Eldorado et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 6,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Eldorado a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 1,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Eldorado Poche – 2 mars 2009


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 45,00 EUR 1,84
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,10
EUR 6,10 EUR 4,95

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Eldorado + Eldorado de Laurent Gaudé (Fiche de lecture): Résumé Complet Et Analyse Détaillée De L'oeuvre
Prix pour les deux : EUR 13,09

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

A Catane, en ce jour, le pavé des ruelles du quartier du Duomo sentait la poiscaille. Sur les étals serrés du marché, des centaines de poissons morts faisaient briller le soleil de midi. Des seaux, à terre, recueillaient les entrailles de la mer que les hommes vidaient d'un geste sec. Les thons et les espadons étaient exposés comme des trophées précieux. Les pêcheurs restaient derrière leurs tréteaux avec l'oeil plissé du commerçant aux aguets. La foule se pressait, lentement, comme si elle avait décidé de passer en revue tous les poissons, regardant ce que chacun proposait, jugeant en silence du poids, du prix et de la fraîcheur de la marchandise. Les femmes du quartier remplissaient leur panier d'osier, les jeunes gens, eux, venaient trouver de quoi distraire leur ennui. On s'observait d'un trottoir à l'autre. On se saluait parfois. L'air du matin enveloppait les hommes d'un parfum de mer. C'était comme si les eaux avaient glissé de nuit dans les ruelles, laissant au petit matin les poissons en offrande. Qu'avaient fait les habitants de Catane pour mériter pareille récompense ? Nul ne le savait. Mais il ne fallait pas risquer de mécontenter la mer en méprisant ses cadeaux. Les hommes et les femmes passaient devant les étals avec le respect de celui qui reçoit. En ce jour, encore, la mer avait donné. Il serait peut-être un temps où elle refuserait d'ouvrir son ventre aux pêcheurs. Où les poissons seraient retrouvés morts dans les filets, ou maigres, ou avariés. Le cataclysme n'est jamais loin. L'homme a tant fauté qu'aucune punition n'est à exclure. La mer, un jour, les affamerait peut-être. Tant qu'elle offrait, il fallait honorer ses présents.
Le commandant Salvatore Piracci déambulait dans ces ruelles, lentement, en se laissant porter par le mouvement de la foule. Il observait les rangées de poissons disposés sur la glace, yeux morts et ventre ouvert. Son esprit était comme happé par ce spectacle. Il ne pouvait plus les quitter des yeux et ce qui, pour toute autre personne, était une profusion joyeuse de nourriture lui semblait, à lui, une macabre exposition. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Revue de presse

Du «volontarisme républicain» sarkoziste aux Mauritaniens venus s'échouer, cet été, sur les plages des Canaries, l'immigration est d'une actualité brûlante. Y compris sur le front littéraire, où Laurent Gaudé confronte, pour la première fois, son écriture romanesque au monde contemporain. Car, si l'auteur du Soleil des Scorta (Goncourt 2004) continue, avec Eldorado, de tremper sa plume dans la botte italienne qu'il sillonne depuis l'enfance, il en propose une lecture moins fantasmée, ancrée sur des rivages bien réels qui teintent sa fable migratoire d'un humanisme autrement prégnant. (Anne Berthod - L’Express du 7 septembre 2006) --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,00
Vendez Eldorado contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 224 pages
  • Editeur : J'ai lu (2 mars 2009)
  • Collection : J'ai lu Roman
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 9782290006542
  • ISBN-13: 978-2290006542
  • ASIN: 2290006548
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,9 x 1,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (57 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 339 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Romancier et dramaturge né en 1972, Laurent Gaudé publie son oeuvre, traduite dans le monde entier, chez Actes Sud. Il est notamment l'auteur de Cris (2001; Babel), La Mort du roi Tsongor (2002, prix Goncourt des lycéens 2002, prix des Libraires 2003; Babel), Le Soleil des Scorta (2004, prix Goncourt 2004, prix Jean-Giono 2004; Babel), Eldorado (2006, Babel), Dans la nuit Mozambique (2007; Babel), La Porte des Enfers (2008; Babel)et de Ouragan (2010).

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Veilleur TOP 100 COMMENTATEURS le 15 septembre 2010
Format: Broché
Le roman de Laurent Gaudé laisse un goût amer. L'écrivain est bon, très bon même dans son style et sa manière de traiter ses problématiques. Son expérience de la tragédie fait qu'il présente habilement les enchevêtrements des situations et le déroulement de l'intrigue. Les qualités littéraires de l'auteur sont indéniables. "Eldorado" est construit sur une situation en miroir, permettant au lecteur de suivre pas à pas les itinéraires de deux personnages : le commandant Piracci du côté européen, et Souleiman du côté immigré. Les chapitres s'alternent en suivant les deux personnes. Un biais est introduit par la technique littéraire en faisant en sorte que l'on suit le commandant Peracci à distance car on parle de lui à la troisième personne du singulier alors que Souleiman parle toujours à la première personne. On se sent plus proche du jeune homme que du commandant. Mais ceci n'est que de la technique.

Par contre, j'estime que l'auteur a une vision peu équilibrée sur cette question terrible de l'immigration clandestine. Il est bien qu'il s'attache aux pas et à la volonté de ces hommes qui n'ont plus rien à perdre et s'accrochent à l'espoir de l'Eldorado. Mais il voit en l'Europe des nations terminées, des ressorts détendus, des pays en bout de course qui attendent les "envahisseurs" dans un climat de déliquescence. Nous sommes à mi-chemin entre
...Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jerome Cayla TOP 500 COMMENTATEURS le 29 juin 2011
Format: Broché
L'homme grandit par ce qu'il entreprend : c'est là une constante de chacun, quelque soit son origine, sa culture ou son pays. Celui qui vit une existence aride cherche désespérément la lumière qui le sortira de sa condition, l'Eldorado de la sécurité matérielle, de la libre pensée. L'inconvénient de cette ascension restant la limitation des places disponibles ; ceux qui vivent au soleil gardent leurs frontières jalousement car le goût du partage a ses limites. La résultante devient rapidement un combat perpétuel de l'affamé contre le repu.

Il est aisé de comprendre la motivation du démuni, mais aussi celle du possédant qui défend son territoire. Entre la mort lente de la perspective de rien et l'envie d'avancer, le choix est simple : le miséreux choisira toujours de trépasser au combat. Sur la frontière, d'autres hommes livrent une guerre sans fin, essuient les drames humains, enterrent les morts, reconduisent aux limites de l'enfer, consolent les veuves et nourrissent les orphelins. Justement, parce qu'ils sont des hommes aussi, les certitudes s'émoussent, le doute vient et certains se demandent qui est le plus barbare de lui ou de l'autre, jusqu'à la saturation, l'incompréhension, au dégoût de lui-même. D'un côté il y a ceux qui renient un destin condamné, de l'autre ceux se demandant se qu'est vraiment leur motivation en dehors du rôle répressif pour lequel ils sont rémunérés.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par tipiment le 13 septembre 2009
Format: Poche
l'itinéraire croisé de jeunes hommes voulant échapper à la misere, portés par le reve européen et le capitaine d'un navire "chassant" l'immigration clandestine. Au delà du roman et de la fable, un regard sans concession sur cette forme d'immigration, l'espoir qu'elle génère, ses déceptions, le deshonneur de celui qui échoue et surtout cette mort omniprésente qui ne lache pas ceux qui tentent le grand voyage. Gaudé apporte son humanité à un theme qui lui est cher. Un bel ouvrage bien qu'il n'atteigne pas la force du Soleil des Scorta.Cependant vous succomberez à la plume de cet auteur incomparable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
26 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile  Par Clochette le 12 octobre 2006
Format: Broché
A l'heure où l'immigration est un sujet plus que d'actualité en Europe aujourd'hui, que ce soit en France avec Cachan ou encore la politique de régulations des sans-papiers ou en Espagne avec les arrivées massives d'africains sur les côtes, chacun se devrait de lire ce livre de Laurent Gaudé.

Ni plaidoyer, ni critique, ce livre nous met dans la peau des principaux intéressés auxquels on ne demande pourtant pas vraiment leur avis : les migrants et ceux chargés de les « recevoir ».

Le commandant Piracci garde les côtes italiennes depuis vingt ans. Repêchant incessamment les candidats à l'immigration s'élançant sur des bateaux de fortune à l'assaut de la citadelle européenne.

Sans état d'âmes ni cruauté particulière, il fait son travail : sauve les hommes en perdition dans les flots et les redirige vers des centres d'accueil d'où ils seront renvoyés vers leur pays d'origine. Mais une rencontre marquante avec l'une de ces candidates à l'exil va changer radicalement sa vision de la vie. Dans le même temps, au Soudan, deux frères se préparent pour le long voyage qui, via la Libye, doit les mener vers la terre des richesses et des espérances. Mais le voyage est bien sûr dangereux et les transformeront radicalement.

Laurent Gaudé ne cherche ni à nous émouvoir ni à nous endurcir, il raconte simplement l'aventure de ces hommes et de ces femmes, de ce qu'ils cherchent, de ce qu'ils sont prêts à accepter, endurer pour avoir leur part de rêve européen, sortir de la misère. Se mettre un instant dans la peau de ces candidats à l'exil pour comprendre leurs motivations et peut-être changer les choses.

Le livre est dur, mais intense.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?