Acheter d'occasion
D'occasion - Très bon Voir les détails
Prix : EUR 6,99

ou
 
   
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Du bon usage de la piraterie : Culture libre, sciences ouvertes [Broché]

Florent Latrive , Lawrence Lessig
4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche EUR 7,70  
Broché --  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez nos meilleures ventes Livres .

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

" C'est un mouvement sorti de nulle part qui vise à modifier l'esprit du public. Et ce mouvement soutient que la culture et la connaissance peuvent être appropriées et qu'en conséquence la culture et la connaissance doivent être protégées de la même façon que nous protégeons n'importe quelle propriété. Ces dernières années, cette version erronée était inoffensive. Avec l'émergence des nouvelles technologies, il est devenu indispensable de la combattre. Car ces technologies, si elles permettent un bouillonnement créatif, peuvent être utilisées pour contrôler la culture et la connaissance d'une façon qu'aucune société libre n'a jamais tolérée. " (Préface de Lawrence Lessig)
Dans cet essai très documenté, Florent Latrive met à jour les enjeux de la bataille en cours autour de la propriété intellectuelle. Qu'il s'agisse de musiques ou d'images en ligne, de circulation des savoirs ou de brevets sur les médicaments, il plaide pour une ouverture raisonnée et contre le tout juridique. Au lieu de criminaliser tous les " pirates " sans distinction, établissons un régime équilibré de l'immatériel. Où créateurs et public ne seront
plus soumis aux diktats des intermédiaires et producteurs.

Biographie de l'auteur

Florent Latrive, 32 ans, est journaliste à Libération. Coéditeur de Libres enfants du savoir numérique avec Olivier Blondeau (Éclat, 2000), il a aussi publié Pirates et flics du net (Le Seuil, 2000) avec David Dufresne.

Détails sur le produit

  • Broché: 170 pages
  • Editeur : Exils Editeur (28 octobre 2004)
  • Collection : Essais
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 291296959X
  • ISBN-13: 978-2912969590
  • Dimensions du produit: 19,8 x 14 x 1,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 891.987 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Première phrase
C'est un geste courant, banal : glisser une cassette vierge dans un magnétophone et presser sur la touche enregistrement pour capter sur la bande FM un tube à la mode. Lire la première page
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.7 étoiles sur 5
4.7 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin des arguments qui font mouche ! 26 février 2005
Format:Broché
Depuis quelques mois, les médias font état du combat des louables majors contre les méchants pirates. Nous conviendrons que la sémantique du mot pirate ne joue pas en la faveur des personnes poursuivies. Ne faudrait-il pas alors utiliser une autre dénomination, celle qui permettrait d'entrevoir qu'il n'y a point de mafia ni de subversifs mais au contraire de simples utilisateurs qui tentent d'accéder à notre patrimoine culturel ?
Florent Latrive balaie implacablement tous les rouages et arguments fallacieux qui visent à faire croire que l'échange des connaissances tue la création.
Sans pour autant justifier le pillage passif, Latrive nous ouvre des nouveaux horizons, des idées neuves et des méthodes pour concevoir un renouveau de ce que l'on appelle la Créativité.
Avec l'audace et l'inventivité, la fin d'une certaine hypocrisie, les créateurs n'en seraient que moins lésés.
A débattre ...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un essai clair, net et carré ! 30 mai 2008
Par Cyberugo VOIX VINE
Format:Poche
Ce petit ouvrage présente de façon détaillée les tenants et les aboutissants de ce qui est aujourd'hui qualifié de "piratage". Il nous montre ainsi que ce phénomène n'a rien de neuf (des exemples du XVIIIème siècle sont donnés) et qu'à l'époque déjà on essayait de l'étouffer.
Un petit apport de droit est fait afin de définir le cadre légal actuel en vigueur dans le monde et ses différentes variantes.
On trouvera ensuite un argumentaire des utilisations faites par les entreprises de ce cadre et les limites de celui-ci. Ceci conduit en parallèle à une argumentation de l'auteur en faveur d'une mise à disposition de la connaissance et de la culture à toutes les populations sans limitation mais dans un cadre protégeant utilisateurs comme créateurs afin de stimuler la découverte tout en préservant les intérêts de chacun.
Un essai clair, net et carré !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 beau travail 22 décembre 2007
Par V. Sacha
Format:Broché
On y compend mieux les rouages et surtout les espérances de la piraterie, et nous nous éloignons du cliché du pirate : "informatique = terroriste".
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?