Du contrat social (Classiques t. 4644) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 3,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Du contrat social Poche – 31 décembre 2011


Voir les 53 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 33,12
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 24,90 EUR 22,23
Poche, 31 décembre 2011
EUR 3,90
EUR 3,65 EUR 3,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 3,75

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Du contrat social + Méditations métaphysiques 1, 2 et 3
Prix pour les deux : EUR 10,10

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

Qu'est-ce que le citoyen attend ou devrait attendre de l'État en échange de l'obéissance à ses lois ? Le propos de Jean-Jacques Rousseau dans son Contrat social, publié en 1762, est de déduire la forme constitutionnelle de l'État légitime, la République. L'ouvrage expose à la fois les grands principes de cette République et les raisons qui en font une réalité historique condamnée à disparaître. À l'heure où il écrit, Rousseau, tourné vers le modèle des cités antiques, est convaincu que la liberté politique appartient à une époque révolue depuis longtemps. Les récentes innovations parlementaires anglaises ne font que confirmer à ses yeux le nécessaire déclin républicain : dans les sociétés libérales modernes, les intérêts de l'individu privé l'emportent en effet sur la vertu citoyenne.

Texte politique d'une grande rigueur, l'ouvrage Du Contrat social doit davantage se lire comme la critique anticipée des démocraties contemporaines que comme un manifeste militant pour une quelconque cause révolutionnaire. --Emilio Balturi --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Présentation de l'éditeur

Paru en 1762, le Contrat social, en affirmant le principe de souveraineté du peuple, a constitué un tournant décisif pour la modernité et s'est imposé comme un des textes majeurs de la philosophie politique. Il a aussi acquis le statut de monument, plus célèbre que connu, plus révéré - ou honni - qu'interrogé. Retrouver, dans les formules fameuses et les pages d'anthologie, le mouvement de la réflexion et les questions vives qui nourrissent une œuvre beaucoup plus problématique qu'affirmative, c'est découvrir une pensée qui se tient au plus près des préoccupations d'aujourd'hui : comment intégrer les intérêts de tous dans la détermination de l'intérêt commun ? Comment lutter contre la pente de tout gouvernement à déposséder les citoyens de la souveraineté ? Comment former en chacun ce sentiment d'obligation sans lequel le lien social se défait ?


Détails sur le produit

  • Poche: 255 pages
  • Editeur : Editions Flammarion (31 décembre 2011)
  • Collection : GF
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2081275236
  • ISBN-13: 978-2081275232
  • Dimensions du produit: 11,1 x 1,5 x 18,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (21 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 742 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ortiz sur 4 octobre 2012
Format: Poche
En plus d'être un personnage assez fascinant, un écrivain talentueux, cet énigmatique Jean Jacques est certainement un maître de la philosophie politique.
Marginalisé, moqué dans son temps, l'histoire lui a donnée raison et la postérité a conservée une idée phare, fil conducteur de sa pensée: l'état de nature. Un état heureux pour l'homme, dans ses premiers temps, dans lequel l'homme vit une sorte d'utopie; mais un état qui est devenu invivable lorsque les hommes ont commencé à former les premières sociétés (je recommande la lecture du Discours sur l'inégalité avant cet ouvrage, pour comprendre ce qu'est l'état de nature). Pour sortir de cet état chaotique, les hommes ont aliéné leur liberté en échange de sécurité en passant un "contrat", par lequel ils se sont rendus les valets de quelques puissants, les esclaves de ceux qui auraient du être leurs égaux. Ce "contrat" stipulait que la multitude affamée devait être soumise à un petit nombre de riches et de puissants: autrement dit, ce contrat est la cause de l'inégalité qui ronge nos sociétés.

"L'homme est né libre, et partout il est dans les fers".

Il n'est pas question de retourner à l'état de nature, car l'homme, depuis qu'il est entré en contact avec son semblable, a perdu pour de bon son "heureuse ignorance" dans laquelle il vivait la forme d'existence la plus paisible qui soit, que ne cesse de regretter Rousseau tout en reconnaissant qu'il est impossible pour l'humanité d'y retourner.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cramélas sur 17 avril 2012
Format: Poche
Jean Guéhenno avait déjà remarqué en son temps combien la République a toujours été pusillanime pour s'assumer pleinement et s'enseigner elle-même, et que le Jean-Jacques Rousseau officiel enseigné au lycée est un Rousseau pleurnichard, un Rousseau-Caliméro qui ne fait que se lamenter des injustices de la société. Ne parlons pas du mythe du bon sauvage qui n'est en fait... Qu'un mythe. "Du Contrat Social" balaye les poncifs sur Rousseau. C'est un Rousseau déterminé, droit dans ses bottes, qui écrit là un des textes les plus fondamentaux de la politique. Par le contrat social, l'individu échange sa liberté naturelle contre la liberté conventionnelle (passage de l'état naturel à l'état civil ; exit donc le "bon sauvage" !). Un Rousseau qui n'hésite d'ailleurs pas à se déclarer partisan de la peine de mort pour les ennemis du peuple dans certains cas. Certes, Rousseau n'a pas pu faire de la Corse son laboratoire de la démocratie comme il l'espérait avec une certaine naïveté. Il n'en demeure pas moins que "Du Contrat Social" reste un texte de référence qu'il faut lire et relire en regardant où nous en sommes dans notre République.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Christophe FAURIE VOIX VINE sur 31 mars 2009
Format: Poche
Voici un livre pour temps de crise où l''on s'interroge sur ses certitudes et sur l''avenir.
Il explique la raison des règles que nous suivons aujourd'hui, inconsciemment. Par exemple, qu''être libre c''est ne pouvoir être opprimé par aucun autre homme, et que pour cela il faut suivre des « lois » impersonnelles, inspirées de la « volonté générale ». S''il veut rester libre l''homme doit donc sauvegarder l''édifice qui permet sa liberté. Pour cela, il ne doit plus obéir à son intérêt particulier, mais utiliser sa raison, qui lui montre le sens de l'intérêt social. Fondamentale pour cette liberté est l''égalité (qui n''est pas égalitarisme) qui garantit qu'aucun déséquilibre de force ne risque de menacer la liberté de tel ou tel.
Non seulement ce que dit Rousseau du gouvernement, du législateur, de la propriété' est un moyen, redoutable, de juger la France moderne, mais il invite à s''interroger sur les conséquences qu''auront les idées que nous suivons actuellement, selon lesquelles l''intérêt individuel est le moteur de l''économie (Adam Smith), et l''inégalité la récompense du mérite économique. Et à se demander comment ces principes, incompatibles avec ceux qui ont fondé notre constitution, ont pu venir l''influencer.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Roux-Deuwel Julien sur 10 février 2009
Format: Poche
L'on doit bien cette lecture à notre démocratie qui par ses aspects reflète nombre des développements qui sont présentés ici; par contre il faut s'accrocher un peu : la brièveté de l'ouvrage cache une réflexion très dense.
L'édition GF est riche en notes très nécessaires à la compréhension du non-spécialiste.
A lire et comprendre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par LingMa sur 24 octobre 2013
Format: Broché Achat vérifié
livre scolaire demandé par les enseignants. Grand classique, cette édition permet entre autre de le situer dans son contexte. Efficace.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?