Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Drums And Wires [Import]

XTC CD
4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste XTC

Discographie

Image de l'album de XTC

Photos

Image de XTC
Visitez la Page Artiste XTC
102 albums, 9 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (1 juillet 1980)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Virgin Records UK
  • ASIN : B000007657
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Vinyl Bound
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 119.367 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Making plans for nigel
2. Helicopter
3. Life begins at the hop
4. When you're near me I have difficulty
5. Ten feet tall
6. Roads girdle the glose
7. Reel by reel
8. Millions
9. That is the way
10. Outside world
11. Scissor man
12. Complicated game

Descriptions du produit

Amazon.fr

Après deux premiers albums au son dominé par l'orgue acide de Barry Andrews, le départ de ce dernier (remplacé par le guitariste Dave Gregory) apporte à XTC une formation stable et un son plus accessible, sans faire disparaître son goût pour les dissonances et les rythmes fracturés. La muse excentrique d'Andy Partridge, chanteur hoquetant, guitariste spasmodique et principal compositeur, est équilibrée par l'inspiration plus classiquement pop de Colin Moulding, bassiste et second chanteur, qui peut passer pour le McCartney du groupe. C'est d'ailleurs lui qui signe l'impeccable "Making Plans For Nigel", attaque contre les parents abusifs s'en même s'en rendre compte et tube français inattendu en 1979. L'entraînant "Helicopter", "Scissor Man", comptine fantaisiste, ou l'attachant "Ten Feet Tall", avec un peu de chance, auraient pu connaître le même sort. Quoi qu'il en soit, Drums And Wires est un parfait exemple de la new wave anglaise la plus futée et originale. --Thierry Chatain

Critique

Si les deux premiers albums d’XTC étaient moins des oeuvres indispensables que des balises destinées à signaler l’existence du groupe (et si possible de la façon la plus voyante possible), Drums and wires marquait très nettement le passage à un niveau supérieur. Le départ du claviériste Barry Andrews et de ses sonorités acides, son remplacement par le guitariste et arrangeur Dave Gregory, l’essoufflement de l’ouragan punk et de ses règles coercitives (morceaux courts, mélodies limitées, technique inexistante et amateurisme obligatoire), l’arrivée de la new wave et d’une plus grande liberté musicale, sont sans doute autant d’éléments qui peuvent expliquer ce virage artistique ; mais l’essentiel est ailleurs.

En effet, la grande affaire de Drums and wires est un homme ; et cet homme – surprise ! - n’est pas Andy Partridge ; pour la première et la seule fois de l’histoire d’XTC, c’est ici le bassiste Colin Moulding qui est le véritable élément moteur du groupe. Ce n’est certes pas la première fois que ses chansons sont intégrées au répertoire d’XTC : dès le premier album, Andy Partridge avait accepté de laisser sa place de songwriter / chanteur / leader à d’autres membres du groupe, le temps de quelques chansons. La différence est que cette fois, Moulding a su profiter de cette ouverture pour caser une poignée de compositions dont l’évidence mélodique fait systématiquement mouche.

Trois d’entre elles vont d’ailleurs devenir des classiques instantanés : « Ten feet tall » et ses arpèges de guitare délicats ; « Life begins at the hop », sa rythmique irrésistible et son refrain lumineux ; et bien sûr « Making plans for Nigel », le tube à la simplicité imparable, qui reste, aujourd’hui encore, le seul morceau d’XTC à avoir véritablement touché le grand public. Au-delà de ce tiercé gagnant, l’album comprend deux autres titres signés Moulding, et qui valent également le détour : « Day in day out », à la mélodie saupoudrée inflexions dissonantes ; et « That is the way », plus basique, mais relevé par une trompette taquine.

A côté de la clarté de Moulding, Partridge et ses compositions alambiquées font plutôt pâle figure. D’une façon générale, le leader d’XTC poursuit ici le cheminement musical qui a été le sien depuis le premier album : des mélodies fracturées, des rythmiques épileptiques aux fortes influences ska, un chant s’apparentant souvent à un glapissement inquiet... Résultat : le pouvoir d’attraction des compositions de Partridge reste encore limité, même si l’on sent bien, sur cet album, qu’il suffirait finalement de peu de choses pour que le chanteur s’engage sur le chemin pop vers lequel le pousse son bassiste (un morceau comme « Helicopter » en est la preuve flagrante).

Très bientôt, Partridge fera bien mieux que de suivre ce chemin : il prendra quelques kilomètres d’avance sur tous ses concurrents. Pour l’heure, cependant, il semble regarder Moulding le doubler en riant. C’est probablement cette course-poursuite musicale, cette émulation positive, qui sera à l’origine de la teneur des disques suivants. Rien que pour cela, Drums and wires peut être considéré comme le premier album important d’XTC.



Thibaut Losson - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.8 étoiles sur 5
4.8 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LE CHEF D OEUVRE OUBLIE 20 décembre 2007
Format:CD
XTC EST VRAIMENT UN GROUPE DE GENIE. CET ALBUM EN PLUS DU HIT MAKING PLANS FOR NIGEL ET LES MOINS CONNUS MAIS TOUS AUSSI BONS LIFE BEGINS AT THE HOP ET TEN FEET AT ALL CONTIENT 2 AUTRES CHEFS D'OEUVRES, LE RIGOLO MAIS NON MOINS GENIAL HELICOPTER ET SURTOUT COMPLICATED GAME QUI RENVOIE THE CURE ET TOUTE LA COLD WAVE DANS LES CORDES.

L UN DES PLUS GRANDS GROUPES DU SIECLE.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Petrus Comestor TOP 100 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:CD
DRUMS AND WIRES a pour lui d'être déjà plein d'excellents titres tels que "Making plans for Nigel" (Colin Moulding), "Ten feet tall" (idem), "Roads girdle the globe" (Andy Partridge), "Reel by reel" (idem), "Scissor man" (idem), "Life begins at the hop" (Colin Moulding)...
Le groupe construit peu à peu son style, se détachant du post punk mâtiné de beat de WHITE MUSIC qui rassemble XTC et les premiers albums d'ULTRAVOX (HAHAHA!)de 1977 et 1978.
Le claviériste Barry Andrews est parti, et c'est un super guitariste, multi-instrumentiste (mellotron, piano...comme Andy), et arrangeur qui le remplace: Dave Gregory, qui ne quittera XTC qu'avant APPLE VENUS PART ONE (il y intervient en guest). Deux guitaristes, cela change totalement la couleur, le corps de la musique. Plus charpenté et tournant résolument le dos à la new wave, DRUMS AND WIRES porte en germes l'efficace et excellent BLACK SEA (sans doute, avec ENGLISH SETTLEMENT, les deux meilleurs albums de la première phase d'XTC).
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Extasy 25 avril 2014
Format:CD|Achat vérifié
Meilleur album de XTC , une claque dans ces années 80 .......... Parfait pour se réveiller ou faire sa gymnastique
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Pop éthérée et délicieuse 2 avril 2014
Format:CD
Que l'on ne s'y méprenne pas : XTC fut un groupe énorme. Enorme car avant tout talentueux et intègre, refusant de céder aux sirènes tentaculaires du show biz. De plus, il était doté de deux compositeurs hors pair : Andy PARTRIDGE et Colin MOULDING dont le talent et l'inspiration prolifique firent les beaux jours de de cette formation de SWINDON, Angleterre.

Elle est apparue à la faveur de la vague PUNK de 1977 et s'en démarqua assez rapidement grâce à une pop ciselée et artisanale du meilleur effet. Cependant, dans l'esprit, elle est demeurée fidèle aux préceptes de ce mouvement, ayant choisi scrupuleusement de mener à bien sa carrière comme elle l'entendait et non pas au gré des opportunités mercantiles. A ce sujet, un bras de fer homérique les opposa à leur maison de disques, VIRGIN en raison d'une divergence artistique prononcée et assumée par le gang. Rien que pour ça, XTC mérite un respect immodéré.

Comble de malchance, le groupe dut interrompre précocement la scène alors que de l'avis même de ceux qui eurent la chance d'assister à leurs concerts, il était excellent et percutant. En effet, Andy PARTRIDGE fut victime d'une crise de démence sur la scène du palace à Paris en Mars 1982, le concert venant juste de débuter. D'autres groupes eurent sans doute lâché l'affaire, mais pas eux. Ils eurent à leur actif nombre de "galettes" serties de pépites délicieuses dont on se goinfrerait jusqu'à l'indigestion fatale tant le curseur de la qualité côtoie les sommets de la courbe.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?