Drogues Store et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Très bon Voir les détails
Prix : EUR 10,82

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 7,07
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Drogues Store sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Drogues Store : Dictionnaire rock, historique et politique des drogues [Broché]

Arnaud Aubron
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
Prix : EUR 20,20 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mercredi 3 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 13,99  
Broché EUR 20,20  
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 7,07
Vendez Drogues Store : Dictionnaire rock, historique et politique des drogues contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 7,07, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

8 mars 2012 NON FICTION
Qui sait que la noix de muscade est un hallucinogène puissant ? Que les services secrets américains ont trempé dans le deal d héroïne pour financer leur guerre secrète au Vietnam ? Que Steve Jobs fut un grand amateur de pétards et d acide ? Que l État français a vendu de l opium dans ses colonies pendant des décennies ? Que certains Indiens se shootent à la morsure de serpent ? Cannabis, alcool, cocaïne, caféine, tranquillisants... les drogues font partie de notre quotidien, qu il s agisse de nous divertir, de nous abrutir ou de nous guérir. Pourtant, notre connaissance en la matière est proche du néant. La drogue reste un tabou et le silence qui entoure sa consommation encourage clichés et préjugés. Qu est-ce qu une drogue ? Qu est-ce qui différencie une drogue illicite d une drogue licite ? Pourquoi se drogue-t-on ? Autant de questions auxquelles s attaque sans angélisme ni catastrophisme ce dictionnaire à la fois drôle et érudit, mêlant petites et grandes histoires.

De A comme Abstinence à Z comme Zoo, en passant par Boeing d'Air Cocaïne, Guerres de l opium, Salles de shoot ou Poppers ou, plus surprenant, Urine, Cucaracha, Herbe du pendu, Mitterrand, Deux feuilles, Café, Pécho... ce dictionnaire rock historique et politique dresse un tableau complet de la planète drogues, aussi bien sous son aspect historique, que scientifique, politique ou philosophique.

Après 40 ans d une guerre mondiale à la drogue qui n a empêché ni l envol de la consommation ni la prospérité des mafias, des questions se posent au plus haut niveau. Faut-il considérer les consommateurs de drogues illicites comme des délinquants ? Les enfermer ? Ou les traiter comme des malades que la société doit protéger d eux-mêmes ?

Partout dans le monde, le débat fait rage, dépassant les clivages politiques traditionnels.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Drogues Store : Dictionnaire rock, historique et politique des drogues + Petite encyclopédie du cannabis + Les Paradis artificiels
Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Extrait

ABSTINENCE

«Toutes choses égales, ceux qui savent manger sont comparativement de dix ans plus jeunes que ceux à qui cette science est étrangère. Les peintres et les sculpteurs sont bien pénétrés de cette vérité, car jamais ils ne représentent ceux qui font abstinence par choix ou par devoir, comme les avares et les anachorètes, sans leur donner la pâleur de la maladie, la maigreur de la misère et les rides de la décrépitude.» Ce jugement du célèbre gastronome français Brillat-Savarin, dans sa Physiologie du goût (1825), résume aujourd'hui encore assez fidèlement le regard que porte la société sur l'abstinence. Et ce, qu'il s'agisse de nourriture, de sexe ou de substances psychotropes.
Contrairement à ce que pensent la plupart des consommateurs de drogues (qu'elles soient légales ou non), il existe en effet sur terre quelques humains ne connaissant jamais d'états de conscience modifiée. Une catégorie extrêmement minoritaire, les seuls buveurs d'alcool suffisant à faire lourdement pencher la balance, sans même parler des consommateurs de café, de cannabis ou d'antidépresseurs. Quoi qu'il en soit, pour un amateur moyen d'ivresses plus ou moins occasionnelles, l'idée que l'on puisse ne jamais connaître cette sensation est une forme d'aberration. A tel point que les abstinents, notamment pour l'alcool, se retrouvent régulièrement obligés de justifier longuement et péniblement leur refus de se «joindre à la fête» («Tu peux quand même bien en boire un petit ! Ça fait pas de mal...»). À l'arrivée, c'est l'étiquette de rabat-joie assurée, à moins de présenter un certificat médical. Subissant la pression du groupe, certains vont jusqu'à faire semblant de boire pour ne pas avoir à s'expliquer. Dans nos sociétés, abstinents et consommateurs de drogues illicites sont ainsi paradoxalement l'objet d'une même méfiance de la part de ceux qui se considèrent comme «normaux» (comprendre «buveurs d'alcool»). Dans d'autres milieux, il peut parfois être délicat de refuser de tirer sur un joint ou de prendre un rail sans passer pour un has been.
D'un point de vue thérapeutique, l'abstinence fut longtemps l'unique objectif des alcoologues et des intervenants en toxicomanie. Et une condition préalable à toute prise en charge médicale. Une stratégie qui s'avéra fort peu payante : les taux de rémission dans les centres de sevrage étaient extrêmement faibles dans les années 1970 et 1980 et les toxicomanes hésitaient à s'adresser à de telles structures tant qu'ils ne se sentaient pas «prêts à arrêter». Avec pour conséquence une mise à l'écart complète du système de soins. L'apparition de l'épidémie de sida chez les toxicomanes injecteurs a largement contribué à modifier cette approche. Face à l'urgence sanitaire, les pouvoirs publics finirent par accepter, dans les années 1990, de mettre en place des mesures de réduction des risques liés à la toxicomanie. Une véritable révolution copernicienne puisque, pour la première fois, la société acceptait de se pencher sur le cas de ceux qui n'avaient pas abjuré leur «déviance». Traitements de substitution, échanges de seringues ou encore centres dits de bas seuils, où sont accueillis les toxicomanes les plus désinsérés, constituaient autant d'exceptions à la sacro-sainte règle d'abstinence. Avec des résultats spectaculaires en matière de diminution des overdoses et de contamination au VIH ou aux hépatites.

(...)

Revue de presse

Qu'ont en commun la rose des bois, le chocolat, la bave de (certains) crapaud(s) et la noix de muscade ? Toutes ces matières possèdent des propriétés psychoactives plus ou moins puissantes - antidépressive, hallucinogène, aphrodisiaque... Et figurent dans Drogues Store, dictionnaire rock, historique et politique des drogues...
De George Washington en fumeur d'herbe à la passion légendaire du jeune Steve Jobs pour les buvards de LSD, en passant par l'addiction au sexe, ou l'interdiction du tabac au Bhoutan, c'est un panorama impressionniste que dessine Arnaud Aubron au fil des mots-clés. (Stéphanie Estournet - Libération du 29 mars 2012)

Détails sur le produit

  • Broché: 512 pages
  • Editeur : DON QUICHOTTE (8 mars 2012)
  • Collection : NON FICTION
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2359490664
  • ISBN-13: 978-2359490664
  • Dimensions du produit: 20,4 x 14 x 2,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 193.330 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

5 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A picorer 19 avril 2012
Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 50 COMMENTATEURS
Format:Broché
40 années d'une guerre sans merci contre la drogue, pour arriver au constat qu'à l'image de la prohibition contre l'alcool du début du siècle passé aux Etats Unis, on en est exactement au même point qu'initialement, 40 années à détruire des cultures ancestrales, a piétiner les règles les plus élémentaires de la liberté individuelle, mais aussi 40 années de coups tordus, de narco-trafic "légal", de discours lénifiants et/ou inaudible, voila une partie de ce que raconte ce petit dico ludique et documenté, pour peu que l'on prenne la peine de mettre bout a bout toutes ses entrées.'

Pas mal d'histoire, un peu de culture (dans tous les sens du terme), de la politique évidemment et un catalogue relativement complet des substances stupéfiantes a la portée de qui veut bien se donner la peine de chercher, voila de quoi passer quelques heures a planer utilement.

On regrettera cependant que, sans doute pour ne pas tomber sous le coup d une "présentation sous un jour favorable", les effets des différents produits répertoriés ne soient pas décris plus en détail, mais loin de nous l'idée d imaginer que l'auteur puisse conseiller au consommateur de se faire son idée par lui même :)'

Pourquoi un dictionnaire "rock" ? La, franchement, le concept nous échappe un peu car, a part une discrète allusion au Grateful Dead, on ne trouve pas grand chose sur le sujet. Pour une étude plus approfondie des liens entre drogues et musique on se reportera utilement au bien plus complet
... Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?