Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Don't Forget Who You Are
 
Agrandissez cette image
 

Don't Forget Who You Are

3 juin 2013 | Format : MP3

EUR 7,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 16,32 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

3 albums = 12 euros

3 albums = 12 euros
Achetez trois albums parmi notre sélection de près de 700 albums, et ne payez que 12 euros. Découvrez également toutes nos promotions en Téléchargement de musique.
Titre
Durée
Popularité  
1
3:24
2
3:21
3
2:56
4
3:15
5
2:15
6
2:59
7
2:32
8
2:50
9
2:31
10
2:45
11
3:41

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 31 mai 2013
  • Date de sortie: 31 mai 2013
  • Label: Columbia
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 32:29
  • Genres:
  • ASIN: B00CT1XRYO
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 3.897 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

3.9 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cymus TOP 50 COMMENTATEURS on 6 juin 2013
Format: CD
Voici deux ans déjà que le premier album de Miles Kane, Colour Of The Trap, révélait au grand jour le véritable talent du musicien britannique, resté jusque là, dans l’esprit de certains critiques, dans l’ombre de son comparse de The Last Shadow Puppets, Alex Turner (Arctic Monkeys).

Ce second album, Don’t Forget Who You Are, à la fois se place dans la continuité du précédent et marque une certaine évolution et une certaine distance avec ce que Miles Kane avait fait jusqu’à présent. On retrouve ainsi cette inspiration de la pop britannique des années 60 mélangée avec un rock bien contemporain, on retrouve également les guitares flamboyantes du musicien, plus sous forme de riffs d’ailleurs que de solos. En revanche, on retrouve moins les arrangements qui ornaient les chansons d’effets parfois un peu bruitistes. On remarque ici un éloignement assez marqué avec l’album unique des Rascals, Rascalize, où l'on pouvait relever des recherches sonores qui donnaient à certains passages une atmosphère un peu étrange.

Ici, les compositions sont plus resserrées, plus compactes, plus directes.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patrick on 23 octobre 2013
Format: CD
Difficile de trouver une critique négative ou du moins mitigée au sujet de Miles Kane. Certes, Miles a le look qui va bien, a bien assimilé le rock British 60s, XTC, The Jam et Paul Weller mais que retire-t-on vraiment de cet album ?

Une énergie brute propre à la jeunesse. C'est plutôt bienvenu. Une production, malheureusement peu subtile, qui joue d'ailleurs à fond sur le côté high energy, ce qui finit vite par lasser, impression d'autant plus renforcée par le placement tout en puissance de la voix de Kane.

Côté compositions, bon nombre d'entre elles nombre sont extrêmement bien troussées : "Taking Over", "Don't Forget Who You Are" ou "Better Than That", toutes des hits potentiels. D'autres sont faciles, voire vulgaires en raison de leur manque évident de finesse, "Tonight", "You're Gonna Get It", "Give Up". On en regretterait presque le format vinyle où, c'est certain, on aurait préféré la face A.

Seul moment d'accalmie dans le déluge de décibels que constitue l'album, la ballade "Fire In My Heart" où Miles Kane fait enfin preuve d'une retenue qu'on aurait aimé plus présente au fil de l'écoute de sorte à créer une réelle dynamique. Côté retenue justement, on évitera la mièvre "Out Of Control" qui lorgne (mal) du côté d'Oasis.

Tout ceci pourrait donner un album moyen mais révélateur de très bonnes choses à venir si ce n'était une ultime réserve sur les textes qui sont, à mon avis, le point faible de Miles Kane et qui gâchent malheureusement ses chansons les plus réussies mélodiquement (pour qui comprend l'anglais et/ou envisage encore une chanson dans sa globalité).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pokespagne on 22 octobre 2013
Format: CD Achat vérifié
J'aime et j'admire Miles Kane depuis si longtemps - les Rascals, Last Shadow Puppets - qu'il fallait bien qu'un jour, ma passion pour le (plus si) jeune guitariste - compositeur prodige de Liverpool marque un peu le pas. Syndrome du second album ? Il n'en est rien, puisque "Don't Forget Who You Are" n'a rien d'un second album, vu la déjà longue carrière de l'individu. Recherche de renouvellement mal venu ? Il est certain que le durcissement du ton (certains morceaux donnent lieu à des excès divers et varié, d'intensité - et c'est bien - comme de production - et ça l'est un peu moins...) augmente l'efficacité de l'album, mais dilue un peu le charme mi-rétro mi-puriste de Miles. Léger coup de barre du compositeur ? S'il y a moins de grandes chansons irrésistibles que sur les précédents efforts de notre petit maître, le niveau général des compositions reste nettement au-dessus de celui de la concurrence. Non, je crois que c'est juste qu'il manque à "Don't Forget Who You Are" ce petit supplément d'âme qui distinguait jusqu'alors Miles Kane du peloton, qui l'élevait même parfois au dessus de son plus illustre ami Alex Turner. Rien de grave néanmoins, et l'on sent bien en écoutant cet album que sur scène, la guitare magique de Miles va encore nous enchanter !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS on 12 juillet 2013
Format: CD
Je viens d'écouter le deuxième album de Miles Kane (j'avais acheté le premier, hélas!). Mon premier réflexe a été de me demander: qu'est-ce que l'ingénieur du son lui balance-t-il comme effet dans les retours en studio pour que le citoyen Kane puisse croire que sa voix ait un quelconque intérêt?

Ben, si c'est ça l'avenir du rock... sûr les Inrocks vont adorer!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique