EUR 7,80 + EUR 2,49 (livraison)
En stock. Vendu par dodax-online-fr

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Plus de choix
M & L France Ajouter au panier
EUR 7,79
moviemars-a... Ajouter au panier
EUR 7,80
marvelio-fr... Ajouter au panier
EUR 7,80
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Aussi disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 9,99
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Elektra: Album [Import]

Various Artists CD
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
Prix : EUR 7,80
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par dodax-online-fr.
A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 9,99.


Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Détails sur le produit

  • CD (11 janvier 2005)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Wind-Up
  • ASIN : B0006UEVJ0
  • Autres versions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 288.672 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Never There (She Stabs) - Strata
2. Hey Kids - Jet
3. Everyone Is Wrong - The Donnas
4. Sooner Or Later - Switchfoot
5. Thousand Mile Wish (Elektra Mix) - Finger Eleven
6. Wonder - Megan McCauley
7. Your Own Disaster - Taking Back Sunday
8. Breathe No More - Evanescence
9. Photograph - 12 Stones
10. Save Me - Alter Bridge
11. Beautiful - The Dreaming
12. Hollow - Submerged
13. Angels With Even Filthier Souls - Hawthorne Heights
14. 5 Years - The Twenty Twos
15. In The Light - Full Blown Rose

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Astrid Varnay l'Elktra absolue 28 juin 2005
Par thierry
Format:CD
15 ans après sa prise de rôle en 1949 à New York sous la direction de Mitropoulos (publiée en CD)On retrouve la prodigieuse Astrid Varnay à Berlin en Février 1964 en immense forme vocale. Les Aigüs sont splendides impeccablement justes , absolument pas tendus comme avec Karajan le 17 Aout de la même année! ( Astrid chantait à Bayreuth, et remplaçait au pied levé Inge Bork dans la production de Münich, elle était donc fatiguée et Karajan a une direction rapide l'empéchant de projeter ses aigüs extraordinaires), l'incarnation est sans comparaison possible , les graves toujours somptueux , le souffle immense!( écoutez la fin du monologue d'entrée ou la fin de la scène Elektra/Klytemnestre) On s'étonne une fois de plus que cette publication Orfeo firme internationale ne soit pas distribuée en France!! A noter également une excellente prise de son supérieure à celle de Salzbourg avec Karajan, et de nouveau la présence magique et envoutante par le timbre et la diction de Marta Mödl dans Klytemnestre. Pour Varnay et Mödl une publication indispensable!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une affiche historique 11 septembre 2010
Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:CD
Cet enregistrement est essentiel en ce qu'il préserve l'Elektra d'Astrid Varnay au sommet de sa gloire vocale, bien avant la trop tardive (1964) captation salzbourgeoise avec Karajan. On est en août 1953, soit à quelques jours de sa légendaire Brünnhilde de Bayreuth sous la direction de Keilberth puis de Clemens Krauss, mais c'est en vain qu'on cherchera les marques de la fatigue dans cette voix monumentale : le timbre est entier, malgré ou plutôt jusque dans ses variations de registre en registre, porté par un souffle qui ne renonce jamais. Mais Varnay n'avait pas seulement la rage de chanter, mais aussi celle d'incarner. Son Elektra fait partie, avec Inge Borkh, Chritsl Goltz et Birgit Nilsson, des plus convaincantes, et entre elles c'est la plus dominatrice. Autre rôle incontestable, et sans concurrence celui-ci, c'est la Chrysothémis de Leonie Rysanek : adéquation vocale parfaite, empathie totale avec le rôle. Du Ring de Bayreuth, on retrouve Wotan : Hans Hotter, Oreste naturellement superbe et tragique, sans guère d'équivalent lui non plus. Le reste de la distribution est moins flamboyant, mais la place qu'occupent ces trois personnages est telle qu'il n'y a pas grand mal. En Clytemnestre, Res Fischer est un peu pâle, vocalement et théâtralement, face aux altos démoniaques de Jean Madeira ou Regina Resnik, mais ne démérite pas. L'Egisthe de Melchert est plus insignifiant mais vu le peu qu'il chante, on ne s'y arrêtera pas. On retrouve l'habituelle coupure dans le deuxième monologue d'Elektra, qui enchaîne de "ich, die ihn dir geschickt" à "ich steh' da". Tout ce qui manque à cet enregistrement réalisé dans les studios de la radio du WDR de Cologne, c'est un peu de la fièvre de la scène.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le coup de poing 20 mars 2010
Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:CD
Solti est ici fidèle à lui-même, tonique jusqu'à une certaine brutalité. La prise de son est typique des enregistrements Decca de l'époque, assez artificielle, individualisant et durcissant les timbres, ce qui accentue encore la direction de Solti. Cette approche débridée, qui emporte le drame (en un acte) d'un tenant, personnages liés les uns aux autres par une trop grande proximité, sert plutôt bien le retour à la violence originelle de la tragédie grecque voulu par Hofmannstahl avant même Strauss. Hormis une Chrysothémis assez indifférente malgré sa compétence et même son engagement (rien de honteux, donc), la distribution ne souffre guère de reproches, dominée par une Clytemnestre (Regina Resnik) hallucinante par sa vérité dramatique faite d'outrance, n'hésitant pas à hacher la ligne (l'écriture vocale du personnage le requiert), et en Électre par une Birgit Nilsson, qui ne s'est jamais autant rapprochée d'un vrai soprano hochdramatisch qu'ici, déployant des couleurs variées et une véhémence qu'on n'attendrait pas forcément d'elle. Avec Inge Borkh, Astrid Varnay et Christl Goltz, elle règne sur la discographie du rôle d'Elektra comme ce coffret règne sur celle de l'opéra.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une Elektra historique 24 juin 2006
Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:CD
C'est à la Felsenreitschule que le Festival de Salzbourg 1957 programme Elektra, une production dont l'enregistrement sonore, dû à l'ORF, se classe parmi les meilleures versions de l'opéra de Strauss. La direction de Mitropoulos n'appelle guère de commentaires. On connaît sa capacité à mettre le feu à un orchestre comme la bonne volonté des Wiener Philharmoniker à se laisser faire dès qu'on les pousse dans ce sens. Il suffit de dire qu'eux et le chef s'entendent comme larrons en foire. Etait-il bien raisonnable de confier Oreste à Kurt Böhme, vieille basse de réforme ? Lisa Della Casa chante divinement, avec une voix d'une beauté incomparable, mais sa féminité, absolue, est totalement sublimée lorsque celle de Chrysothémis ne veut qu'une chose : s'incarner. Restent deux compositions, deux incarnations plutôt, brûlantes : Jean Madeira et son alto capiteux en Clytemnestre totalement cinglée et Inge Borkh, intouchable en Electre, timbre unique à la fois sombre, brillant et projeté, personnage halluciné.
Inge Borkh était à mon sens une des quatre Elektra absolues dont l'enregistrement ait gardé la trace, avec Christl Goltz, Astrid Varnay et Birgit Nilsson. Chacune est irremplaçable. Borkh n'a pas le format monumental de Varnay ou Nilsson, mais elle a tous les moyens d'une rôle, et son Elektra est à une échelle plus humaine qui facilite l'empathie de l'auditeur. Elle n'a pas les colorations de Nilsson, mais elle a un timbre unique et prenant.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xa6193f0c)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?