undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Quantité :1
Dust Lane a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 19,99
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : an.essential.globetrotter
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Dust Lane
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Dust Lane Import


Prix : EUR 19,26 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, Import, 12 octobre 2010
"Veuillez réessayer"
EUR 19,26
EUR 4,49 EUR 3,78
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
30 neufs à partir de EUR 4,49 6 d'occasion à partir de EUR 3,78

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Yann Tiersen

Discographie

Image de l'album de Yann Tiersen

Photos

Image de Yann Tiersen

Biographie

Le Brestois Guillaume Yann Tiersen voit le jour le 23 juin 1970 et grandit à Rennes. Son médiocre parcours scolaire est compensé par un brillant cursus dans différentes classes de conservatoire (violon et piano) où, à l'instigation d'un père mélomane, il s'initie également à la direction d'orchestre. Rennes, ... Plus de détails sur la Page Artiste Yann Tiersen

Visitez la Page Artiste Yann Tiersen
21 albums, 9 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Dust Lane + Skyline
Prix pour les deux : EUR 32,25

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (12 octobre 2010)
  • Date de sortie d'origine: 11 octobre 2010
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mute Records
  • ASIN : B003ZJUIOG
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 36.269 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Amy
2. Dust lane
3. Dark stuff
4. Palestine
5. Chapter 19
6. Ashes
7. Till the end
8. Fuck me

Descriptions du produit

Description du produit

Mute (label de Depeche Mode, Liars, Nick Cave.) est ravi d'annoncer la signature de Yann Tiersen et la sortie de son nouvel album « Dust Lane », attendu de longue date, le 5 octobre 2010. Originaire de Bretagne, Yann Tiersen est l'un des artistes les plus estimé de sa génération avec une réputation tout d'abord établie sur ses albums studio (notamment « Le Phare » en 1998 et « Les Retrouvailles » en 2005 (son dernier album, 80 000 ventes en France) puis confirmée par son travail sur la bande originale du « Fabuleux destin d'Amélie Poulain » (2001) (Près d'un million de ventes en France) qui lui a valu une très large reconnaissance. Produit par Yann Tiersen et mixé par Ken Thomas (Sigur Rós, M83, Moby), « Dust Lane » marque l'incorporation de sons et de textures électroniques vintage dans la musique de Yann Tiersen. Il décrit ainsi ce nouvel album « Un voyage sur le chemin de poussière qui mène à la mort. Pas quelque chose de triste, plutôt une expérience colorée, parfois douloureuse mais surtout joyeuse : La vie !

Critique

Entre des sessions dans l’île originelle (Ouessant) et des enregistrements dans l’archipel des Philippines, le caractère insulaire du sixième album de Yann Tiersen pouvait faire craindre un repli sur soi de l’artiste, et le péril concomitant de la redite. D’autant que le Breton, ayant récemment perdu sa mère et un ami cher, avait quelques idées à faire valoir sur la mort, et la vie qui vient avant. Un sentiment conforté par l’illustration du livret, tout en frondaisons désolées.

Autant dire que Dust Lane va en surprendre plus d’un, car jamais Tiersen ne s’est montré aussi aventureux, et en quête d’innovation. Mutin, le musicien capte l’attention de l’auditeur (« Amy ») par ses confortables cordes, mandolines et autre bouzouki. Mais bien vite irradient l’électricité des guitares, et la sonorité particulièrement vintage de surprenants synthétiseurs : jusqu’alors, et bien qu’adolescent il ait été marqué par les guirlandes électroniques de la pop des années 80, Tiersen ne s’était jamais résolu à aller au-delà de la simple utilisation des Ondes Martenot. C’est désormais chose faite.

En outre, et manifestement, le musicien s’est attaché à la cohabitation entre la dynamique des harmonies précitées (toutes les sonorités brouillées par l’électronique) et la pureté intimiste d’un grand piano ou d’un quatuor à cordes. Les huit pièces du programme agissent comme autant de variations de ce préalable, incluant parfois des chœurs au refrain, comme autant d’aspirations vers les hauteurs. De nombreux invités ont participé à cette célébration de l’audace : le batteur Dave Collingwood bénéficie de quelques vacances octroyées par son groupe Gravenhurst. Le groupe Syd Matters fournit les harmonies vocales, la bretonne Gaelle Kerrien duettise avec le patron sur un très doux et érotique « Fuck Me » (un intitulé à prendre au pied de la lettre, et pas dans son sens injurieux, et un hit-single objectif), et le chanteur Matt Elliott (ex Third Eye Foundation) fait sien dans « Chapter 19 » un texte inspiré du roman Sexus d’Henry Miller.

Yann Tiersen affirme haut et fort ici que les forces vitales peuvent vaincre les situations les plus compromises (le parfaitement explicite et politique « Palestine »), et domestique pulsions d’amour et de mort, certitude de la disparition et quête du bonheur. Eros et Thanatos sont dans un bateau : Yann Tiersen tient fermement la barre, pour un album exceptionnel.



Christian Larrède - Copyright 2015 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vorwärts le 18 décembre 2010
Format: CD Achat vérifié
Cet album parachève logiquement une évolution lente, longue, que Tiersen a entamée juste après ses BO à succès. A l'étroit dans ce faux costume de musicien de bal-musette qu'on lui avait taillé, il a multiplié les collaborations "rock" (Shannon Wright, The Married Monk), "électro" (Chapelier fou), "bruyantes" (Orka) au fil des ans. Collaborations qui l'ont aidé à revenir à ses premiers amours, avec une musique plus heurtée, plus puissante, plus riche, parfois violente, même.
Dust Lane ne renie en rien l'héritage des précédents albums : on retrouve toujours beaucoup d'acoustique (violon, clavecin, piano, guitares sèches...) et de mélodies très étudiées. Seulement, par-dessus, sont venues se greffer des sonorités rock et électro, qui ont été ajoutées au mixage au-dessus d'une base acoustique assez minimaliste, pour un résultat détonnant qui mèle dans chaque morceau violence et douceur, tristesse et espoir.
Mais surtout, on est saisi par les choeurs qui donnent une tonalité assez nouvelle à certains morceaux. La vraie nouveauté vient de là : Tiersen exploite désormais la voix et les choeurs comme de vrais instruments. La voix avait toujours été sous-exploitée dans ses albums : lacune corrigée !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par flop1982 le 13 octobre 2010
Format: CD
J'attendais ce nouveau Tiersen avec impatience mais aussi avec la peur d'être déçu suite à son précédent album 'On Tour' auquel je n'avais pas du tout accroché. Attention, le changement de cap est assez radical, ça n'a rien mais alors rien à voir avec la BO d'Amélie Poulain' et tous ses enregistrements de l'époque. Pour cet album, Tiersen a décidé de faire de grosses incursions vers le post-rock et il se débrouille plutôt pas mal je trouve tout en gardant sa touche personnelle. Vraiment très agréablement surpris par cet album, il s'en dégage une ambiance hypnotique, on est transporté dans un autre univers, comme à chaque fois avec Yann... Je n'arrive pas à démarquer un titre plus qu'un autre mais ma mention spéciale va à 'Till the end'.
Bref un excellent 'cru' Tiersen cette année, qui en surprendra plus d'un! Je trouve l'album un peu trop court par contre, 8 titres seulement! On en redemande!!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par H. PILA TOP 500 COMMENTATEURS le 8 décembre 2010
Format: CD
Il y a dans la musique de Yann Tiersen comme une détresse, certains diraient une mélancolie, mais c'est mieux que cela, la mélancolie en musique ça peut rapidement virer nunuche. Mais là c'est beau, grand et majestueux, un son riche et sophistiqué, on pourrait objecter le coté répétitif, mais moi je le trouve sublime, n'est-ce pas cela la vie, une mélodie simple, reprise encore et encore, jusqu'à l'entêtement, ça fini par vous prendre les tripes. Non vraiment c'est un disque somptueux, vaste comme l'océan, c'est bien la Bretagne ! D'ailleurs j'y trouve une analogie certaine avec cet autre album venue de Bretagne encore plus grandiose, Life Is Elsewhere de Robin Foster

Chapter 19 est un excellent titre il met tout de suite dans l'ambiance. Je retrouve tous les bons cotés de Tiersen, et seulement les bons ! Les titres sont longs et c'est tant mieux, pour s'y plonger ça n'en est que plus facile. Voilà un bel album étourdissant à écouter en boucle.

Un seul reproche la durée de l'album est un peu court, et c'est pourquoi il rate les *****.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Decoret le 28 octobre 2010
Format: CD
Bien que la sonorité de ce disque soit vraiment différente de ce à quoi Yann tiersen nous avait habitués, j'avoue être tombée sous le charme dès la 1ere écoute.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?