Duran Duran


Duran Duran : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 537
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Duran Duran

Dernier Tweet

duranduran

Enjoying @duranduran's UNSTAGED from home?? Available for download on iTunes US and UK! http://t.co/ZutbmPl9gN http://t.co/NVDkcHsxYK


Biographie

Formé à Birmingham en 1981, le groupe pop Duran Duran, emblème du courant néo romantique, se réunit à l'initiative du bassiste John Taylor (né le 20/06/1960 à Birmingham) et du claviériste Nick Rhodes (né le 08/06/1962 à Moseley), amis d'enfance, qui recrutent le batteur Roger Taylor (né le 26/04/1960 à Castle Bromwich), le chanteur Simon LeBon (né le 27/10/1958 à Watford), puis le guitariste Andy Taylor (né le 16/02/1961 à Tynemouth).

Alliant leurs influences et leurs origines musicales respectives, allant de Chic, Genesis, Sex Pistols, David Bowie ou Roxy Music, Duran Duran se voue à ... Lire la suite

Formé à Birmingham en 1981, le groupe pop Duran Duran, emblème du courant néo romantique, se réunit à l'initiative du bassiste John Taylor (né le 20/06/1960 à Birmingham) et du claviériste Nick Rhodes (né le 08/06/1962 à Moseley), amis d'enfance, qui recrutent le batteur Roger Taylor (né le 26/04/1960 à Castle Bromwich), le chanteur Simon LeBon (né le 27/10/1958 à Watford), puis le guitariste Andy Taylor (né le 16/02/1961 à Tynemouth).

Alliant leurs influences et leurs origines musicales respectives, allant de Chic, Genesis, Sex Pistols, David Bowie ou Roxy Music, Duran Duran se voue à produire de la « disco blanche européenne ». Le premier album Duran Duran (1981) réunit les simples « Planet Earth », « Careless Memories » et le tube « Girls on Film » qui occasionne un vidéo clip, procédé encore marginal à cette époque.

Diffusé sur MTV, le vidéo clip de « Hungry Like the Wolf » contribue à booster les ventes de l'album Rio (1982) et à accroître considérablement la popularité du groupe aux Etats-Unis. Issu du premier album, le simple « Is There Something I Should Know? » se classe n°1 au Royaume-Uni et n°4 au Etats-Unis en 1983.

Duran Duran enchaîne alors les tubes avec « The Reflex », « Union of the Snake » et « New Moon on Monday », tirés du troisième album Seven and the Ragged Tiger (1983) ne rimant pas pour autant avec qualité. La chanson « A View to a Kill », coécrite avec John Barry et figurant sur la bande originale du James Bond Dangereusement vôtre (1985), marque le remaniement de Duran Duran et la fin du phénomène de mode. Des projets parallèles sont alors menés par certains membres tandis que Roger Taylor et Andy Taylor quittent le groupe.

L'enregistrement du disque Notorious (1986) est ainsi bouclé avec le guitariste Warren Cuccurullo et le batteur Steve Ferrone. Mais Big Thing (1988) et Liberty (1990) confirment que le groupe décline considérablement. Pourtant The Wedding Album (1993), également appelé Duran Duran comme le premier, fait réapparaître le groupe dans les classements des charts grâce au titre « Ordinary World », et il se voit honoré d'une étoile sur le Hollywood Boulevard Walk of Fame.

Piètre album de reprises, Thank You (1995) revisite « Perfect Day » de Lou Reed, « Watching the detectives » d'Elvis Costello ou « Crystal Ship » de The Doors. Réduit à un trio après le départ de John Taylor, Duran Duran réalise Medazzaland (1997) qui ne sort qu'aux Etats-Unis.

Après Pop Trash (2000), Duran Duran retrouve sa configuration des débuts pour une tournée marquant leur vingt-cinquième anniversaire, en 2003. Cette reformation engendre un nouveau contrat avec Epic qui sort Astronaut (2004) et le simple « Sunrise ».

