice Nadia Boulanger, à Paris, avant de de rentrer aux Etats-Unis pour enseigner à son tour. En 1963 sort A New Perspective qui introduit des accents de gospel dans sa musique et remporte un succès avec le morceau « Christ Redentor » amené à devenir un classique du sampling trente ans plus tard.

Principalement rattaché à l'université Howard, Donald Byrd est reconnu comme l'un des grands théoriciens en ethnomusicologie, spécialiste de la musique afro-américaine. Sa carrière d'enseignant l'éloignent de la scène au profit des jeunes musiciens qui vont puiser dans ses cours les bases fondamentales de la musique noire américaine. Dans les années 1970, il se tourne vers la fusion avec les Mizell Brothers (Larry et Fonce), produisant une musique de plus en plus influencée par le style fusion lancé par Miles Davis, puis le funk et la soul. Fancy Free (1969) suit cette voie avec l'introduction d'un piano électrique ;

Avec Black Byrd en collaboration avec le groupe funk The Blackbyrds en 1972, il rencontre un gros succès auprès du public, suivi par Street Lady en 1974 (dans lequel il se rapproche du style Blaxploitation de Curtis Mayfield et Isaac Hayes), puis Places and Spaces en 1975, qui lui rapporte le hit de discothèque « Changes (Makes You Wanna Hustle ». Byrd est alors fortement décrié par les puristes de jazz qui l'ont vu débuter dans les pas de Clifford Brown...Devenu une icône dans le monde du rap, Donald Byrd participe à l'album Jazzmatazz de Guru avant de se diriger vers une activité de pédagogue musical. Le décès de Donald Byrd, 80 ans, survenu le 4 février 2013 à Rover dans le Delaware est confirmé une semaine plus tard par les pompes funèbres. Quoiqu'il en soit, le son de Donald Byrd reste inscrit dans la mémoire du jazz comme l'une des marques indélébiles et incontournables du mouvement hard bop dont il fut l'un des trompettistes les plus caractéristiques. Copyright 2014 Music Story Music Story

Né à Detroit (Michigan) le 9 décembre 1932, Donald Byrd est influencé très jeune par son oncle qui est musicien professionnel. Il passe son adolescence à apprendre la théorie musicale parallèlement à des premières expériences de musicien de studio, notamment dans le groupe de Robert Barnes.

Au début des années 1950, il commence réellement sa carrière professionnelle sur la scène new-yorkaise aux côtés de Thelonious Monk et Jackie McLean, peu de temps avant d'être sollicité par Art Blakey pour remplacer Kenny Dorham dans les Jazz Messengers.Le courant hard bop entre dans une phase déterminante au moment où Donald Byrd collabore avec les groupes de Max Roach et Horace Silver avant de devenir l'un des trompettistes phares du jazz des années 1950 et 1960.

De John Coltrane à Lou Donaldson en passant par Sonny Rollins, Thelonious Monk et Lionel Hampton, Donald Byrd collabore avec tous les grands noms du jazz de cette époque en affirmant un style épuré toujours déterminé par la priorité au swing.Au début des années 1960, suite à de nombreuses séances enregistrées entrecoupées de tournées internationales, il passe quelque temps en Europe où il complète sa formation musicale théorique sous la tutelle de la compositrice Nadia Boulanger, à Paris, avant de de rentrer aux Etats-Unis pour enseigner à son tour. En 1963 sort A New Perspective qui introduit des accents de gospel dans sa musique et remporte un succès avec le morceau « Christ Redentor » amené à devenir un classique du sampling trente ans plus tard.

Principalement rattaché à l'université Howard, Donald Byrd est reconnu comme l'un des grands théoriciens en ethnomusicologie, spécialiste de la musique afro-américaine. Sa carrière d'enseignant l'éloignent de la scène au profit des jeunes musiciens qui vont puiser dans ses cours les bases fondamentales de la musique noire américaine. Dans les années 1970, il se tourne vers la fusion avec les Mizell Brothers (Larry et Fonce), produisant une musique de plus en plus influencée par le style fusion lancé par Miles Davis, puis le funk et la soul. Fancy Free (1969) suit cette voie avec l'introduction d'un piano électrique ;

Avec Black Byrd en collaboration avec le groupe funk The Blackbyrds en 1972, il rencontre un gros succès auprès du public, suivi par Street Lady en 1974 (dans lequel il se rapproche du style Blaxploitation de Curtis Mayfield et Isaac Hayes), puis Places and Spaces en 1975, qui lui rapporte le hit de discothèque « Changes (Makes You Wanna Hustle ». Byrd est alors fortement décrié par les puristes de jazz qui l'ont vu débuter dans les pas de Clifford Brown...Devenu une icône dans le monde du rap, Donald Byrd participe à l'album Jazzmatazz de Guru avant de se diriger vers une activité de pédagogue musical. Le décès de Donald Byrd, 80 ans, survenu le 4 février 2013 à Rover dans le Delaware est confirmé une semaine plus tard par les pompes funèbres. Quoiqu'il en soit, le son de Donald Byrd reste inscrit dans la mémoire du jazz comme l'une des marques indélébiles et incontournables du mouvement hard bop dont il fut l'un des trompettistes les plus caractéristiques. Copyright 2014 Music Story Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page