undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 7 juillet 2010
J'avais trouvé le tome précédent ("Once dead, twice shy") original et prometteur.
Celui-ci n'a pas beaucoup d'intérêt ; j'ai commencé à accrocher (et encore très peu) bien après la moitié. Le récit n'avance pas, Kim H. se contente de mettre en scène ses personnages, insistant avec lourdeur sur leurs caractéristiques, aboutissant au final à une incohérence sans charme.
En particulier, elle tente de nous convaincre de la nature fondamentalement différente des anges (non humains et immortels) tout en les faisant s'exprimer et réagir comme des teenagers très glamours... Il aurait fallu choisir !
L'auteur met toujours son héroïne (Madisson ici, Rachel pour son autre série "Hollows") dans des situations urgentes, prétendument dangereuses. Mais quand elle essaie de nous convaincre des affres de Madisson, quand celle-ci doit faire semblant de manger le repas par son père (elle peut manger un peu, en se forçant, mais n'a plus d'appétit, car elle est morte ; oui, comme Edward, je sais), ce n'est vraiment pas crédible !
L'intrigue n'est pas originale (deux ados qui s'amusent à mettre un virus dans le système informatique de leur lycée) et les enjeux sont trop cousus de fil blanc.
Kim H. me donne l'impression de trop garder de choses pour la suite, développant alors des aspects qui n'en ont nul besoin. Sa lenteur est moins gênante quand le texte est plus long, puisqu'on finit par avoir quelque chose à se mettre sous la dent (série des Rachel Morgan).
En particulier, Madisson a un peut-être-petit-copain, qui lui manque durant cet épisode (à chaque fois, pour une raison ou une autre, et bien qu'il soit dans le secret, il reste à l'écart de l'action); du moins c'est ce que nous assène l'auteur, mais on a du mal à y croire, d'autant plus que ce personnage n'a aucune consistance, juste un rôle potentiel, et qu'il est bien évident que le mâle-pour-qui-l'héroïne-pourrait-craquer est Barnabas, l'ange déchu.
Il y a bien quelques petites touches sympas de-ci de-là (dont les chansonnettes de Grâce, l'ange gardien), mais ça ne suffit pas à faire une bonne lecture ; peut-être 2 étoiles et demie, mais pas plus.
Trop d'efforts, peut-être ?
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Fans of Kim Harrison won't be disappointed by this second title featuring Madison Avery. They will be pulled right along as Madison tries to figure out how to be a dark timekeeper, a position that she didn't want to begin with and would just as soon give back if she was able.

Madison tries her best to keep people from being killed for crimes they have yet to commit, but it may just be out of her hands. With help from Dark Reaper Nakita and Neutral Reaper Barnabas, she tries her best to help people see the path they are walking before it becomes too late to act.

I think this book was actually better than the first one, mainly because we are offered more time to get to know everyone. More questions are raised as Madison tries to figure out exactly where she fits in and how to do her "job" properly. Awesome storyline and I liked how it centered around one reap. I loved getting to know the characters and their take on the situations, although in the end the choices aren't always clear.

EARLY TO DEATH, EARLY TO RISE contains interesting characters and relationships that I believe only make the story that much better. This is 5-star reading material that will keep you coming back for more.

Reviewed by: Breia "The Brain" Brickey
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus