Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Don't Break The Oath (Reissue)
 
Agrandissez cette image
 

Don't Break The Oath (Reissue)

3 novembre 1997 | Format : MP3

EUR 9,90 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 7,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
1
5:10
2
6:19
3
4:54
4
4:59
5
7:31
6
3:08
7
4:03
8
1:31
9
5:18
10
4:30

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 11 novembre 1997
  • Date de sortie: 3 novembre 1997
  • Label: Roadrunner Records
  • Copyright: 1984, 1997 The All Blacks B.V.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 47:23
  • Genres:
  • ASIN: B0023UN1K6
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 65.864 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent VZT VOIX VINE on 21 août 2006
Format: CD
don't break the oath est l'album point de départ de la légende, bien plus que le déjà très bon mélissa, parceque ce disque est fondateur.

avec don't break the oath, mercyful fate donne une grande leçon de heavy metal et son chanteur king diamond, plante le décors pour les futures générations de black metalleux.

la musique du groupe n'est pas evil en elle-même car mercyful fate évolue musicalement dans un genre heavy d'excellente facture (de nombreux classiques figurent sur cet album)inventif et ingénieux, avec des touches prog' voire légèrement jazzy, bref du heavy intéressant et de haute volée.

là où le groupe frappe encore plus fort qu'avec sa seule et excellente musique, c'est avec le concept satanique développé par son chanteur, king diamond. celui-ci instaure des paroles ésotériques et aime développer des histoires qui foutent la trouille (plus encore sur ses albums solo) et là où on s'attend à une grosse voix des cavernes, nous sommes pris à rebrousse-poil par une voix qui évolue du castrat à la voix claire normale.

c'est particukier, mais sied bien à la musique originale de mercyful fate, il faut juste s'y faire un peu pour rentrer dans le monde musicale extraordinairement riche de ce groupe incontournable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stefan TOP 50 COMMENTATEURS on 2 mars 2012
Format: CD Achat vérifié
On ne présente plus les danois de Mercyful Fate aux spécialistes de la chose metal, pas plus qu'on ne doive leur expliquer les mérites du présent album, d'ailleurs. Pour eux, les spécialistes, il est entendu que ce heavy metal dérivatif d'Iron Maiden, de Judas Priest et de Black Sabbath est une référence et que Don't Break the Oath est une des deux plus belles pages de leur discographie.

Il faut dire que tout est là, musicalement, pour contenter le chevelu en mal de qualité métallique : tempi galopants, guitares à la tierce, compositions (un poil progressives) de qualité... Pas exactement une formule magique mais on s'en approche diablement et elle fonctionne ici à merveille.

Après, deux camps s'opposent et les raisons de ce schisme sont évidemment les « prouesses » vocales de Kim « King Diamond » Petersen... Pour ceux qui ne les auraient jamais entendues, elles évoquent consécutivement le registre médium d'un Rob Halford (Judas Priest), les feulements d'une vierge sacrificielle et les grognements d'un cochon qu'on conduit à l'abattage... Quand ce n'est pas tout à la fois ! L'effet est assurément théâtral et colle parfaitement à la musique du groupe, il faut cependant avouer que pareille démonstration aura inévitablement un effet répulsif sur ceux qui goûtent peu aux performances « hors norme ».

Classique (et indispensable à qui veut appréhender correctement l'histoire du heavy metal), Don't Break the Oath l'est, sans la moindre ombre d'un doute.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par "titelive2002" on 19 novembre 2002
Format: CD
Avec ce nouvel album,le groupe explore une gamme de possibilitées impréssionnantes.
Chaque morçeaux est un condensé de belles choses,des breaks mélodieux,des changements de rythmiques inattendus,l'alternance de graves et aigus,des tempos variés.
Un album à posséder absolument...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique