Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,89

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Doolittle Son numérique, SACD Hybride, Edition limitée, Super Audio CD, Import


Prix : EUR 73,16 LIVRAISON GRATUITE Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock.
Vendu par Fulfillment Express et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
6 neufs à partir de EUR 19,24
boutique Noël
Offrez de la musique pour Noël !
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique Noël CD, Vinyles et DVD Musicaux.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Pixies

Discographie

Image de l'album de Pixies

Photos

Image de Pixies

Biographie

Pixies est formé à Boston (Massachusetts), en 1986, par Joey Santiago (guitare) et Frank Black alias Black Francis (né Charles Thompson IV, chant). Tous deux font la connaissance de Kim Deal (basse) et de David Lovering (batterie) grâce à une petite annonce demandant une combinaison inhabituelle d'influences musicales. Ils choisissent alors le nom de ... Plus de détails sur la Page Artiste Pixies

Visitez la Page Artiste Pixies
59 albums, 3 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Doolittle + Surfer Rosa - Come On Pilgrim + Trompe Le Monde
Prix pour les trois: EUR 101,66

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (13 mai 2008)
  • : Requires SACD-compatible hardware
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Son numérique, SACD Hybride, Edition limitée, Super Audio CD, Import
  • Label: Mobile Fidelity Koch
  • ASIN : B001641ZZS
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (22 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 87.748 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Debaser
2. Fame
3. Wave of Mutilation
4. J-Bleed
5. Here Comes Your Man
6. Dead
7. Monkey Gone To Heaven
8. Mr. Grieves
9. Crackity Jones
10. La La Love You
11. Number 13 Baby
12. There Goes My Gun
13. Hey
14. Silver
15. Gouge Away

Descriptions du produit

Critique

Troisième album des Pixies, Doolittle et ses 15 titres enfoncent le clou en 1989, prouvant que Franck Black et sa bande sont bien les précurseurs du grunge.

La chanson « Debaser » ouvre directement les hostilités avec un chaud / froid incroyable. Le chanteur hurle de toutes ses tripes tandis que le rythme oscille entre la disco et le groove. Le refrain, chantée par la bassiste Kim Deal, est d’un calme presque naïf et innocent, créant un paradoxe intéressant. « Tame » est enchaîné dans un son post-punk où transpire la rage et l’émotion à fleur de peur. Des respirations mixtes clôturent le morceau dopé à la tension nerveuse. « Wave of mutilation » marque une première pose avec une ballade très surf music et un chant à bout de souffle. Ambiance détendue au son d’une basse lourde et grasse. « I Bleed » et son duo à contre-temps clame un mal-être que l’on ne connaissait pas au groupe. Le récit d’une déprime, sublimé par son envolé final. « Here Comes Your Man » fait dans le classique avec une ballade faussement pop et gentiment joyeuse. « Dead » revient en douceur vers le punk rock. La guitare est acide, la batterie fait dans la simplicité et la voix est saturée. « Monkey Gone To Heaven » a un côté irréel et enfantin. La guitare aérienne de Joey Santiago prend son temps tandis que l’on croirait Franck reconvertit en conteur.

« Mr Grieves » est un rock optimiste qui accélère de plus en plus son rythme en passant par le gentil blues et le ska énergique sans cuivre. « Crakity Jones » est certainement la chanson la plus énergique et la plus punk de l’album, avec quelques mots mexicains s’insinuant de temps à autre. « La La Love You », chanté par le batteur David Lovering, est une déclaration d‘amour mielleuse à la sauce surf music. « No 13 Baby » retrouve les chemins du rock avec ici le chanteur Franck Black qui attaque les aiguës grinçants. « There Goes My Gun » joue dans le rock nostalgique et étrange que Tarantino aurait pu reprendre pour une de ses bandes originales de films. « Hey » est une chanson magnifique qui s’est prendre son temps et apostropher un public sur scène. C’est l’une des preuves que l’on peut mélodiquement tenir la route sans développer d’artifices techniques. « Silver », culte indien anachronique, est la seule chanson de l’album écrite par la bassiste Kim Deal. Enfin « Gouge Away » conclue l’album avec rage, tensions, explosions et voix écorchées.

Doolittle démontre avant tout l’étendue de la palette des Pixies, sans cesse entre dérision et sérieux, balade surf music décalée et punk énergique ou tendu. La seule unité de l’album, ce sont les changements de rythme récurrents au court des chansons. Le style est vif, efficace, simple et ne se noie jamais sous une production léchée. Dans le contexte du rock alternatif des années 90, Doolittle est devenu une voie à suivre pour tout ceux qui désiraient casser les dogmes des guitar heros. Un grand classique.

 

Samuel Degasne - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par sebdoolittle sur 16 mai 2004
Format: CD
Même quinze ans après, difficile de se remettre d'une telle décharge électrique. Album brillant, dense, amusant, bouillant, éclectique, énergique, sans temps mort ni perte de régime, à quelques lieues de la perfection absolue, de la juste mesure entre calme et fureur, rythme et mélodie, lumière et obscurité, joie de vivre et malaise, DOOLITTLE est un peu tout ça à la fois. Ce qui frappe surtout, c'est la manière dont Black Francis démontre avec cette insolence caractéristique sa facilité à écrire des mélodies implacables, terriblement efficaces. Ainsi, on verra un Black Francis hurler à la mort comme pour rameuter un troupeau d'éléphants (Debaser, Tame, les deux premiers titres du disques, irrésistibles), surfer sur une pop légère américaine(Wave of Mutilation, La La Love You), clamer des hymnes pop parfaits (Here comes your man, Monkey Gone to Heaven), tutoyer le ska, le reggae, le hip hop et la country (Mr Grieves, Hey, Silver) avant de clôturer le chef d'œuvre par un condensé merveilleux du talent du groupe (Gouge away, meilleur morceau de Doolittle ?). A chaque écoute, Doolittle est si constant dans le génie, que chaque morceau, tour à tour, est meilleur que le précédent.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Diego Tercero sur 7 mai 2003
Format: CD
De l'ensemble de commentaires présents ici, je crois que vous avez compris l'essentiel : les Pixies c'est spécial.
C'est un de ces groupes que l'on ne peut pas pas s'empêcher de mettre tout de suite en tête de liste de ses groupes préférés, je voulais avoir mon mot à dire là-dessus car je pense qu'on ne dira jamais assez combien ce groupe était génial et j'ai choisi de vous conseiller Doolitle en particulier car c'est sans aucun doute le plus abordable pour ceux qui ne connaissent pas encore les Pixies, mais aussi le plus travaillé au niveau de la production.
Comment expliquer simplement ce que l'on ressent quand on écoute Les Pixies ? On a cette étragne sensation que ça c'est vraiment du rock authentique et original, de la musique qui sort des tripes. Pas étonnant que ça a ait influencé autant de groupes par la suite (dont Kurt Cobain de Nirvana de son propre aveu : 'Smells Like Teen Spirit could have been a Pixies song').
Je ne sais même pas quel morceau vous conseiller en particulier tellement ils sont tous géniaux... allez, je vais dire 'Debaser' et ses paroles déjantées inspirées du film 'Un perro Analuz' de Luis Buñuel, oh et puis 'Tame' aussi... et bien sûr 'Gouge Away' et sa flippante intro de basse, un bijoux.
Un conseil, lorsque vous commencerez à vous lasser d'écouter Doolitle (après 10 ans d'écoute peut-être, moi je n'y suis pas encore arrivé), ruez vous sur le reste, et en particulier sur 'Surfer Rosa', qui est avec Doolitle, a mon avis, les deux disques qui détiennent les plus l'essence de ce groupe mythique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client sur 1 novembre 2001
Format: CD
Comment ne pas sombrer de bonheur devant un tel album qui réunit toutes les familles du rock et qui ira s'inscrire dans la légende du rock, que dis-je, de l'art, car nous sommes bien devant une oeuvre d'art !!! je ne peux que conseiller ce disque à toute la planète, rien qu'une écoute : "Hey", sombre, triste, hallucinante... les qualificatifs ne manquent pas, reste à savoir si cela est un rêve ou si c'est bien réel... rien de comparable, même pas les Beatles. Croyez moi, ces lutins de Boston on fait plus que de la musique sur cette album !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lespape TOP 500 COMMENTATEURS sur 5 février 2007
Format: CD
1988. Un album de maturité pour les lutins de Boston, moins burné que le précédent, mais produit de main de maître (Gil Norton) et tubesque en diable : Doolittle, un double concentré de singles en puissance, ultra plébiscité par les fans et la critique (Rolling Stone et Q entre autres), et encore considéré comme l'un des meilleurs albums rock de tous les temps, avec des chansons qui tiennent du génie comme "Hey !" ou "I bleed" (au riff de basse diabolique).

De quoi user la touche replay de la platine ! La consécration d'un groupe qui a réveillé le rock moribond des années 80.

A l'époque, pour couronner le tout, Doolittle a fait l'objet d'une tournée démente en Europe (« Sex And Death Tour »), et d'une autre aux States (« Fuck Or Fight Tour »).
NDA : le génial jeu vidéo Rock Band 2 est gratifié de tout l'album Doolittle en téléchargement, ce qui est purement jouissif pour tout fan qui se respecte.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Quenin Stephane sur 6 juillet 2004
Format: CD
Avec les Pixies,ça n'est jamais 2 fois la même chose.On le verifie aussi bien pour les 4 albums magistraux,qu'à l'interieur même de ces albums.
"DOOLITTLE",album majeur de l'histoire du rock,en est la plus cinglante demonstration.L'ecoute de titres comme "Tame","La la love you","Mr.Grieves" ou "Silver" font s'interroger sur le fait qu'il s'agit bien du même groupe.L'harmonie des 4 personalités pourtant fort dissemblables atteint ici son summum et l'excellence s'enchaine sans temps morts au travers de ces 15 titres passionnants qui présentent tout le spectre du génie de Black Francis.
De l'énergie brute (Tame) à la quiétude quasi planante (Silver) en passant par l'insolite et le théatral (Mr.Grieves), l'humour (La la love you), la pop enjouée (Here comes your man) ou décoiffante (Debaser, Wave of Mutilation), les sens sont toujours en éveil.
A la fin de l'écoute, après le puissant et envoutant "Gouge away", c'est l'extase. Chef d'oeuvre intemporel.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?