En 2007 et sans Andy Taylor, Duran Duran se produit au stade Wembley de Londres pour un concert organisé en hommage à la princesse Diana, puis pour le Live Earth, et sort Red Carpet Massacre (2007).

Trente ans après ses débuts, le groupe revenu à sa formation initiale est toujours actif et reste à la mode en employant le producteur Mark Ronson sur son treizième album All You Need Is Now paru en mars 2011 (juin pour la France). Groupe ouvert à l'air du temps, Duran Duran s'offre ici les services de la diva néo-soul Kelis (« The Man Who Stole a Leopard »), Ana Matronic, de Scissor Sisters ( « Safe (In The Heat of the Moment) ») et d'Owen Pallett d'Arcade Fire. Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Formé à Birmingham en 1981, le groupe pop Duran Duran, emblème du courant néo romantique, se réunit à l'initiative du bassiste John Taylor (né le 20/06/1960 à Birmingham) et du claviériste Nick Rhodes (né le 08/06/1962 à Moseley), amis d'enfance, qui recrutent le batteur Roger Taylor (né le 26/04/1960 à Castle Bromwich), le chanteur Simon LeBon (né le 27/10/1958 à Watford), puis le guitariste Andy Taylor (né le 16/02/1961 à Tynemouth).

Alliant leurs influences et leurs origines musicales respectives, allant de Chic, Genesis, Sex Pistols, David Bowie ou Roxy Music, Duran Duran se voue à produire de la « disco blanche européenne ». Le premier album Duran Duran (1981) réunit les simples « Planet Earth », « Careless Memories » et le tube « Girls on Film » qui occasionne un vidéo clip, procédé encore marginal à cette époque.

Diffusé sur MTV, le vidéo clip de « Hungry Like the Wolf » contribue à booster les ventes de l'album Rio (1982) et à accroître considérablement la popularité du groupe aux Etats-Unis. Issu du premier album, le simple « Is There Something I Should Know? » se classe n°1 au Royaume-Uni et n°4 au Etats-Unis en 1983.

Duran Duran enchaîne alors les tubes avec « The Reflex », « Union of the Snake » et « New Moon on Monday », tirés du troisième album Seven and the Ragged Tiger (1983) ne rimant pas pour autant avec qualité. La chanson « A View to a Kill », coécrite avec John Barry et figurant sur la bande originale du James Bond Dangereusement vôtre (1985), marque le remaniement de Duran Duran et la fin du phénomène de mode. Des projets parallèles sont alors menés par certains membres tandis que Roger Taylor et Andy Taylor quittent le groupe.

L'enregistrement du disque Notorious (1986) est ainsi bouclé avec le guitariste Warren Cuccurullo et le batteur Steve Ferrone. Mais Big Thing (1988) et Liberty (1990) confirment que le groupe décline considérablement. Pourtant The Wedding Album (1993), également appelé Duran Duran comme le premier, fait réapparaître le groupe dans les classements des charts grâce au titre « Ordinary World », et il se voit honoré d'une étoile sur le Hollywood Boulevard Walk of Fame.

Piètre album de reprises, Thank You (1995) revisite « Perfect Day » de Lou Reed, « Watching the detectives » d'Elvis Costello ou « Crystal Ship » de The Doors. Réduit à un trio après le départ de John Taylor, Duran Duran réalise Medazzaland (1997) qui ne sort qu'aux Etats-Unis.

Après Pop Trash (2000), Duran Duran retrouve sa configuration des débuts pour une tournée marquant leur vingt-cinquième anniversaire, en 2003. Cette reformation engendre un nouveau contrat avec Epic qui sort Astronaut (2004) et le simple « Sunrise ».

En 2007 et sans Andy Taylor, Duran Duran se produit au stade Wembley de Londres pour un concert organisé en hommage à la princesse Diana, puis pour le Live Earth, et sort Red Carpet Massacre (2007).

