Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Dream Theater
 
Agrandissez cette image
 

Dream Theater

23 septembre 2013 | Format : MP3

EUR 10,39 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 13,25 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:42
30
2
6:17
30
3
4:53
30
4
6:01
30
5
7:40
30
6
6:52
30
7
6:34
30
8
4:45
30
9
22:15

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 16 septembre 2013
  • Date de sortie: 16 septembre 2013
  • Label: Roadrunner Records
  • Copyright: 2013 Roadrunner Records, Inc.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:07:59
  • Genres:
  • ASIN: B00F2KK1UC
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (57 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 7.827 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Blaster of Muppets TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 12 octobre 2013
Format: CD
Dream Theater, l'un des piliers du metal progressif, m'a vraiment fait rêver. Il y a une époque où j'attendais chaque nouvelle sortie du groupe avec impatience et fébrilité. Un nouveau Dream Theater, c'était vraiment quelque chose, un événement... Et puis, au fil du temps, ce sentiment d'excitation s'est amenuisé. Non pas que leurs disques soient forcément devenus mauvais (même si il y en a deux ou trois que je n'ai que très moyennement appréciés), mais disons que la magie a fini par disparaître. Vous savez, c'est un peu comme certaines séries TV qui durent trop longtemps (qui a dit Dexter ?) : les premières saisons sont inspirées, surprenantes, il y a le plaisir de la découverte... Et puis, au bout de quelques années, les bourdes scénaristiques ou invraisemblances sont de plus en plus fréquentes, un personnage que l'on aimait bien quitte l'aventure, l'ensemble tourne un peu en rond, on est de moins en moins surpris et on finit par se lasser, même si une certaine forme de qualité subsiste. Black Clouds and Silver Linings m'avait un peu redonné la foi, A Dramatic Turn Of Events afffirmait un retour à davantage de mélodie qui n'était pas déplaisant sans provoquer chez moi un vrai coup de coeur. Arrive aujourd'hui le douzième opus (simplement intitulé Dream Theater) des New-Yorkais. Et il est bon.

Bon, c'est certain... extraordinaire, ça l'est moins.
Bon, parce que les musiciens de Dream Theater sont toujours aussi époustouflants, ça ne surprendra personne.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Julo sur 19 octobre 2013
Format: CD
"Bien" dans le sens où ça reste quand-même du DT, donc qualité de production exemplaire, performance technique des musiciens irréprochable et compositions somme toute au-dessus de la moyenne (même si c'est là que le bas blesse de mon point de vue).

"Mais pas top"... pour du DT j'entends ! Faites découvrir le groupe à quelqu'un susceptible d'aimer le rock prog et il accrochera, c'est certain.
Mais quand on est fan de longue date et qu'on connait tous leurs albums par coeur, force est de constater que ce "Dream Theater" est loin d'être le plus inspiré. Premier album éponyme, on s'attend à LA claque ! Après la première écoute, c'est LA désillusion ! Et c'est une surprise car jamais je n'avais été déçu par un album de DT jusqu'à présent. Donc je relance immédiatement la lecture du disque, hélas non pas par envie, mais pour me rassurer, me disant que je suis passé complètement à côté... Je dois en être à une dizaine d'écoutes à présent et je cherche ce qui pourrait me faire changer d'avis mais je n'ai pas (encore ?) trouvé. Alors c'est loin d'être mauvais, très loin même. Mais flûte, j'attends plus de DT !

Nos 5 fantastiques étaient-ils trop harassés après leur énorme tournée de promotion de Mike Mangini pour ADTOE ? Et quelques side projects encombrants pour certains (album solo pour LaBrie, G3 pour Petrucci, Rudess avec toujours quelque chose sur le feu lol) ? Toujours est-il que c'est vraiment l'impression décevante que me laisse ce dernier opus : un manque d'inspiration et une frustrante sensation de linéarité.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Walterjovi TOP 1000 COMMENTATEURS sur 2 octobre 2013
Format: CD
Qu'y a-t-il de nouveau chez Dream Theater? Quasiment un quart de siècle de carrière discographique et voici un douzième album studio éponyme, peut-être censé représenter ce qu'est absolument le groupe musicalement. Peu importe d'ailleurs car il y a tant de groupes qui ont un disque éponyme, pourquoi DT? Puis il ne faut pas se leurrer : après tant d'années, la créativité d'un groupe n'est plus aussi efficace et ce "Dream Theater" n'est que la suite logique des disques sorti depuis 2005 par Petrucci & co. Reprenant de nombreux aspects musicaux déjà couverts par des titres anciens, on se retrouve avec un disque classique et parfois prévisible ("The Enemy Inside", "Along For The Ride", "The Looking Glass" ou bien "The Bigger Picture" à un certain degré) mais pas désagréable pour autant. Dream Theater fait la musique que l'on connait et attend de lui, ni plus ni moins. On peut noter qu'il s'agit de l'un des albums du groupe où l'étalage technique est est moins présent malgré quelques parties évidemment folles. L'album compte deux instrumentaux (une première) et un unique titre épique d'une vingtaine de minutes dont le final d'une rare beauté est certainement la belle réussite du disque. Morceau à tiroirs, "Illumination Theory" est un étalage de style, un digest de DT malgré un break central à l'introduction ratée. L'album représente une fusion de tous les styles abordés depuis "Octavarium" à travers des chansons somme toute simples parfois pour un groupe si alambiqué.Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique