3 d'occasion à partir de EUR 4,10

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,19

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Dream Police
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Dream Police Import


Voir les offres de ces vendeurs.
3 d'occasion à partir de EUR 4,10

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Cheap Trick

Discographie

Image de l'album de Cheap Trick

Photos

Image de Cheap Trick

Biographie

Robin Zander le blond chanteur et Rick Nielsen le guitariste à casquette et à bille de clown, sont issus de la communauté suédoise de Rockford dans l'Illinois. Après différents groupes locaux et un voyage initiatique en Europe, ils forment Cheap Trick avec Tom Petersson le brun bassiste et Bun E. Carlos qui est bien d'ascendance viking, son nom ... Plus de détails sur la Page Artiste Cheap Trick

Visitez la Page Artiste Cheap Trick
95 albums, 3 photos, discussions, et plus.

Détails sur le produit

  • CD (7 mars 2006)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B003O5MOCA
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 572.384 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Brutor VOIX VINE le 9 mai 2007
Format: CD
Comme à l'accoutumée, les remasterisations du groupe sont excellentes : son avec plus de dynamique et de présence, le livret est très bien fourni, et cerise sur le gâteau, des bonus live de très bonne facture.
"Dream Police" se situe dans la continuité de "Heaven Tonight" avec des morceaux variés alternant du Hard-Rock classique lorgnant sur les Yardbirds ou Aerosmith, ou plus basique avec des riffs bien lourds, aux ballades parfoit sirupeuses (Voices), en passant par des titres power-pop qui influenceront bon nombre de groupes punk-rock des 90's et les Smashing Pumkins.
Néanmoins, "Dream Police" se place un cran au dessus du précédent album ne serait-ce que par son interprétation et son homogénéité. Cheap-Trick, fort de l'énorme succès du live "At Budokan", laisse libre cours à son imagination, ce qui donne une série de titres débordants d'énergie et d'enthousiasme qui s'enchaînent et s'assemblent avec bonheur. Du moins jusqu'à Voices, morceau faible et trop sirupeux à mon goût, cassant l'ambiance survoltée, mais qui possède tout de même certains fans.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par prince saphir TOP 500 COMMENTATEURS le 9 juillet 2009
Format: CD
Original comme titre, non ? Certains parlent aussi de rock-bubblegum... Là, c'est aller un peu loin, quoique... Cet album (comme d'autres), je l'ai acheté pour sa pochette, enfin pas seulement, le groupe m'intéressait aussi... J'aime beaucoup les pochettes de Cheap Trick d'ailleurs, mais celle-ci est particulièrement géniale, et la musique aussi, aucun doute de ce côté-là !
Un groupe typiquement américain, très enjoué avec un côté légèrement farfelu, déjanté mais pas trop, juste pour mettre un grain de folie et pas mal d'humour aussi dans des compositions qui restent classiques et surtout très accrocheuses.
La chanson-titre donne le ton, et ça sera comme ça du début à la fin, mis à part un slow ici et là, et mis à part le long titre de neuf minutes très lourd et assez lent, "Gonna Raise Hell", plutôt atypique pour le combo.
Cheap Trick a vu, comme beaucoup d'autres, sa discographie ressortir en édition "paper sleeve", c'est dans ce format que j'ai ce disque, et c'est encore plus excitant de l'écouter ainsi.
Entre Boston ou Foreigner (rock vaguement hard, production clinquante et léchée, harmonies vocales) et les formations pop britanniques et énergiques des années 60, Kinks/Move/Beatles.
Un groupe qui revitalisa le rock américain mais dont l'aura et les ventes d'albums devaient décliner peu à peu, victime d'une nouvelle vague heavy metal plus violente au début des années 80, avant un certain retour en grâce et surtout une renaissance créative (non sans recapitaliser le glorieux passé) dans les années 90 et 2000.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par VIRY 02 le 24 septembre 2012
Format: CD
CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST NOVEMBRE 1979 N° 136 Page 86
5° Album 1979 33T Réf : CBS EPC 83522
Cheap Trick est un drôle de petit groupe qui sera sans doute bientôt star. Drôle de groupe, car jusqu'à présent l'on avait quelques difficultés à se prononcer sur son compte, des albums studio excellents et prometteurs, des concerts un peu trop exhibitionnistes pour être efficace, un live qui montrait un groupe définitivement entre deux chaises, celle de la romance FM et celle du hard (d'ailleurs bancale celle-ci). Mais Cheap Trick était surtout un groupe qui possédait une image, un style, et pas de personnalité musicale. En fait, il était installé à mi-chemin entre les Beatles et le heavy metal, et se contentait jusqu'à présent d'aller tour à tour d'un côté puis de l'autre. « Dream Police » donne enfin une vraie personnalité à Cheap Trick car c'est un disque où le groupe parvient dans chaque morceau à effectuer la synthèse de ses deux tendances. D'où un disque rempli de refrains aguichants qui feront sans doute leur petit chemin en radio avec en même temps des riffs carnassiers, des chansons finalement très pop balancées sur des rythmiques bien hard.. En fait, je crois que Cheap trick va être l'Electric Light Orchestra du hard rock, c'est-à-dire le groupe qui va replacer la grande leçon mélodique des Beatles dans un contexte où il est aussi pour une fois, question d'énergie.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?