undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Dream Evil
 
Agrandissez cette image
 

Dream Evil

DIO
17 septembre 2007 | Format : MP3

EUR 7,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 10,10 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:08
30
2
4:26
30
3
5:47
30
4
7:14
30
5
5:12
30
6
3:48
30
7
4:46
30
8
3:54
30
9
4:44
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 3 mars 2008
  • Date de sortie: 17 septembre 2007
  • Label: Universal Music Division Mercury Records
  • Copyright: (C) 1987 PolyGram International B.V.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 43:59
  • Genres:
  • ASIN: B0025I856G
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 78.400 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par JimTK le 30 novembre 2003
Format: CD
Dream Evil est à mon goût le meilleur album de RJD.
Les riffs sont puissants et coupants, le chant est parfaitement posé et varié, les solos sont électriques et mélodiques (peut-être parfois un peu trop courts...).
Les thèmes sont magiques et explorent le monde de l'imaginaire fantastique avec habileté...
Du très solide ! Un classique à posséder impérativement dans toute CDthèque hard-rock !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Voodoo TOP 500 COMMENTATEURS le 10 mai 2014
Format: CD
Lorsque "Dream Evil" (le quatrième album de Dio) paraît en '87, c'est avec un line up qui a légèrement évolué. C'est Craig Goldy un nouveau guitariste, qui doit remplacer Vivian Campbell démissionnaire lors la tournée de l'album "Sacred Heart" et après le projet "Hear 'n Aid".
Goldy (ex Giuffria) était un proche de Ronnie James Dio qui avait produit des démos de son ancien groupe, Rough Cutt. Il apparaissait déjà sur le mini live "Intermission" (qui comportait la première composition du nouveau quintet), "Time To Burn". Goldy va apporter ses compositions sur ce nouvel album assez heavy et entamé de manière efficace, avec trois premiers morceaux qui montrent un groupe œuvrant dans un heavy metal bien malsain (ce que laisse entrevoir son artwork). D'abord avec "Night People" puis l'éponyme et rythmé "Dream Evil" et un "Sunset Superman" avec de bons effets en studio (et un solo aux sonorités proches d'un Rainbow). Des keyboards un peu kitsch s'incrustent (notamment sur les singles), dont un "All The Fools Sailed Away" (auquel il manque un p'tit quelque chose pour en faire un incontournable) et "I Could Have Been A Dreamer". Dans l'ensemble les autres morceaux (plutôt bons) sont dans un trip heavy metal pur, que ce soit "Naked In The Rain" le rapide "Overlove" ou "Faces In The Window" (qui frôle le tout bon), et "When A Woman Cries". Globalement bien heavy ce quatrième album conforte la place du groupe, mais n'égal pas la flamme des tout débuts. C'est peut être au travers de sa production que cet album pêche (avec des keyboards un peu kitsch). "Dream Evil" sans atteindre le génial, est un album honnête.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Voodoo TOP 500 COMMENTATEURS le 8 mai 2014
Format: CD Achat vérifié
Lorsque "Dream Evil" (le quatrième album de Dio) paraît en '87, c'est avec un line up qui a légèrement évolué. C'est Craig Goldy un nouveau guitariste, qui doit remplacer Vivian Campbell (démissionnaire lors la tournée de l'album "Sacred Heart") et après le projet "Hear 'n Aid".
Goldy (ex Giuffria) était un proche de Ronnie James Dio qui avait produit des démos de son ancien groupe, Rough Cutt. Il apparaissait déjà sur le mini live "Intermission" (qui comportait la première composition du nouveau quintet), "Time To Burn". Goldy va apporter ses compositions sur ce nouvel album assez heavy et entamé de manière efficace (avec trois bons premiers morceaux), qui montrent un groupe œuvrant dans un heavy metal bien malsain (ce que laisse entrevoir son artwork). D'abord avec "Night People" puis le rythmé et éponyme "Dream Evil" et un "Sunset Superman" avec de bons effets en studio (et un solo aux sonorités proches d'un Rainbow). Des keyboards un peu kitsch s'incrustent notamment sur les singles, dont un "All The Fools Sailed Away" mélodique (auquel il manque un p'tit quelque chose pour en faire un incontournable) et "I Could Have Been A Dreamer". Dans l'ensemble les autres morceaux (plutôt bons), sont dans un trip heavy metal pur que ce soit "Naked In The Rain" et le rapide "Overlove" ou "Faces In The Window" (qui frôle le tout bon), et "When A Woman Cries". Globalement bien heavy ce quatrième album conforte la place du groupe, mais n'égal pas la flamme des tout débuts. C'est peut être au travers de sa production que cet album pêche (avec des keyboards un peu kitsch). "Dream Evil" sans atteindre le génial, est un album honnête.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par di seglio hervé le 7 juin 2003
Format: CD
a mon avis un des meilleurs albums de hard rock de tous les temps tout y est solos monstrueux,voix magnifique,mélodies d'enfer. a posseder d'urgence
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique