undrgrnd Cliquez ici Toys KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles37
4,7 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Femme futile le retour. Je vous en ai déjà parlé il m’arrive d’acheter des livres juste pour leur couverture. Ici, cela n’a pas été le cas, mais cela n’a pas été mieux non plus, je l’ai acheté pour … son titre (et un peu sa couverture, soyons honnête). Ce titre qui sonne bien, qui résonne ambiance douce, campagne anglaise, et l’ensemble de la couverture qui amplifie la sensation ambiance romantique ont fait que je l’ai acheté sans même lire le résumé, et que je l’ai commencé dans les même conditions. Et quelle merveilleuse surprise. TOUT. Y. EST. PARFAIT ! Je vais vous laisser la surprise comme moi de découvrir l’histoire en elle-même et plutôt essayer de vous expliquer pourquoi j’ai trouvé ce roman parfait.

Tout d’abord pour l’ambiance douce, délicate et romantique à souhait qu’a su créer Julianne Donaldson. Qui, après avoir lu le roman, ne rêve pas de visiter Edenbrooke, d’y passer quelques jours, de visiter son verger, de gambader le long de son point d’eau, d’y galoper à bride abattu ? Qui, je ne sais pas, mais en tout cas, pas moi. Edenbrooke qui dans sa description, n’est pas sans nous rappeler un certain Pemberley mais de manière très subtile, juste ce qu’il faut pour faire sourire les inconditionnelles de Jane Austen.

Pour l’humour bien présent du début à la fin, un humour frais, discret, tout en légèreté, qui vous fera glousser quand vous vous y attendez le moins. Des répliques, des réactions, des comportements, qui vous feront éclater de rire (littéralement). D’autres qui vous feront sourire à en avoir mal aux zygomatiques. Mais pas un n’est trop lourd, en trop, mal placé, au contraire, ils ont tous leur place, pile quand il faut.

Et bien sûr pour ses personnages. Nos deux héros tout d’abord, des héros décrits tout en finesse et délicatesse, des héros que l’on aime dès les premières pages. D’abord il y a Marianne, jeune fille de 17 ans, un peu naïve, que l’on croit réservée, timide, un cliché des jeunes filles de l’époque mais que nenni. On découvre très rapidement que c’est une jeune fille qui aime la campagne, qui aime le grand air, qui aime gambader sans se prendre la tête, qui est un poil sauvageonne, drôle, espiègle, intelligente, pleine de répartie. Elle est une bulle de légèreté, d’optimisme, de bonne humeur. Mais à côté de ça, de par son âge, son histoire, son passé, son caractère, elle est très timide, rougit facilement (pour le grand bonheur de Phillip), et ne voit pas forcément ce qu’elle a sous les yeux, elle vraiment adorable, je l’ai adorée ! Et maintenant, il est temps de vous parler de ce très cher Philip. Philip, une version historique de mon cher Cam, et oui carrément ! Philip c’est le héros de romance historique parfait, il est attachant, drôle, espiègle, fou amoureux, touchant, plein de délicatesse, tout en finesse, sexy (aussi), et je pourrais continuer longtemps tellement il est à croquer. Il est génial d début à la fin. Leur duo marche du tonnerre. Leurs discussions, leurs silences, leurs fous rires, leur complicité, tout coule de source, tout est là où il faut comme il le faut.

Un mot enfin des personnages secondaires. Ils sont peu nombreux mais tous géniaux que ce soit la grand-mère attachante, la mère touchante, la sœur imparfaite, la femme de chambre sans langue de bois, le père absent,… Pas d’histoire en parallèle, on se concentre vraiment sur notre couple et la naissance de leur amitié, de leur amour. Et c’est un pur régal.

Une romance qui aurait pu tourner au ridicule, au déjà vu, au niais ou encore à la guimauve mais il n’en est rien. Notamment grâce à la petite d’ose d’aventure et de mystère, aux petits retournements de situation qui apporte un zeste d’action. Grâce surtout à l’écriture de Julianne Donaldson qui adapte parfaitement son style aux différents moments de l’histoire. Elle nous offre ainsi de magnifiques passages, celui de la lettre par exemple, qui rien que d’en parler me donne envie de le relire (c’est le genre de passage qui vous laisse un sourire niais aux lèvres)(et ils sont nombreux !). Vous n’aurez pas une seconde pour vous ennuyer, vous serez littéralement transporté du début jusqu’à la fin sans comprendre ce qui vous arrive et une fois le dernier mot lu, une seule chose en tête : « Mais ? Mais ? C’est déjà fini ?! J’étais tellement bien dans ce cocon de douceur, je veux y revenir ! ».

Milady Romance nous offre une romance d’une très, très grande qualité (je n’arrive d’ailleurs pas à en retrouver une d’aussi parfaite dans l’écriture, dans la trame, dans la description tout en finesse et délicatesse des personnages, de l’ambiance, des paysages alentours. J’oserai presque dire qu’il est dans la veine des romans de Jane Austen ou des sœurs Brontë en plus « simple » si vous me suivez. Une réussite totale donc (il va être temps que j’arrête, je commence à me répéter). Mais une chose est sûre, je vais envoyer chez Milady des tonnes et des tonnes de paquets de Schtroumpfs, des cartons entiers de tablettes Milka, les supplier à genou, pour que le deuxième roman de l’auteur, Blackmoore, qui a l’air dans le même style, tout aussi bien noté sur Goodreads, soit également publié en français.

Siouplaiittttttt

Je n’ai qu’une chose à ajouter, à la fin du roman, moi aussi je n’avais qu’une envie : tournoyer, les yeux fermés, le sourire aux lèvres, à n’en plus finir…

Tournoiement Vôtre,
Melwasul

Blog: Lune et Plume
0Commentaire|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je rejoins les commentatrices d'Amazon, c'est une romance réussie.

L'auteur fait de l'âge de Marianne (17 ans, qui a vécu loin du monde) une force du roman, plutôt que de lui calquer sur l'âge imposé (nous sommes à l'ère victorienne en Angleterre) la psychologie d'une femme expérimentée, comme c'est hélas souvent le cas. Marianne est complexée (sa sœur jumelle capte l'attention), Marianne ne comprend rien aux hommes ni aux élans du cœur. Mais elle est vive, responsable, énergique, pleine d'humour et de charme.

L'histoire se devine sans peine dès le début, c'est normal, c'est de la romance. Mais comme il a déjà été dit sur le site, l'auteur ne s'embarrasse guère d'intrigues secondaires (il y en a un peu vers la fin, mais c'est tout à fait supportable), elle se concentre sur ses personnages et leur évolution individuelle, ainsi que celle de leur relation. Marianne, qui a perdu sa mère, vit depuis 1 an chez sa grand-mère à Bath, où elle s'ennuie à mourir, elle qui ne rêve que de retourner à la campagne. Une opportunité arrive quand elle reçoit une lettre de sa sœur, qui elle a été recueillie à Londres, où elle mentionne qu'on les invite toutes les deux dans un très grand domaine à la campagne. C'est là bas que Marianne verra sa vie basculer. Difficile de ne pas penser à Pemberley et à "Orgueil et Préjugés", c'est voulu, et toute lectrice de romances appréciera ces allusions à un des meilleurs romans du genre (le meilleur?).

Le héros est certes trop charmant pour être vrai, mais nous sommes là encore dans la romance, et il est très drôle de le voir se débattre avec frustration en face d'une Marianne qui ne comprend rien à ses allusions. Pour les avides de romance, n'hésitez pas à ouvrir ce roman, vous passerez un excellent moment!
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
-
J'ai beaucoup lu, à une époque désormais révolue, de la romance grand public, celle qui séduit dès les premières lignes et vous emmaillote dans un douillet cocon de prévisibilité, pour être bercée des aléas de la narration, contentée de savoir que le happy ending est acquis d'avance.
J'ai essayé récemment de relire l'un de mes romans préférés de cette eau et j'ai été bien dépitée : illisible selon mes critères actuels !
Par hasard et par curiosité j'ai pourtant tenté cette lecture et m'en suis chaudement félicitée (tant qu'à faire ^_^). Le fait que l'auteur soit une lettrée (elle cite Jane Austen et Mary Stewart parmi ses auteurs préférés) n'est sans doute pas étranger au fait que j'ai pu ainsi être séduite.

Pourtant la trame du roman est parfaitement banale pour le genre, inscrit dans un monde clairement Austinien. L'auteur échappe avec grâce à la tentation de copier l'auteur, ainsi qu'à celle de flanquer des attentes et aptitudes modernes dans son héroïne. Ce n'est pas réaliste, ce qui permet d'être délicieusement charmée, mais ce n'est pas non plus stéréotypé et facile.
La qualité de ce roman se résume aisément : léger mais pas superficiel...

L'histoire est amusante, pleine de péripéties et de personnages intéressants. Et si le lecteur devine très vite (c'est de la romance !) qui est l'âme soeur destinée à l'héroïne, la naissance des sentiments qui les liera est subtile. Aucun des ridicules raccourcis actuels dont la littérature actuelle, surtout Young Adult (quelle honte !) est si friande, d'amour fou au premier regard, avec tout son cortège de palpitations, ventre noué (oui le bas, mais aussi parfois le haut, alors savoir pourquoi, par pudeur ?), bouche sèche, mains moites et pieds poites (pour la rime) ne nous est balancé à la figure. Pas de "Oh mon Dieu (OMG dans le texte) il est trop beau, et si fort et si riche et surtout surtout ohlala qu'il est boooooo !!!".
Le héros est beau pourtant. L'héroïne aussi.
Mais il semblerait que Julianne Donalson partage l'opinion de grands auteurs (JA, Victoria Clayton, Charlotte Brontë) celle que l'amour d'un couple passe autant par l'amitié, la complicité, la compréhension mutuelle, l'échange que par l'attraction physique.

A lire pour toutes les lectrices amoureuses de la romance - à l'exception toutefois de celles qui ont besoin de sexualité mise en scène pour rêver : le roman est passionné mais très chaste.
77 commentaires|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2015
Ce livre est un petit bijou! Pour tout dire, c'est le seul livre qui m'a donné envie de le relire à peine terminé.

L'histoire est celle de Marianne qui s'ennuie à Bath. On lui propose de séjourner à Edenbrooke et de retrouver sa soeur. Sur le chemin de sa destination, elle tombe malheureusement sur un brigand qui lui vole ses bijoux et blesse le cocher. S'en suit alors une aventure rocambolesque pour cette jeune femme de bonne famille.

Tout d'abord j'ai apprécié la plume de l'auteure. Elle décrit parfaitement les paysages mais aussi les sensations, regards qui se passent lors des conversations entre les personnages. C'est ce qui m'a le plus plu et ce sont des passages que je relirai avec grand plaisir.

Marianne n'est pas une jeune femme classique, qui brode toute la journée et parle de façon approprié. Non, elle profite de la vie, chevauche tous les matins, part en promenade, virevolte à ses risques et périls et se permet quelques rebuffades lorsque c'est nécessaire. J'ai apprécié ce personnage haut en couleur.

Philip, le personnage masculin est tout simplement un parfait gentleman et on a envie d'être devant lui et de subir ces oeillades et autre joutes verbales.

Malgré un événement à la fin qui m'a semblé un peu hors propos et qui aurait pu être tourné différemment, j'ai trouvé l'histoire fraîche, agréable à lire et m'emportant dans la vie d'Edenbrooke.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2012
J'avais lu quelques bonnes critiques avant d'acheter ce livre, mais il dépasse mes attentes. Bien écrit, une belle histoire d'amour parsemé de dangers, avec des valeurs positives. A mettre entre toutes les mains.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2014
Une excellente romance dans la lignee des romans de jane austen. On ne s ennuie pas un instant, philipp qui ressemble a un gentilhomme de reve, la jeune marianne (17 ans) qui peut sembler "neuneu" mais qui tient sa force de son petit caractere
Bref, un excellent moment de lecture a recommander
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Moi qui suis une grande romantique, j'ai adoré ce roman. Que dire de plus après tout ce qui a été déjà dit ? Tout simplement magnifique. J'ai adoré cette grande histoire d'amour avec légèreté et délicatesse. Le style de l'auteure est parfait, bien écrit, dans la lignée de Jane Austen. Quelle femme ne tomberait-elle pas sous le charme d'un tel parfait gentleman comme ce cher Philip, personnage si attachant, drôle, tendre et sensible. J'ai adoré les joutes verbales entre les des 2 héros, les différents clins d'œil que Philip adresse régulièrement à Marianne et le passage de "la lettre". Je le conseille vivement à toutes les personnes qui aiment les belles romances bien écrits. En résumé, c'est un roman qui donne envie de le relire sans compter.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2015
5 étoiles sans hésitation aucune, parce qu'Edenbrooke est tout simplement magnifique !
J'ai beaucoup aimé l'ambiance du livre, les personnages (qui ont du relief), les dialogues,les descriptions, le scénario, la romance entre les deux personnages... Julianne Donaldson écrit super bien et nous embarque très vite dans cette univers ou tout est délicat. En plus de tout cela, pas de scènes "vulgaire" si je puis dire, c'est vraiment tout ce que j'attendais depuis longtemps d'un (très) bon livre de romance historique....

Fan de livres historiques ? Foncez !!

(J'ai beaucoup aimée aussi le second livre de Julianne Donaldson, Blackmoore, qui présente une héroïne un peu plus "fougueuse" que dans Edenbrooke)

Bonne lecture !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2015
Julianne Donaldson, après avoir découvert ce livre, je ne vous lache plus car pour moi vous êtes devenue ce qu'on appelle une valeur sûre!
Ah Edenbrook ....Je suis définitivement sous le charme de la sensibilité profonde de cette auteure, elle nous transporte dans un paysage haut en couleurs, nous émeut d'une telle façon, qu'on en a parfois la gorge nouée, voire même les larmes aux yeux (Ah ce passage de la lettre, tellement puissant en émotion).
Quelle subtilité, quelle maîtrise dans l'écriture et les nuances dans les phrases dans les mots dans les échanges employés entre les personnages.

Ce livre fait dorénavant partie de ma spéciale bibliothèque intitulée "Best à relire"
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2015
Pas séduite par l'oeuvre dans son ensemble, un peu trop caricaturale à mon goût. Les personnages et les situations manquent d'originalité : la jeune fille "de caractère" qui a du mal à se plier aux règles de bonne conduite, le jeune homme trop séduisant qui se méfie des filles ne cherchant qu'un riche mari. Cependant, quelques situations et personnages relèvent l'ensemble, comme la grand-mère à l'humour pince-sans-rire ou la jumelle superficielle et arriviste.
Bref, pour passer un moment sympathique mais qui ne marquera pas durablement l'esprit...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,90 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)