Trente ans après ses débuts, le groupe revenu à sa formation initiale est toujours actif et reste à la mode en employant le producteur Mark Ronson sur son treizième album All You Need Is Now paru en mars 2011 (juin pour la France). Groupe ouvert à l'air du temps, Duran Duran s'offre ici les services de la diva néo-soul Kelis (« The Man Who Stole a Leopard »), Ana Matronic, de Scissor Sisters ( « Safe (In The Heat of the Moment) ») et d'Owen Pallett d'Arcade Fire. Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Formé à Birmingham en 1981, le groupe pop Duran Duran, emblème du courant néo romantique, se réunit à l'initiative du bassiste John Taylor (né le 20/06/1960 à Birmingham) et du claviériste Nick Rhodes (né le 08/06/1962 à Moseley), amis d'enfance, qui recrutent le batteur Roger Taylor (né le 26/04/1960 à Castle Bromwich), le chanteur Simon LeBon (né le 27/10/1958 à Watford), puis le guitariste Andy Taylor (né le 16/02/1961 à Tynemouth).

Alliant leurs influences et leurs origines musicales respectives, allant de Chic, Genesis, Sex Pistols, David Bowie ou Roxy Music, Duran Duran se voue à produire de la « disco blanche européenne ». Le premier album Duran Duran (1981) réunit les simples « Planet Earth », « Careless Memories » et le tube « Girls on Film » qui occasionne un vidéo clip, procédé encore marginal à cette époque.

Diffusé sur MTV, le vidéo clip de « Hungry Like the Wolf » contribue à booster les ventes de l'album Rio (1982) et à accroître considérablement la popularité du groupe aux Etats-Unis. Issu du premier album, le simple « Is There Something I Should Know? » se classe n°1 au Royaume-Uni et n°4 au Etats-Unis en 1983.

Duran Duran enchaîne alors les tubes avec « The Reflex », « Union of the Snake » et « New Moon on Monday », tirés du troisième album Seven and the Ragged Tiger (1983) ne rimant pas pour autant avec qualité. La chanson « A View to a Kill », coécrite avec John Barry et figurant sur la bande originale du James Bond Dangereusement vôtre (1985), marque le remaniement de Duran Duran et la fin du phénomène de mode. Des projets parallèles sont alors menés par certains membres tandis que Roger Taylor et Andy Taylor quittent le groupe.

L'enregistrement du disque Notorious (1986) est ainsi bouclé avec le guitariste Warren Cuccurullo et le batteur Steve Ferrone. Mais Big Thing (1988) et Liberty (1990) confirment que le groupe décline considérablement. Pourtant The Wedding Album (1993), également appelé Duran Duran comme le premier, fait réapparaître le groupe dans les classements des charts grâce au titre « Ordinary World », et il se voit honoré d'une étoile sur le Hollywood Boulevard Walk of Fame.

Piètre album de reprises, Thank You (1995) revisite « Perfect Day » de Lou Reed, « Watching the detectives » d'Elvis Costello ou « Crystal Ship » de The Doors. Réduit à un trio après le départ de John Taylor, Duran Duran réalise Medazzaland (1997) qui ne sort qu'aux Etats-Unis.

Après Pop Trash (2000), Duran Duran retrouve sa configuration des débuts pour une tournée marquant leur vingt-cinquième anniversaire, en 2003. Cette reformation engendre un nouveau contrat avec Epic qui sort Astronaut (2004) et le simple « Sunrise ».

En 2007 et sans Andy Taylor, Duran Duran se produit au stade Wembley de Londres pour un concert organisé en hommage à la princesse Diana, puis pour le Live Earth, et sort Red Carpet Massacre (2007).

Trente ans après ses débuts, le groupe revenu à sa formation initiale est toujours actif et reste à la mode en employant le producteur Mark Ronson sur son treizième album All You Need Is Now paru en mars 2011 (juin pour la France). Groupe ouvert à l'air du temps, Duran Duran s'offre ici les services de la diva néo-soul Kelis (« The Man Who Stole a Leopard »), Ana Matronic, de Scissor Sisters ( « Safe (In The Heat of the Moment) ») et d'Owen Pallett d'Arcade Fire. Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page