undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo
EUR 31,44 + EUR 2,49 Livraison
En stock. Vendu par thebookcommunity_fr

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 32,46
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : Japan-Select
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Easter
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Easter Import


Prix : EUR 31,44
Tous les prix incluent la TVA.
Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, Import, 21 juillet 2009
EUR 31,44
EUR 31,44 EUR 15,02
Cassette, Import, 7 juillet 1987
"Veuillez réessayer"
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par thebookcommunity_fr.
2 neufs à partir de EUR 31,44 4 d'occasion à partir de EUR 15,02

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Patti Smith

Discographie

Image de l'album de Patti Smith

Photos

Image de Patti Smith

Biographie

Née le 30 décembre 1946 à Chicago, d'une mère serveuse et chanteuse de jazz et d'un père ouvrier, Patricia Smith témoigne dès son plus jeune âge d'un intérêt pour la musique. Bercée dans son enfance par le jazz, la musique noire et les disques des Rolling Stones, Bob Dylan, Jimi Hendrix et autres musiciens ... Plus de détails sur la Page Artiste Patti Smith

Visitez la Page Artiste Patti Smith
46 albums, 7 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Easter + Horses + Wave
Prix pour les trois: EUR 49,41

Ces articles sont vendus et expédiés par des vendeurs différents.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (21 juillet 2009)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B00273D5AU
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?

Descriptions du produit

Descriptions du produit

CD ALBUM

Critique

A la suite d’un deuxième album qui déconcerta assez ceux qui avaient suivi le Patti Smith Group depuis Horses en 1975, la poétesse était attendue au tournant pour son troisième en 1978. D’emblée la pochette de Easter fait ricaner ses détracteurs machistes à cause de poils sous l’aisselle (et alors ?), mais ses adeptes considèrent vite l’album comme son meilleur jusqu’ici, son plus accessible, et le plus commercial.

Publiée en même temps, la chanson mi-pop mi-variétés « Because The Night » est n°5 en Grande Bretagne en mai, n°13 aux Etats-Unis, et parvient lentement en France au mois d’octobre à la 26ème place des meilleures ventes de 45 tours). Ecrite par Bruce Springsteen avec un texte remanié par Patti Smith, elle était destinée à l’album Darkness On The Edge Of Town de Springsteen, dont l’ingénieur du son était Jimmy Iovine (futur fondateur du label Interscope), également producteur de Easter, en même temps et dans le même studio à New York. C’est lui qui est à l’origine de son enregistrement par le P.S.G., Springsteen considérant qu’elle ne convenait pas à son propre album. Cette chanson demeure encore aujourd’hui la carte de visite de Patti Smith.

« Space Monkey » et son intro à la Doors, co-écrit avec Tom Verlaine et le bassiste Ivan Kral, semble en effet tout droit sorti de L.A. Woman et d’un recueil de poèmes de Jim Morrison ; Patti Smith y est à la fois tendre et hargneuse, complètement immergée dans sa chanson, un tour de force que son groupe et elle conserveront à leur répertoire de scène. Tout comme le menaçant « Rock n Roll Nigger » (le titre prévu pour l’album, avant que le choix ne se porte sur le religieux Easter – la résurrection-) : « Outside of society, That's where I Want to be ! ».

Sur des airs martiaux et un ton arrogant ou cajoleur, Patti Smith prêche, fustige, avec une succession de grossièretés alors absentes du rock féminin, et toute une nouvelle génération s’y reconnaît, notamment féminine. Elle exhume le formidable « Privilege (Set Me Free) » de Paul Jones, une allégorie qui convient à merveille au thème général de son album, chanson tirée du film anglais Privilege de 1967 dans lequel Paul Jones personnifie un chanteur pop désabusé et manipulé par l’Eglise pour le convertir en prophète...

Comme l’écrivait avec prémonition le critique rock Dave Marsh (premier biographe de Bruce Springsteen) en avril 1978  : « la carrière entière de Patti Smith a été une aventure héroïque, une quête moderne, qui explique sans doute pourquoi elle a souvent parue si dangereusement suicidaire… Alors que d’autres artistes tentent d’écrire sur l’apocalypse et le chaos, Smith fait de son mieux pour créer, pas seulement représenter, des événements actuels ; elle est réellement convaincue que la musique peut nous libérer, comme elle l’a fait pour elle-même. Je suppose que Patti Smith ne peut pas marcher sur l’eau. Mais j’aimerais la voir essayer ».

Easter a été Disque d’or en France six mois après sa publication.

La version CD de 1996 contient le titre supplémentaire « Godspeed ».

 



Jean-Noël Ogouz - Copyright 2015 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
10
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 13 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lester Gangbangs TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 23 juin 2013
Format: CD
« Easter » est le troisième disque de Patti Smith qui revient déjà de loin … et déjà du funeste « Radio Ethiopia », successeur indigne du fantastique « Horses ». « Easter » est un disque accessible, bien que le terme soit à manier avec précaution dès lors qu’il s’agit de la Smith. Entendez par là qu’il vaut mieux laisser de côté l’aspect prêchi-prêcha mystique suggéré par le titre du disque, le morceau du même nom, ou « Privilege » dont le texte est adapté d’un psaume. Je zappe aussi le côté poétesse pour adulescents toujours mis en avant (une photo de Rimbaud le jour sa communion dans le livret) parce que Rimbaud me gave et que j’ai toujours préféré Baudelaire, et surtout parce que moi ce qui me plaît, c’est le rock, et que quand tu commences à le fourrer avec des références trop savantes, tu fais des daubes …
Musicalement, « Easter », ça déménage, c’est rock, urbain, sale et velu. Comme les aisselles de la Patti sur la photo de pochette, (et comme certaines photos des débuts de PJ Harvey, son évidente fille naturelle) qui montre clairement la différence entre une femme et un objet en quadrichromie sur un magazine de mode. Patti Smith n’est pas belle, elle est juste vivante, et avec son historique Group, elle envoie le bois. Faut dire qu’elle a pas mal d’amis sur qui compter.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par ecce.om TOP 50 COMMENTATEURS le 26 avril 2013
Format: CD
En 1978, Patti Smith est pour moi l'image même de la rockeuse sexy et la pochette d'Easter m'a toujours procuré un trouble discret. Elle aisselle que je croyais.

Plus de 30 ans après, le 24 avril 2013, j'assiste au concert qu'elle donne dans la Cathédrale de Bourges.
Seulement accompagnée de son guitariste/chanteur Tony Shanahan, elle est certes, moins sexy, avec son bonnet vissé sur la tête, mais elle va durant une heure et demie, habiter ce lieu impressionnant et froid.

Toujours décontractée, passionnée et drôle, parlant souvent entre des chansons qu'elle a visiblement choisies avec soin, riant des problèmes techniques (les guitares n'arrêtent pas de se désaccorder -le froid dit-elle, elle oublie des paroles -le froid dit-elle, elle rate des accords, le froid aux doigts...elle a livré un concert formidable, tirant partie de l'acoustique sensationnelle du lieu.

Toutes ses chansons ont mis en avant la spiritualité sous toutes ses formes. Quand elle annonce "Dancing Barefoot", elle évoque Jesus et le passage de l'Ancien Testament "Jonas et la Baleine"...et Pinocchio (avant de dire un peu plus tard, qu'au fond elle a dit ça au hasard -tu parles).
Elle chante aussi, magnifiquement accompagnée au piano, "It's A Dream" de Neil Young, un grand moment de tendresse nostalgique et d'émotion.
Suit un hommage à Richie Havens, en nous faisant chanter avec elle..."Here comes the sun" !

Ce sont des rubriques nécrologiques plus anciennes qui servent de présentation au toujours sublime "Because The night" (en mémoire de son mari Fred "Sonic" Smith) et la belle "Maria" (en hommage à son amie Maria Schneider).
Lire la suite ›
14 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jaumon le 12 avril 2009
Format: CD
Patti Smith la grande à ses plus beaux moments. Voix troublante, musique envoutante. Tout est à la hauteur de sa légende qui ne peut que la placer au meilleur endroit des critiques rocK. A écouter absolument. A posséder dans sa collection de disque comme un jalon incontournable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
35 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 18 juin 2002
Format: CD
Patti Smith fait partie des quelques artistes du rock américain qui n'ont jamais déçu. Chacun de ses albums est un classique et Easter ne fait pas défaut à cette règle.
Il s'agit d'un album étonnament varié et pourtant toujours cohérent. Les références bibliques et poètiques sont omniprésentes. Outre le fameux "Because the night" (co-écrit avec Springsteen), on retrouve de véritables joyaux comme "Rock'n'roll nigger", "We shall rise again" et surtout la magnifique chanson titre "Easter". De tout façon, il n'y a pas une seule fausse note sur ce disque : chaque titre est indispensable.
Ceux qui aiment le rock à l'état brut et la poèsie ne seront pas déçus.
We love Patti !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Philippe le 2 février 2002
Format: CD
La sortie d'Easter fut ressentie, dans un premier temps, comme une trahison pour les fans de l'androgyne Patti : quoi ! la diva postpunk osait s'aventurer sur les terres du pop-rock commercial ? Vingt-quatre ans plus tard, cet album demeure le plus gros succès commercial de Patti Smith. Et aussi son album le mieux arrangé (tout comme le très sous-estimé "Dream of Life"), grâce au magicien Jimmy Iovine. Les mélodies y coulent de source (superbe "We Three" !), le rock y est limpide ("Space Monkey", "25th Floor"), et puis il y a LE tube springsteenien ("Because the Night"). Ce digipack contient aussi "Godspeed", qui fut la face B du 45 T : selon moi, il s'agit de LA meilleure chanson de Patti ; une chanson où elle n'hésite pas à casser sa voix, sur un crescendo musical syncopé.
Bref, cet opus est indispensable dans toute discothèque pop-rock qui se respecte, au même titre que les albums "Born to Run" (Springsteen), "Breakfast in America" (Supertramp) et "Hotel California" (Eagles), tous parus eux aussi dans les années soixante-dix. Même si les purs et durs préféreront toujours l'inoubliable "Horses" de la grande Patti...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?